Al-Ahram Hebdo, Egypte |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

  Semaine du 16 au 22 janvier 2008, numéro 697

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Egypte

En bref

Sécurité
Un étudiant syrien et dix égyptiens soupçonnés de liens avec des groupes armés en Iraq et en Afghanistan ont été arrêtés, a indiqué une source des services de sécurité.

Trois d’entre eux, dont le Syrien, ont été déférés au Parquet pour « appartenance à un groupe illégal visant à renverser le régime et adhésion à l’idéologie du djihad », a précisé la même source.

Ces étudiants, récemment arrêtés, poursuivent des études dans trois universités égyptiennes : celles d’Alexandrie, de Kafr Al-Cheikh et de Ménoufiya (Delta du Nil), a-t-on ajouté.

L’étudiant syrien est soupçonné « d’assurer le lien entre les étudiants arrêtés et des groupes armés en Iraq et en Afghanistan et de projeter d’envoyer les étudiants recrutés vers ces deux pays », selon la source.

Les deux Egyptiens déférés au Parquet ont nié appartenir à un quelconque groupe ou avoir eu l’intention de partir à l’étranger. Ils ont dénoncé des mauvais traitements de la part de la police qu’ils ont accusée de les avoir « obligés à rester debout pendant cinq heures et de les avoir soumis à la torture électrique ».

Religion

Le procureur général égyptien a ordonné dimanche la libération d’une copte condamnée à trois ans de prison car la conversion à l’islam de son père avait fait d’elle une musulmane, contrairement aux mentions figurant sur ses documents officiels, a annoncé son avocat.

Chadia Nagui Ibrahim, 47 ans, avait été arrêtée en août et condamnée le 21 novembre à trois ans de prison pour avoir fait mention « de fausses informations sur des documents officiels ».

Elle avait mentionné sa religion chrétienne sur son acte de mariage en 1982, sans savoir que son père s’était converti à l’islam en 1962 et que légalement, elle était donc devenue musulmane elle aussi.

Le procureur général, Abdel-Méguid Mahmoud, a ordonné sa libération à la suite d’un recours déposé par son comité de défense.

« La cour avait affirmé avoir condamné Mme Ibrahim sur examen des scellés, dont la carte d’identité de l’accusée. Le dossier ne comportant pas de scellés, le procureur a estimé que le jugement a été rendu sur la base d’informations erronées », a expliqué l’avocat Me Ramsès Al-Naggar.

Frontière

Les autorités égyptiennes ont découvert des explosifs dans un tunnel souterrain menant à la bande de Gaza, a indiqué lundi une source au sein des services de sécurité. Le tunnel a été mis au jour au nord de la ville de Rafah, à la frontière avec Gaza, lors d’une patrouille de routine, a précisé cette source. « A l’intérieur, nous avons retrouvé 24 détonateurs électriques, quatre missiles et dix bombes », a détaillé la source.

Les autorités égyptiennes font régulièrement état de la découverte de tunnels, destinés au trafic d’armes vers la bande de Gaza, territoire contrôlé par le mouvement islamiste le Hamas depuis la mi-juin.

Israël et les Etats-Unis accusent l’Egypte de ne pas être suffisamment ferme contre cette contrebande d’armes, ce que Le Caire dément formellement. Israël lui a fait circuler un document selon lequel quelque 80 tonnes d’explosifs auraient été passées à Gaza depuis le retrait unilatéral d’Israël de ce territoire l’été 2005.

Islamistes

Les autorités égyptiennes auraient démantelé en novembre dernier un réseau formé de 14 présumés islamistes, dont 2 officiers, a révélé samedi Montasser Al-Zayat, l’un de leurs avocats. Ce dernier, avocat spécialisé dans la défense des islamistes, a indiqué qu’ils avaient été arrêtés il y a 2 mois dans un coup de filet dans les gouvernorats du Caire et d’Alexandrie notamment. Aucune annonce officielle n’est intervenue sur un démantèlement de ce groupe qui, fait exceptionnel, compterait deux officiers, en plus de douze ingénieurs en génie civil. Selon l’avocat, qui défend l’un des arrêtés, les services de sécurité les accusent d’avoir formé une cellule liée à la nébuleuse terroriste Al-Qaëda, en planifiant des attaques anti-israéliennes, à partir du territoire égyptien. Du matériel et des documents auraient été retrouvés lors du raid policier témoignant de ces préparatifs terroristes, a-t-il ajouté. « Rien de ceci n’est vraisemblable », a affirmé Al-Zayat, qui n’a pas dévoilé l’identité des détenus.

Insolite

Une citoyenne a porté plainte contre son mari en l’accusant d’avoir vendu un de ses reins à son insu au marché noir, après lui avoir fait croire qu’elle avait eu un accident de la route. Une enquête a été ouverte dans la ville de Ménoufiya, dans le Delta du Nil, après que Warda Mohamad Al-Banna eut accusé son mari de l’avoir droguée pour lui faire subir une intervention chirurgicale. Le mari aurait fait boire à sa femme un jus d’orange contenant une drogue, avant de lui proposer d’aller voir  la famille en moto. En route, l’épouse s’est évanouie pour se réveiller plus tard dans une clinique du quartier huppé d’Héliopolis, au Caire, a-t-elle dit. Pour expliquer les cicatrices sur son corps, son mari aurait alors affirmé qu’ils avaient eu un accident de la route et qu’elle avait dû être opérée. Mais quelques jours plus tard, elle a commencé à se sentir faible et des examens ont révélé qu’il lui manquait un rein. Son mari est accusé d’avoir revendu le rein au marché noir d’organes pour la somme de 15 000 livres.

Nucléaire

L’Egypte a commencé d’étudier le site de Dabaa, sur la côte méditerranéenne, pour y implanter la première centrale nucléaire, a annoncé le service d’information du gouvernement. Selon lequel, le ministre de l’Electricité, Hassan Younès, a indiqué la semaine dernière lors d’une tournée en province que Dabaa, situé à 160 km à l’ouest d’Alexandrie, était l’un des meilleurs sites pour ce projet. Le président Hosni Moubarak a annoncé en octobre dernier la décision de l’Egypte de se doter de centrales nucléaires, relançant son programme nucléaire après un gel de 20 ans. Premier pays arabe à franchir le pas du nucléaire civil, l’Egypte doit mettre en chantier quatre centrales sous la supervision de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA). La première centrale envisagée à Dabaa serait d’une puissance de 1 000 mégawatts, et coûterait environ 1,18 milliard d’euros, nécessitant des investissements étrangers. Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France, la Russie ont déjà fait part de leur disponibilité à apporter leur assistance à l’Egypte en matière nucléaire.

Santé

La souche hautement pathogène du virus H5N1 de la grippe aviaire peut être éradiquée si elle est combattue avec succès en Egypte, en Indonésie et au Nigeria, où elle est parvenue à s’installer de façon endémique, a déclaré jeudi à Paris le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé animale, Bernard Vallat. « Si on arrivait à éradiquer le virus dans ces pays, le problème de la pandémie de H5N1 asiatique serait réglé », a estimé le responsable qui présentait le travail de son organisation à la presse. Et d’ajouter qu’on avait affaire à une « souche extrêmement stable », un phénomène rarissime pour les virus grippaux, mais il n’a pas exclu pour autant que le virus H5N1 puisse muter à l’avenir pour provoquer une pandémie. Il a prédit que les différentes formes de grippe aviaire, dont il existe des centaines de souches, vont « continuer à être un risque » majeur dans les années à venir pour la santé publique.

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.