Al-Ahram Hebdo, Opinion | Morsi Attalla, La division palestinienne
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 12 au 18 mars 2008, numéro 705

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Opinion

La division palestinienne

Morsi Attalla 

Il est vrai que le Hamas adopte des positions fort intransigeantes et insiste dans de nombreux cas à nager à contre-courant selon des raisonnements insensés. Cependant, nous témoignons d’une intransigeance encore plus dangereuse pratiquée par l’Administration américaine et par le gouvernement d’Olmert. Cette intransigeance ne se traduit plus par de simples pratiques tactiques. Elle est devenue le fait d’une idéologie politique extrémiste !

Avant de parler du mouvement du Hamas et de son expansion sur la scène palestinienne comme étant l’un des outils de l’islam politique plus qu’un mouvement de libération nationale, nous devons parler d’une érosion évidente de la structure du mouvement du Fatah. Cette érosion a mené au recul de son rôle et à l’effacement de son efficacité, car le Fatah s’est bloqué dans l’impossibilité de réaliser un quelconque succès sur la voie des négociations en tant qu’alternative à l’Intifada sous l’ère de Yasser Arafat.

Le plus dangereux est qu’il n’existe aucune autre faction palestinienne capable de remplir le vide politique et de combler l’énorme fossé résultant du conflit entre les deux mouvements, le Fatah et le Hamas. En effet, la majorité des factions palestiniennes n’a ni de grande popularité ni le même pouvoir dans les milieux palestiniens. Ce sont de simples décors politiques rongés par la vieillesse et incapables d’agir ou de se mouvoir. Et cela parce qu’elles ne détiennent pas les fils du processus politique. De plus, les idéologies politiques personnelles des directions palestiniennes dominent ces factions.

Le mouvement national palestinien a grand besoin de marquer un arrêt. Toutes ses directions doivent s’élever au-dessus des comptes et des gains personnels pour atteindre le niveau des sacrifices que présente le peuple palestinien encerclé par l’atrocité de l’agression israélienne d’une part et par la disparition de l’union nationale d’autre part.

La cause palestinienne a besoin d’une nouvelle équation politique qui soit formulée par une coordination de diverses factions politiques. Ceci implique en premier la suspension de toutes les surenchères sur la meilleure méthode à suivre pour réaliser le rêve de l’indépendance et de l’instauration de l’Etat. Les Palestiniens doivent également dépasser les énormes divergences dans les visions futuristes à travers une lecture minutieuse et honnête des paramètres arabes, régionaux et internationaux. Sans oublier la lecture de la réalité palestinienne elle-même !

Il est vrai qu’une grande partie de la responsabilité de ce qui se passe dans les territoires palestiniens et notamment à Gaza retombe sur Israël en tant que pays occupant exerçant l’une des plus atroces agressions contre les Palestiniens, violant toutes les chartes internationales. Cependant, le peuple palestinien doit lui aussi assumer une partie de la responsabilité en mettant un terme à la division politique et au chaos qui règne à Gaza. C’est cet état de chaos qui a encouragé Condoleezza Rice à déclarer que ce qui se passe à Gaza est la responsabilité du Hamas seulement, sans faire aucune allusion aux agressions féroces d’Israël.

Se dresser face aux agressions est une preuve de courage, c’est vrai. Cependant, prendre des décisions audacieuses et justes sur la scène palestinienne nécessite un plus grand courage encore.

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.