Al-Ahram Hebdo, Sports | Cherche stars désespérément
  Président Abdel-Moneim Saïd
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 29 juillet au 4 août 2009, numéro 777

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Sports

Football. Alors que la saison approche à grands pas, Zamalek n’a pas encore trouvé sa formule. Malgré une préparation satisfaisante, l’équipe reste sans stars.

Cherche stars désespérément

Le championnat national commencera d’ici une semaine. Cette édition représente un grand défi pour l’équipe de football Zamalek qui considère le titre de la compétition comme son premier objectif.

Après la mauvaise performance de l’équipe lors de la saison dernière qui reste la pire de son histoire dans la compétition locale, la nouvelle administration, qui a pris les commandes du club au début de cet été, a déclaré que la saison dernière est une période sombre à oublier. La prochaine époque connaîtra un nouveau visage de l’équipe qui promet de remporter tous les titres, notamment le titre du championnat.

De plus, les supporters de l’équipe, qui ont beaucoup souffert durant les 5 dernières années, sont optimistes quant à l’avenir de leur équipe favorite à la suite de l’élection de Mamdouh Abbass, président du club. La présence de ce grand homme d’affaires zamalkaoui à la tête du conseil d’administration du club est à même de résoudre tous les problèmes financiers dont souffrait le club. Il est même allé jusqu’à promettre aux supporters de répondre à toutes les exigences de l’équipe quel que soit le prix.

La nouvelle administration a bien débuté en confiant au Suisse Michel Decastel la direction technique de l’équipe en janvier dernier. « La présence de Decastel à la tête du cadre technique de l’équipe était nécessaire afin de conserver la stabilité technique, surtout qu’il a réalisé un succès relatif avec elle », explique Hazem Emam, ancienne star de Zamalek et actuel membre du conseil d’administration.

A son tour, Decastel a demandé à l’administration des exigences nécessaires afin de retrouver sa place comme une des puissances classiques du continent noir.

Les demandes de Decastel se limitent à deux éléments : offrir une bonne préparation à l’équipe et effectuer un grand recrutement de qualité surtout que l’équipe souffre de nombreuses lacunes.

Bonne préparation

En effet, la direction du club a réussi à offrir à l’équipe une bonne préparation en Europe, précisément en Suisse pour un stage de deux semaines. Au cours de ce stage, Zamalek a disputé 4 rencontres amicales respectivement contre Sochaux (Fra) 0-3, Shakhtar Donetsk (Ukr), vainqueur de la Coupe de l’UEFA, 2-0, Neuchâtel (Sui) 1-1 et finalement face à Brasov (Rou)1-7. La large défaite de Zamalek contre Brasov a provoqué une grande vague de colère en Egypte. Malgré les déclarations des joueurs et d’Ibrahim Youssef, chef de la délégation zamalkaouie en Suisse, concernant le mauvais climat et le terrain abîmé à cause de la pluie, les Zamalkaouis, supporters et dirigeants, ont mal digéré cette large défaite, de sorte que les membres du bureau exécutif de Zamalek se sont réunis avec Decastel juste après le retour de la délégation. Ce dernier a affirmé que la préparation de l’équipe était satisfaisante, en expliquant que si l’équipe a subi une large défaite contre Brasov c’était à cause des circonstances extraordinaires. Il faut aussi préciser que l’équipe a battu Shakhtar Donetsk, champion de la Coupe de l’UEFA. Sans compter que ces deux rencontres font partie de la phase de préparation de l’équipe et les résultats de ces rencontres ne sont pas tellement importants.

D’autre part, Decastel a révélé une grande surprise en exprimant son mécontentement vis-à-vis de certaines recrues, de sorte qu’il a demandé de résilier les contrats du défenseur Amir Azmi Megahed et du Brésilien Anderson Da Silva. De même, il a souligné que l’équipe a besoin des autres recrues en défense et en attaque.

Recrutement assez faible

En effet, l’administration de Zamalek a effectué un grand recrutement cet été. Mais malheureusement, la qualité laisse à désirer même si le nombre est grand (9 joueurs). Les joueurs recrutés ne sont pas à la hauteur de Zamalek et incapables de redresser la barre, surtout que l’administration du club avait promis de recruter de nombreuses stars et tel a été le cas d’Ahli en 2005, où les Rouges ont recruté de grandes stars à l’image de Mohamad Barakat, Emad Al-Nahass, Islam Al-Chater, Flavio et autres.

Mais Jusqu’à présent, le recrutement est ordinaire sans aucune surprise de taille, en faisant appel à des joueurs de clubs de la D2 égyptienne, à l’instar de d’Ahmad Tharwat (Al-Rebat Wal-Anwar), Sayed Mossaad (Canal) ou des joueurs de niveau moyen, à l’image de Hassan Moustapha, licencié d’Ahli, ou Mohamad Abdel-Chafi, latéral gauche de Ghazl Al-Mahalla et finalement des joueurs qui n’ont pas réussi à convaincre Decastel.

Ce dernier a critiqué l’échec de l’administration du club à recruter des joueurs de haut niveau, surtout le défenseur d’Ismaïli, Chérif Abdel-Fadil.

En dépit du recrutement d’Ahmad Gaafar, deuxième meilleur buteur du championnat de la saison dernière, Decastel a demandé le recrutement d’un bon attaquant, car il pense que Gaafar ne répond pas aux ambitions du club et qu’il a besoin encore de temps pour être à la hauteur de l’équipe. Sue ce, l’entraîneur suisse a proposé le nom de l’attaquant international nigérien Daouda Kamello, attaquant d’Al-Ittihad (Lyb). Les responsables du club ont commencé des négociations intenses avec le joueur. « Franchement, le recrutement effectué jusqu’à présent n’était pas à la hauteur de nos ambitions. L’équipe a besoin de grands noms. On essaye de faire le maximum afin de répondre aux exigences de l’équipe », confie Hazem Emam.

Le dossier Zaki

Le dossier de Amr Zaki est le plus épineux au sein de l’équipe. L’attaquant international a réintégré l’équipe après la fin de son prêt au club anglais Wigan. Le joueur souhaite toujours poursuivre son expérience en Europe. Les responsables de Zamalek ne refusent pas son départ, mais ils ont fixé la somme de 6 millions d’euros au minimum comme condition pour le libérer. Mais jusqu’à présent, Zamalek n’a reçu qu’une seule offre du club espagnol Malaga en échange de 2 millions d’euros, ce que rejette le club.

C’est clair que les responsables espèrent bien conserver Zaki cette saison, surtout que sa présence donnera beaucoup de puissance à l’attaque de l’équipe.

« Je suis présent avec l’équipe et je m’entraîne sérieusement avec mes coéquipiers. Les dirigeants du club m’ont promis de me donner l’occasion de partir en cas d’une offre convenable pour moi et pour le club », explique Zaki.

Il faut dire que la situation au sein de Zamalek ne s’est pas beaucoup améliorée depuis les 5 dernières années, malgré les grands slogans que la nouvelle direction prétend lever. Les supporters espèrent que les responsables pourront rapidement régler les problèmes, vu qu’il ne reste qu’une seule semaine.

Mohamad Mosselhi

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.