Al-Ahram Hebdo, Opinion |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 17 au 23 Septembre 2008, numéro 732

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Opinion
 

La stratégie prévisionnelle

Morsi Attalla

L’un des plus importants changements que connaît notre époque est l’apparition de cette nouvelle science des études prévisionnelles. Il est digne de noter qu’aujourd’hui, cette science est l’une des plus importantes enseignées dans les grandes universités de par le monde entier et notamment dans les pays avancés. Les preneurs de décision, semble-t-il, doivent être parfaitement avertis et armés de cette science à tous les niveaux de l’action nationale. Où en sommes-nous de toute cette démarche ? Avons-nous au moins fait les premiers pas ?

Je voudrais dire clairement que l’étude prévisionnelle doit être une préoccupation majeure à tous les niveaux de l’action nationale, éducative, productive et celle du développement sur toute l’étendue du pays.

Pour pouvoir accomplir cet objectif, il faut d’abord une solidarité à travers la convergence de tous les efforts sérieux déployés dans toutes les institutions de l’action nationale, tous secteurs confondus. Depuis, l’industrie, l’agriculture, la recherche scientifique, en passant par l’enseignement, pour finir avec la culture et autres. Il est question de pouvoir faire face à toutes les éventualités et pouvoir les traiter aux niveaux régional et international.

Je n’ai pas besoin de dire que seuls les pays développés portent un regard anticipé sur l’avenir et s’imaginent les scénarios probables pour ne pas être surpris par les évolutions imprévisibles qui peuvent avoir lieu.

A mon avis, notre nation arabe est celle qui se trouve le plus en besoin d’établir une stratégie prévisionnelle. Surtout que c’est une région riche depuis des années en événements et en évolutions. Le sol de la nation arabe a été témoin ces dernières années de changements qui semblaient impossibles dans le passé. Par conséquent, les Arabes doivent disposer d’une grande capacité de réagir à toutes les évolutions rapides. Nous devons impérativement aller au-delà de la période actuelle.

Il est nécessaire que les efforts arabes s’accélèrent, que ce soit dans chaque pays à titre indépendant ou dans le cadre du système arabe commun à travers la Ligue arabe et ses commissions spécialisées afin d’opérer une lecture sincère, franche et scientifique des scénarios à venir probables. Les Arabes doivent déterminer ensemble, et par une volonté commune, quelle est la forme de coopération économique qu’ils se doivent d’adopter. Comment coopérer pour faire face aux dangers et risques encourus sur les marchés monétaires ou bien ceux de l’énergie ? Quelle est la nature des projets conjoints qui doivent avoir la priorité de manière à récolter les rendements les plus rapides au profit de l’agenda économique dans la plupart des pays arabes ? Où en est-on du programme censé abolir les barrières douanières, faciliter le transfert de la main-d’œuvre et des fonds dans un climat sûr et sécurisé ?

Des questions qui ne doivent pas rester longtemps sans réponses, si nous voulons que notre nation arabe se trouve une place entre les nations et pour que l’Egypte récupère sa réputation d’antan.

Soyons donc plus réalistes et commençons à façonner le présent en ayant étudié à fond toutes les probabilités de l’avenir.

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.