Al-Ahram Hebdo, Voyages | Un rôle de formation et d’éducation

  Président
Abdel-Moneim Saïd
 
Rédacteur en chef exécutif
Hicham Mourad
  Conseiller de la rédaction
  Mohamed Salmawy

Nos Archives

 Semaine du 29 septembre au 5 octobre 2010, numéro 838

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Voyages

Journées Du Patrimoine Alexandrin . Créé en 1990 par Jean-Yves Empereur, directeur de recherche au CNRS, le Centre des Etudes Alexandrines (CEAlex) a pour mission d’étudier l’histoire d’Alexandrie (Egypte) à travers tous les documents qui illustrent son destin exceptionnel. Fouilles archéologiques terrestres et sous-marines, vestiges de surface, archives, cartes anciennes, textes d’auteurs antiques et récits de voyageurs alimentent l’ensemble de ces recherches.

Un rôle de formation et d’éducation

Le CEAlex a pour vocation d’étudier Alexandrie sur toute la durée de son histoire. Chaque fouille de sauvetage, commençant à la surface de la ville contemporaine, traverse les couches de Mohamad Ali, puis les trois siècles du pouvoir ottoman, puis les différentes strates des dynasties médiévales, depuis les Mamelouks jusqu’aux Omeyyades, avant d’atteindre les couches byzantines, romaines, et enfin grecques, les Macédoniens ayant fondé leurs maisons sur le rocher naturel. A travers ces 10 à 12 mètres de stratigraphie depuis le substrat rocheux jusqu’à la surface actuelle, on lit les 2 300 ans d’histoire de la cité, et il serait injustifiable de sacrifier les traces d’une époque au profit d’une autre. Le CEAlex s’attache donc à l’histoire d’Alexandrie dans la longue durée et des programmes ont été mis en place pour étudier Alexandrie à l’époque médiévale : sous la direction de Christian Décobert, directeur de recherche au CNRS et enseignant à l’EHSS, ces siècles, qui partent de la conquête arabe de 641 après J.-C. jusqu’à l’arrivée des Ottomans en 1517, ont fait l’objet de trois colloques publiés dans la série des Etudes alexandrines. Le troisième volume est sous presse et sortira à l’occasion des prochaines journées consacrées aux échanges économiques et commerciaux entre Alexandrie et le reste de la Méditerranée, qui se tiendra à Alexandrie en mai 2007. Depuis près de six ans, l’Alexandrie ottomane fait l’objet de recherches coordonnées par Michel Tuchscherer, professeur à l’Université de Provence, avec une équipe de chercheurs égyptiens et français qui interrogent les innombrables documents des archives nationales au Caire. Les deux réunions qui se sont déroulées à Alexandrie et au Caire donneront lieu à des publications dans notre série des Etudes alexandrines et une troisième rencontre aura lieu à Aix-en-Provence en janvier 2007. Enfin, un nouveau programme est enclenché, sous la direction de Ghislaine Alleaume, directrice de recherche au CNRS : Alexandrie au XIXe siècle, avec un accent particulier sur les institutions, le développement urbain et l’interrogation des archives en arabe du gouvernorat, avant la mise en place de l’Ornato et de la Municipalité. Nos recherches s’arrêteront à la seconde Guerre mondiale, au moment où Alexandrie devient une ville de la province égyptienne dont le destin dépend entièrement des décisions prises au Caire.

Amira Samir

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph- Héba Nasreddine
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.