Al-Ahram Hebdo, Vie mondaine |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 1 au 7 Octobre 2008, numéro 734

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Vie mondaine

Les photographes font la Une

Des dizaines de photographes ont afflué au Syndicat des journalistes la semaine dernière. Pas pour un sit-in ou une manifestation, mais pour assister à la deuxième édition de Ramadaniyat, concours et exposition organisés par la section des photojournalistes. Une célébration a eu lieu en présence du bâtonnier Makram Mohamad Ahmad, pour la remise des prix. Notre collègue Al-Sayed Abdel-Qader a obtenu le premier prix (3 000 L.E.). Nos collègues Medhat Abdel-Méguid et Mohamad Al-Séheiti ont remporté deux prix d’encouragement.

Photo: Magdi Ibrahim

Vive l’Egypte, Vive la France

L’ambassadeur et son épouse entourés de l’équipe d’Al-Ahram Hebdo, avec à leur tête Mohamed Salmawy, notre rédacteur en chef.Avec un large sourire très aimable S.E. M. Jean Félix-Paganon, nouvel ambassadeur de France au Caire, a accueilli ses convives la semaine dernière lors d’un iftar dans les jardins de l’ambassade à Guiza. Un bon nombre de rédacteurs en chef, d’écrivains et de journalistes ont répondu à l’invitation de Son Excellence non seulement pour un iftar traditionnel, mais aussi pour faire la connaissance de l’ambassadeur qui est arrivé au Caire il y a quelques semaines. Par « Massa al-kheir et Ramadan karim », Son Excellence a commencé son allocution prononcée en arabe classique où il a exprimé sa joie de travailler en Egypte dont il garde beaucoup de souvenirs, et où il a passé un moment de sa vie, dans les années 1970. Son Excellence a été accompagné durant cet iftar de son épouse, la diplomate Marie-Hélène.

 Photo: Aymane Barayez

Souhours et iftars d’adieu au Ramadan

Al-Chaqanqiri accueille Hussein Fahmi et son épouse Léqaa Sweidane, ainsi que son frère Moustapha Fahmi et son épouse Rania Farid Chawqi.

Soulaf ou Asmahane ? La beauté est une de toute façon : belle dans les deux rôles.

Oui, du rythme, c’est ce qu’il faut pour achever ces soap-opéras qui galvanisent les téléspectateurs pendant le Ramadan. Pour célébrer leur succès, la plupart des acteurs organisent des souhours, jusqu’au petit matin, et des iftars. Une de ces célébrations fut l’iftar du producteur Gamal Al-Adl, organisé, au bord du bateau Le Pacha, pour l’équipe des deux feuilletons Fi eid amina (en de mains sûres) et Rommanet al-mizan. Etaient présents Yousra, Poussy, Dina, Sameh Al-Séreiti et d’autres. L’équipe du feuilleton Al-Dali, elle, a répondu à l’invitation de la présentatrice Poussy Chalabi, pour célébrer leur succès dans le cadre de son programme Daawa ala al-souhour (invitation au souhour). A la tête des hôtes, Nour Al-Chérif, Wafaa Amer, Sawsane Badr, ces grandes stars, et tous les jeunes qui jouent dans le feuilleton. Une troupe folklorique a été à l’accueil des acteurs à l’entrée de l’hôtel Sheraton Le Caire. L’acteur Mohamad Al-Chaqanqiri a voulu célébrer le Ramadan à sa façon, avec ses collègues. Il n’a pas beaucoup dépensé, puisqu’il les a invités dans son restaurant

West End. Toute une liste a répondu à l’invitation, comme Achraf Zaki, président du Syndicat des acteurs, les réalisateurs Magdi Abou-Emeira, et Ahmad Saqr, les actrices Sabrine, Mirna et Bossayna Kamel. Le dernier souhour était autour de la piscine de l’hôtel Mövenpick de la Cité médiatique au 6 Octobre, organisé par le producteur Ismaïl Kotkot pour les acteurs du feuilleton qui raconte la vie de la chanteuse Asmahane. A la tête des invités, on remarquait la présence de Soulaf Fawakherji, l’adorable syrienne qui incarne la diva, Féras Ibrahim, Ahmad Chaker et Ahmed Salama.

 Bravo, tout ce monde !

Un peu d’encens pour éloigner le mauvais œil.

Photos: Sayed Abd-Rabbo, Abdel-Hamid Eid

Mounir et Latifa pour Al-Doweiqa

Un duo de poids pour la bonne cause.

400 000 livres, c’est la recette de la soirée animée par le King Mohamad Mounir à l’Opéra. Ni l’Opéra ni Mounir n’ont pris cette somme pour eux. Elle va être consacrée aux rescapés de l’éboulement de Doweiqa qui ont perdu leurs logements. Mounir, qui a chanté 22 chansons, a été accompagné dans quelques chansons par la chanteuse Latifa. Pendant la soirée, Abdel-Moneim Kamel, directeur de l’Opéra, a déclaré sur le théâtre que Mounir va être décoré durant la soirée du Nouvel An qu’il avait pris l’habitude d’animer à l’Opéra chaque année.

 Photo: Abdel-Hamid Eid

Carnaval franco-allemand au Caire

Les grandes marionnettes fêtent les dernières nuits du Ramadan.

Dans le jardin d’Al-Riadi, à Guézira, le public a passé une agréable soirée de fête avec « les jeux urbains ». Une manifestation organisée par l’Institut Goethe et le Centre français de culture et de coopération représentant les différents arts du théâtre de la rue. Un carnaval animé par des troupes allemandes, françaises et égyptiennes qui ont puisé dans l’ambiance ramadanesque pour offrir des spectacles colorés.

Photo: Bassam Al-Zoghbi

 

Rotary se lance dans l’ophtalmologie

Hazem Yassin, chirurgien-ophtamologue, honoré par Daniel Leroux, président du club Rotary Le Caire Champollion.

Les membres de différents clubs de Rotary avaient rendez-vous à bord du bateau Le Pacha, la semaine dernière. Ils répondaient à l’invitation d’iftar organisée par le club Rotary Le Caire Champollion. Il ne s’agissait pas que de cela. Une coopération entre Rotary et les laboratoires Alcon a été lancée. Désirant asseoir la présence de leur filiale  en Egypte, notamment en chirurgie oculaire, Alcon Egypt, présidé par Hicham Abdallah, offre de réaliser gratuitement des greffes de la cataracte aux personnes n’ayant pas les moyens de financer de telles interventions.

Photo: Yousri Aql

Bienfaisances du Ramadan

Yéhia Al-Fakharani et des fans de tous les âges. Un moment de détente où ces enfants ne se sentent plus seuls. Une petite danse qui fait une grande joie chez les enfants.

La tendance ramadanesque apparue il y a quelques années d’organiser un iftar ou un souhour pour les orphelins pendant ce mois prend de l’ampleur. Cette semaine, Al-Ahram Hebdo a été invité à plusieurs festivités de ce genre. Première station au Village pharaonique à Guiza, où l’organisme Moyen-Orient pour la paix et les droits de l’homme a organisé un iftar pour 200 orphelins de Dar Al-Ormane et aussi pour les orphelins handicapés de la même institution. Les enfants se sont bien amusés en présence d’Iman Al-Bani, Miss Maroc 2008, et Abdel-Fattah Hamed, président de l’organisme, en suivant les tableaux dansants de la troupe folklorique. Deuxième station toujours à Guiza, un autre iftar organisé par le village d’Al-Ezba pour les handicapés de l’organisme Ressala. Les enfants ont été au comble de leur joie avec la présence de Yéhia Al-Fakharani qui a incarné l’année dernière le personnage de Hamada Ezzou, homme enfant gâté et dorloté par sa mère. Il y avait également l’écrivaine Neam Al-Baz et Soheir Abdel-Qader. Dernière station au restaurant Bora Bora, à Zamalek. Là un iftar a été organisé pour plus de 200 orphelins. Cet iftar a attiré l’attention d’un bon nombre de stars comme Hind Sabri, May Kassab, Chérine, Nicole Saba, Mohamad Hefzi et Amir Chahine. Toute cette foule a dansé, chanté et joué avec les enfants qui leur ont demandé de répéter une telle rencontre.

 Photo: Sayed Abd-Rabou et Abdel-Hamid Eid

   
 

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah -Thérèse Joseph
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.