Al-Ahram Hebdo, Sports |

  Président
Abdel-Fattah El Gibali
 
Rédacteur en chef
Hicham Mourad

Nos Archives

 Semaine du 16 au 22 mai 2012, numéro 922

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Nulle part ailleurs

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Sports

Football . La sélection d’Egypte suivra un stage de préparation au Maroc avant d’entamer un mois de juin surchargé par d’importantes rencontres de qualifications de la Coupe du monde 2014 et la Coupe d’Afrique des nations 2013.

Les nouveaux Pharaons presque prêts

L_e compte à rebours pour les épreuves des Pharaons a commencé. Le 1er juin prochain l’Egypte entamera son parcours des qualifications pour la Coupe du monde 2014 lorsqu’elle accueillera le Mozambique à Alexandrie. C’est le premier test officiel pour le sélectionneur Bob Bradley nommé à la barre des Pharaons en novembre 2011 avec comme principal objectif de qualifier les Pharaons au Mondial du Brésil pour la 3e fois de leur histoire et la première depuis 1990. Le technicien américain aura un calendrier surchargé en juin qui débutera par la rencontre du Mozambique avant de sortir affronter la Guinée une semaine après (le Zimbabwe est le 3e adversaire du groupe des qualifications du Mondial pour l’Egypte) et ensuite jouer contre la République du Centrafrique 2 rencontres les 17 et 30 dans le cadre des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations 2013._A cet égard, Bradley a décidé de faire un stage de préparation au Maroc qui débutera le 16 mai et se prolongera jusqu’avant la rencontre du Mozambique. Le staff national a prévu une préparation de haut niveau contre le Cameroun, le Togo et le Sénégal afin de permettre aux joueurs d’atteindre leur meilleur niveau. « Nous avons choisi de jouer contre 3 puissantes équipes du continent pendant une courte période afin de préparer tous nos joueurs aux rencontres des qualifications. Ce genre de confrontations incitera bien le groupe physiquement et moralement », a dit Diaa Al-Sayed, entraîneur adjoint de la sélection nationale. Le cadre technique de la sélection tente de rattraper le retard en faisant des exercices intensifs au groupe afin de compenser l’arrêt d’action locale depuis le désastre de Port-Saïd, le 1er février dernier, qui a causé 73 morts et des centaines de blessés après la rencontre de Masri et Ahli._

Connaître les capacités de ses joueurs

A part Ahli, Zamalek et Enppi qui jouent en compétitions africaines interclubs toutes les deux semaines, le football égyptien est suspendu du fait de l’annulation du Championnat national et du refus des forces de sécurité de l’organisation de la Coupe d’Egypte ou d’un tournoi amical. _C’est pour cette raison que Bradley a tenté d’organiser plusieurs regroupements et de nombreuses rencontres amicales pour connaître les capacités de ses joueurs et maintenir leur niveau physique et technique. Depuis novembre dernier jusqu’à aujourd’hui, l’Egypte a joué 10 rencontres dont la majorité sont face à de petites équipes ou des équipes de réserve, à l’exception du match contre le Brésil (0-2) en novembre dernier, et l’Iraq (0-0) en avril. « Nous avions besoin de jouer beaucoup de matchs vu la suspension de l’activité locale. On n’avait pas le luxe de choisir, car on ne jouait pas aux dates fixées par la FIFA. L’objectif c’était de tester les joueurs et les garder en forme, leur apprendre de nouvelles techniques et travailler sur nos méthodes de jeu », explique Al-Sayed._Lors des 10 rencontres disputées, le sélectionneur national a essayé 48 joueurs. Bradley a injecté beaucoup de sang frais dans le groupe qui a vieilli après avoir remporté 3 titres de CAN en 2006, 2008 et 2010, se basant sur l’équipe espoir et olympique d’Egypte. En outre, il a aussi incorporé quelques éléments distingués du Championnat qu’il a bien su exploiter. Et pourtant, plusieurs icônes de la génération dorée des Pharaons ont conservé leur place, notamment le gardien Essam Al-Hadari, le solide défenseur Wael Gomaa, le meneur Mohamad Abou-Treika et les milieux Ahmad Fathi et Hosni Abd-Rabou. « Bien sûr que nous avons besoin de l’énorme expérience de ces joueurs et de leurs talents afin qu'ils mènent leurs nouveaux coéquipiers. Mais j’essaie de donner plus de chances aux jeunes stars qui seront au cœur de l’équipe lors de la Coupe du monde 2014 », dit Bradley. _Après ces rencontres, le nouveau sélectionneur semble avoir mis la main sur son noyau essentiel, mais il lui reste encore quelques retouches. « Je ne me suis pas encore fixé sur mon onze de départ face au Mozambique. Je compte sur le camp du Maroc pour trouver ma meilleure combinaison », dit-il

Karim Farouk 

Retour au sommaire

Les nouvelles recrues de Bradley

Ahmad Hassan Mekki

Bien qu’il soit convoqué à plusieurs reprises par l’ancien sélectionneur Hassan Chéhata, l’attaquant de Haras Al-Hodoud, Ahmad Hassan Mekki, a prouvé son talent sous la houlette de Bob Bradley. Mekki (25 ans) avait eu une saison exceptionnelle avec Al-Hodoud marquant 9 buts en 14 rencontres, ce qui a attiré l’attention du nouveau sélectionneur des Pharaons. Il a bien exploité sa chance surtout en l’absence des attaquants titulaires Emad Metaab, Amr Zaki et Mohamad Zidane. Il a confirmé ses qualités de buteur (3 buts jusqu’à présent) grâce à sa vivacité et sa flexibilité technique en alternant sur les flancs. Mekki a bien gagné la confiance de Bradley et aura de grandes chances de se trouver dans le onze de départ face au Mozambique.

Ahmad Temsah

C’est sans doute la plus grande révélation de Bradley. Le milieu de Dakhliya, Ahmad Temsah, avait juste joué quelques matchs en première division pour la première fois de sa carrière à l’âge de 26 ans, mais cela a suffi pour découvrir son talent éminent. Rapide, doué balle au pied et doté d’une puissante frappe, Temsah ne manque pas de qualités pour être l’une des futures vedettes du football égyptien. Bradley lui donne de grandes chances afin d’acquérir l’expérience nécessaire d’évoluer à un haut niveau. Et jusqu’à présent, il a fait une bonne impression. Evoluant au poste d’ailier ou milieu offensif, il n’aura peut-être pas de grandes chances d’être titulaire vu la présence de nombreuses vedettes à ce poste, mais il sera l’un des premiers choix sur la touche en attendant de décrocher sa place dans le onze de départ très prochainement.

Mohamad Salah

Perçu comme le grand espoir du football égyptien, Mohamad Salah (20 ans) a vite intégré la sélection senior. L’attaquant de Moqaouloun, qui a signé au FC Basel de Suisse à partir de l’été prochain, a mené la sélection junior à la médaille de bronze du Championnat d’Afrique junior en 2011 et au cœur du groupe des moins de 23 ans qui s’est qualifié aux Jeux Olympiques (JO) de Londres 2012 pour la première fois depuis Barcelone 1992. Le virevoltant attaquant est rapide, talentueux et capable de bousculer les défenses par ses dribbles et puissantes frappes. Buteur de Moqaouloun avec 7 buts, Salah a marqué 4 buts en 7 rencontres avec les seniors depuis ses débuts en septembre 2011. Et bien qu’il n’ait joué qu’un nombre limité de matchs avec les A, il a beaucoup impressionné. Il sera sûrement l’un des importants atouts de Bradley lors des qualifications.

Ahmad Al-Shennawi

Le gardien de Masri est le nouveau Hadari d’Egypte. Prouvant d’excellents réflexes et d’une taille exemplaire de 193 cm, Ahmad Al-Shennawi, 20 ans, a montré qu’il est prêt à prendre la place du légendaire gardien des Pharaons et 3 fois meilleur gardien d’Afrique, Essam Al-Hadari. Dans sa première rencontre officielle à la barre des Pharaons, Bradley lui a fait une énorme confiance en l’alignant dans le onze de départ face au Brésil, laissant Al-Hadari sur la touche. Et bien qu’il ait encaissé 2 buts, Al-Shennawi a été l’une des vedettes de la rencontre en faisant quelques splendides arrêts qui ont empêché la Selecao de doubler. Le meilleur gardien du Championnat d’Afrique junior 2011 a passé une période d’essai au Real Betis en Espagne et devra bientôt signer les contrats. Bradley et l’Egypte peuvent être sûrs d’une bonne garde dans les filets.

Ahmad Hégazi

A 20 ans, Hégazi a disputé 2 Coupes du monde juniors (2009 et 2011), remporté la médaille de bronze du Championnat d’Afrique 2011 et qualifié la sélection olympiques aux JO de Londres 2012. Le solide défenseur d’Ismaïli est dominant dans le jeu aérien et très imposant physiquement, ce qui compense un peu son manque de vitesse. Hégazi a même impressionné les maîtres de la défense et jouera la saison prochaine en Italie chez le Fiorentina. Il a vite intégré le groupe de Bradley dès le match du Brésil, mais ses engagements et ses préparations avec les olympiques l’ont empêché de maintenir sa place lors des essais des Pharaons. Pourtant, il a de grandes chances d’être dans la charnière centrale face au Mozambique surtout que le solide défenseur expérimenté d’Ahli, Wael Gomaa, est blessé

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.