Al-Ahram Hebdo, Vie mondaine |
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 29 août au 4 septembre 2007, numéro 677

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Vie mondaine

Une lecture arabe à l’alexandrine

Derrière ce ruban, se trouvaient des livres merveilleux.

108 éditeurs, venant de 16 pays arabes, ont célébré cette semaine l’inauguration de la Foire du livre arabe à Alexandrie. A l’occasion, une soirée a eu lieu à la citadelle de Qaïtbay. Puisque la Tunisie est l’invitée d’honneur de cette session, il était tout à fait normal de rencontrer S.E. M. Abdel-Hafez Al-Harqani, ambassadeur de ce beau pays. Etaient présents aussi S.E. M. Hicham Al-Nazer, ambassadeur de l’Arabie saoudite au Caire, ainsi que le président de la Foire du livre international du Koweït, Saad Al-Moteri. En marge, plusieurs événements sont programmés, notamment pour célébrer le premier anniversaire de la mort du prix Nobel égyptien, Naguib Mahfouz. La foire a été inaugurée par Adel Labib, gouverneur d’Alexandrie et Nasser Al-Ansari.

Essam Choukri

La cuisine semble bien une discipline exclusivement masculine.

10 ans d’art culinaire

Les gourmets se sont donné, il y a quelques jours, rendez-vous à l’hôtel Intercontinental City Stars. Ce n’était ni pour un déjeuner ni pour un dîner, mais c’était plutôt pour célébrer le 10e anniversaire du Salon national culinaire. 160 chefs venant des hôtels Five Stars (5 étoiles) ont participé à la compétition des arts de la cuisine, organisée pour l’occasion. Question prix, c’est le Hilton Al-Faïrouz de Charm Al-Cheikh qui s’est taillé la part du lion.

Une discussion sans kalachnikov en main heureusement.

Cette femme est dangereuse

Oui, c’est le cas de le dire pour Ghada Adel. Bien que son dernier film Khalig Neama (baie de Neama) soit encore dans les boîtes, car sa projection dans les salles a été remise au grand Baïram, celle-ci ne perd jamais le nord. Cette semaine, elle a commencé, au studio Ahmos, le tournage de son nouveau film au nom terrifiant de kalachnikov. Ce film, réalisé par Rami Imam, est joué aussi par Mohamad Ragab, Chérine Adel, Salah Abdallah, et Youssef Daoud.

Sayed Abd-Rabbo

Elham semble ici irrésistible.

L’exception faite femme

Dans une villa au bord du lac Mariout, près d’Alexandrie, le réalisateur Mohamad Abou-Seif a crié : « Silence, on tourne ». Il s’agissait de la première scène du feuilleton Imraa fawq al-ada ou une femme qui sort de l’ordinaire. Cette femme, c’est Elham Chahine et l’homme qu’elle séduit, c’est Mahmoud Qabil.

Abdel-Hamid Eid

 

Escarmouches avec la censure

Fifi entourée de ses co-stars.

Sa nouvelle pièce de théâtre Rawayeh (parfums) a fait l’objet de beaucoup de censure, néanmoins, cela n’a pas empêché Fifi Abdou d’être au comble de sa joie à l’occasion du début du spectacle. Au théâtre Al-Ayem (flottant), où est présentée la nouvelle pièce, la salle était au complet. Les comédiens, montés sur les planches aux côtés de Fifi, n’étaient pas des moindres : Gamal Abdel-Nasser, Gamal Ismaïl, Aïda Fahmi, et Ahmad Siyam.

Sayed Abd-Rabbo

 
Un esprit d’affection et de reconnaissance.

Joyeux anniversaire Khafaga

Une foule d’acteurs ont rendu visite cette semaine au producteur et metteur en scène, Samir Khafaga, chez lui. Cause : son anniversaire numéro ... Khafaga a été entouré de Mahmoud Abdel-Aziz, Salah Al-Saadani, Ezzat Abou-Auf, Hassan Moustapha, Poussy, Ragaa Al-Gueddawi, Rania Farid Chawqi, Samir Sabri et Chérifa Fadel.

Abdel-Hamid Eid

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.