Al-Ahram Hebdo, Economie | En bref
  Président Salah Al-Ghamry
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 14 au 20 mars 2007, numéro 653

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Idées

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Economie

En bref

Egypte
Classement Forbes
De nouveaux hommes d’affaires arabes et égyptiens ont intégré le classement 2007 du magazine Forbes des 946 milliardaires de la planète. Les deux frères Sawirès, Nassif (classé 226) et Sameh (classé 664) ont rejoint sur la liste leur frère Naguib qui est passé à la 62e place avec une fortune de 10 milliards de dollars. Leur père Onsi arrive à la 158e place. Le milliardaire saoudien Walid Ibn Talal figure toujours en tête de liste des hommes d’affaires les plus riches du Moyen-Orient, juste avant le Koweïtien Nasser Al-Khorafi et le Saoudien Soliman Al-Raghi en suite. Bill Gates occupe pour la 13e année consécutive la première place.

Egypte
Comesa
Le secrétaire général du Comesa, Erustus Mwencha, s’est rendu au Caire cette semaine pour les préparatifs de la prochaine réunion du Comesa, prévue au Kenya en mai prochain. Lors de cette visite, il a discuté avec le ministre du Commerce et de l’Industrie, Rachid Mohamed Rachid, des principaux défis que doit relever l’organisation : infrastructure détériorée, union douanière suspendue et investissements médiocres entre les pays membres. Il a aussi invité l’Egypte à contribuer au Fonds du Comesa consacré à soutenir ces objectifs. Ce fonds ne renferme jusqu’à présent que quelque 30 millions de dollars, alors que le Comesa a besoin annuellement de quelque 30 milliards de dollars pour les développer.

Liban
Croissance
La guerre de juillet-août derniers entre le Hezbollah et Israël a fortement pesé en 2006 sur l’économie libanaise, qui enregistre une croissance négative de 5 % du PIB, après une croissance nulle en 2005. Ce mauvais résultat est notamment dû au recul du nombre de touristes (-6,7 %). L’inflation a été estimée à 7,03 % en 2006. Selon le dernier rapport de la Banque Audi sur l’état de l’économie libanaise en 2006, ce chiffre de croissance est le pire depuis plus de 15 ans.

Banque mondiale
Controverse
Deux ans après sa nomination à la tête de la Banque mondiale, l’ancien secrétaire adjoint américain à la Défense, Paul Wolfowitz, est critiqué pour sa stratégie. Ce débat intervient alors qu’a débuté cette semaine la reconstitution des fonds de l’Association Internationale de Développement (AID), l’un des principaux outils de financement de la Banque. La controverse a débuté fin janvier quant la BM a annoncé le compte rendu d’une réunion houleuse entre le président et ses administrateurs. La discussion portait sur la stratégie de la Banque et plusieurs membres ont souligné que le contenu du rapport ne répondait pas à leurs attentes.

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.