Al-Ahram Hebdo, Sports | Déconvenue totale
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 26 Septembre au 2 octobre 2007, numéro 681

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Sports
Lutte gréco-romaine. L’Egypte n’a décroché aucun ticket pour les JO 2008 à travers les Championnats du monde de Baku (Azerbaïdjan), qui se sont achevés le 23 septembre. Les forfaits de Gaber et Bougui ont été décisifs.

Déconvenue totale

Après les forfaits du champion olympique, Karam Gaber (96 kg) et du champion du monde Mohamad Abdel-Fattah, dit Bougui (84 kg), l’Egypte n’a réalisé aucune performance durant les Championnats du monde qui ont eu lieu du 17 au 23 septembre à Baku (Azerbaïdjan) et qui sont qualificatifs pour les Jeux Olympiques (JO) de Pékin 2008. Ainsi, pour la première fois depuis des années, l’Egypte se voit-elle disqualifiée pour les JO à travers les Mondiaux. Le mode de qualification prévoit que les 8 premiers lutteurs de chaque catégorie se qualifient automatiquement pour les JO. Ceux qui ont raté cette occasion pourront encore tenter de gagner leur ticket à travers les compétitions continentales, où le champion de chaque catégorie ira à Pékin. Pour les Egyptiens, la chance de se qualifier est très forte à travers les Championnats d’Afrique qui auront lieu l’année prochaine. Mais le problème n’est pas la qualification pour les JO, c’est plutôt la mauvaise situation de la lutte égyptienne en général, malgré l’élan qui avait été donné par Karam Gaber et Bougui.

Tenant du titre de la catégorie 84 kg en lutte gréco-romaine, Mohamad Abdel-Fattah, dit Bougui, était en effet attendu au tournant lors de ces Championnats du monde. Mais, il semble que Bougui avait un autre avis. Après avoir effectué le dernier stage de préparation de Hongrie et à quelques jours des débuts de la compétition, il déçoit ses fans en annonçant qu’il ne participerait pas aux Mondiaux pour cause de blessure. « Après l’arrivée du médecin de l’équipe à Baku, le 15 septembre, celui-ci a décidé que Bougui ne devait pas disputer les Mondiaux », a expliqué Chérif Ali, responsable des médias à la Fédération égyptienne. En effet, depuis 2003, Bougui souffre d’une blessure au genou. Il a effectué 3 opérations chirurgicales, en 2003, 2005 et en 2007. Il est à noter que l’ex-champion du monde avait déclaré avant de partir pour le dernier stage de préparation qu’il souffrait de nouveau de cette blessure.

Le forfait de Bougui est venu s’ajouter à celui de son compatriote, le champion olympique de la catégorie 96 kg, Karam Gaber. Ce dernier s’est également déclaré forfait des Mondiaux lors du stage de Hongrie.

« Karam avait des problèmes rénaux durant le dernier stage de préparation en Hongrie et après l’approbation de la Fédération égyptienne, nous avons décidé qu’il ne disputerait pas les Mondiaux », souligne Chérif Ali.Ainsi, le forfait devient-il un terme familier au sein de la Fédération égyptienne. A l’instar de Karam Gaber, qui s’est déclaré forfait à plusieurs reprises, notamment avant les Mondiaux de 2005 et 2007. Fait étonnant : le forfait des lutteurs égyptiens tombe toujours à quelques jours des Mondiaux !

Donc, la question importante qui s’impose est la suivante : l’Egypte ne possède-t-elle pas d’autres lutteurs d’un haut niveau en dehors de Karam Gaber et Bougui ? « La lutte égyptienne ne se limite pas à Bougui et Karam. La sélection nationale comporte plusieurs lutteurs d’un niveau international, tels Achraf Al-Gharabli et Ahmad Abdel-Sadeq, champions d’Afrique et médaillés aux Jeux méditerranéens », souligne Ahmad Al-Sentréssi, président de la Fédération égyptienne. Mais sur le plan des Mondiaux et des JO, les chiffres sont tout autres. Aucun de ces lutteurs n’a pu réaliser une bonne performance. Une fois seulement, Achraf Al-Gharabli a terminé 8e aux Mondiaux 2003. A part ce résultat, les performances des autres Egyptiens restent médiocres. Malgré l’élan que cette discipline a connu après le titre olympique de Karam Gaber, puis le titre mondial de Bougui, la Fédération égyptienne n’a pas su l’exploiter. En fait, depuis les exploits de ces lutteurs, la Fédération reste empêtrée dans ses problèmes administratifs et ceux de ces deux champions. Il est à noter que cette fédération, qui a défini un programme à long terme de 2005 jusqu’à 2008, n’a encore effectué aucune phase de ce programme. Il était prévu que la lutte connaîtrait un grand boom en Egypte et que la Fédération essayerait d’augmenter le nombre des pratiquants de la discipline afin d’élargir sa base et de recruter des lutteurs d’un bon niveau. Mais, le conseil d’administration de cette fédération a déjà subi deux remaniements cette saison. Ne laissant aucun espace au développement tant attendu de la discipline.

Doaa Badr

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.