Al-Ahram Hebdo, Livres | Ces Mamelouks qui ont fait la grandeur du Caire

  Président
Abdel-Fattah El Gibali
 
Rédacteur en chef
Hicham Mourad

Nos Archives

 Semaine du 16 au 22 mai 2012, numéro 922

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Nulle part ailleurs

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Livres

Livre . Un ouvrage récent de l’Institut Français d’Archéologie Orientale (IFAO) du Caire explore la période mamelouke qui a connu de grands bouleversements politiques et urbains.

Ces Mamelouks qui ont fait la grandeur du Caire

Protecteurs du calife abbasside et des deux villes saintes La Mecque et Médine, les Mamelouks ont régné sur l’Egypte pendant plusieurs siècles. Leur rayonnement est perceptible à travers la magnificence de leurs mosquées et leurs palais. Les historiens s’accordent en effet à dire que les Mamelouks ont réussi à assurer la prospérité et la grandeur de l’Egypte en général et de la ville du Caire en particulier. Cette époque est au cœur de l’ouvrage publié par l’IFAO : Reconstruire la maison du sultan. Ruine et recomposition de l’ordre urbain au Caire (1350-1450).

Ce livre en deux volumes est le fruit du travail de thèse de son auteur, Julien Loiseau. Il retrace notamment l’histoire du Caire, qui est l’une des plus grandes capitales de l’époque médiévale, lors de son apogée à l’époque mamelouke. « La ville du Caire atteint, au milieu du XIVe siècle, sa plus grande extension spatiale et connaît un spectaculaire essor au niveau de la construction de monuments, qui vaut à la métropole d’aujourd’hui une part essentielle de son patrimoine architectural. Lors de la première moitié du XVe siècle s’élabore au Caire une historiographie d’une richesse exceptionnelle, qui, autour de l’œuvre d’Al-Maqrizi, soutient pour la première fois la possibilité d’écrire une histoire globale de la Ville. Entre-temps, Le Caire et le Sultanat mamelouk ont traversé l’épreuve de la ruine et vu se modifier le cours de leur histoire », indique Julien Loiseau, auteur du livre.

L’ouvrage tente ainsi d’analyser deux processus qui, en quelques décennies, ont profondément redéfini les équilibres du Sultanat mamelouk. Il s’agit de l’accès au pouvoir des Mamelouks à un moment de crise politique et leur travail de restauration de l’Etat, d’une part, et la ruine du Caire suivie de la mue urbaine qui accompagne sa reconstruction, d’autre part. « Le Sultanat mamelouk fut avant tout une aventure urbaine, née au Caire dans les casernes du dernier grand souverain ayyoubide dont les esclaves soldats (mamelouks) assassinèrent l’héritier en 1250 (…). C’est en ville que ces homines novi étaient convertis à leur nouvelle société, à l’islam et aux arts de la guerre et que certains d’entre eux accédaient, en quelques années, à la fortune et à la notabilité en devenant eux-mêmes des cadres de la société militaire », explique Julien Loiseau dans l’introduction de son livre.

La confrontation des textes, des inscriptions et des édifices encore en place, ainsi que des actes de fondation en Waqfs, permet de comprendre comment le sultan et les hommes de sa maison, dans le cadre de leur nouvelle hégémonie, ont été à la fois les acteurs de la ruine du Caire et les premiers artisans de sa reconstruction. « Une plus grande communauté de destin s’est ainsi instaurée, à la faveur de la crise, entre le Sultanat mamelouk et sa capitale. Relever la ville de ses ruines ou restaurer l’Etat, c’est en somme devenu la même chose : dans les deux cas, il s’agit bien de reconstruire la Maison du sultan », conclut Loiseau. Ainsi, à travers l’histoire de la ville, de sa ruine à sa reconstruction, se dessine une histoire du pouvoir, de ses échecs et de ses réussites.

Bien que la lecture de l’ouvrage puisse paraître ardue à première vue, le livre vaut le coup d’œil du fait de son thème riche. Il a notamment concouru pour le Prix des Rendez-vous de l’Histoire de Blois 2011.

Amira Samir 

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.