Al-Ahram Hebdo, Sports | Une page à tourner
  Président Morsi Attalla
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 Semaine du 26 décembre 2007 au 1 janvier 2008, numéro 694

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Société

  Arts

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Sports

Bilan 2007. Le sport égyptien a vécu des moments difficiles lors des 12 derniers mois, ne laissant que de très peu bons souvenirs face à de très grosses déceptions.

Une page à tourner

Plus que quelques heures seulement avant que le compteur n’affiche 2008 tournant la page de l’année 2007 qui ne permet pas de rêver. Contrairement au bilan 2006, comblé de titres mondiaux et continentaux qui ont doré le palmarès égyptien, la performance en 2007 n’a donné lieu qu’à un titre de Championnat du monde de squash pour Amr Chabana, un titre de Coupe du monde de pentathlon pour Aya Medani et de quelques autres prestations prometteuses (voir page 31).

Les sacres des Pharaons lors des Jeux panafricains et des Jeux panarabes ne peuvent pas faire illusion vu que ces compétitions ont été exemptes de leurs meilleurs éléments, car les participants alignent souvent leurs équipes B ou juniors pour leur donner l’expérience nécessaire, préférant garder les seniors pour les concurrences internationales à niveau très élevé.

C’est dire que les déceptions ont été nombreuses. L’année a témoigné d’une grande dégringolade du lutteur égyptien Karam Gaber, le plus grand espoir de médaille d’or des Jeux olympiques de Pékin 2008. Le champion du monde et champion olympique 2004 a été éliminé des quarts de finale du Championnat du monde et a raté toutes les étapes de qualifications possibles aux Jeux olympiques. Il a été plongé jusqu’au nez dans ses troubles avec la Fédération de lutte et ne s’entraîne pas régulièrement depuis un bon moment. Gaber a même fui les Jeux panarabes alors qu’il était attendu jusqu’à la dernière minute pour se peser. « Karam a passé une année de galère mais finalement on a pu le contenir et on espère qu’il sera prêt pour le Championnat d’Afrique 2008, sa dernière chance pour se qualifier pour les JO de Pékin. Il n’a plus d’excuses à se faire », a déclaré Khaled Zein, secrétaire général du Comité olympique. Son ami et collègue Mohamad Abdel-Fattah dit « Bougui » se trouve confronté au même spectre. Le champion du monde et d’Afrique 2006 a été suspendu par la Fédération internationale de lutte pour une durée de six mois pour avoir refusé de se soumettre à des tests anti-dopage. « Les inspecteurs qui se sont présentés ne m’ont pas montré leurs cartes d’identité et je ne peux pas donner un échantillon à n’importe qui », explique Bougui. La sanction initiale a été de deux ans, mais après l’appel de la Fédération égyptienne, la durée a été réduite à six mois et l’athlète égyptien espère être en forme pour les JO d’été.

C’est quelque chose que le taekwondoiste Tamer Salah ne fera pas. En effet, le médaillé de bronze des Jeux d’Athènes a raté toutes les étapes de qualifications et ne pourra pas rééditer son exploit d’il y a trois ans. Et bien qu’il ait terminé troisième du Championnat du monde cette année, cela ne compensera pas son absence lors de la réunion d’élites en Asie.

Mais le comble cette l’année fut la suspension à vie des haltérophiles Nahla Ramadan et Esmat Mansour. Ce duo féminin était perçu comme des vedettes des plus prometteuses du sport égyptien. Nahla et Esmat, championnes du monde juniors, étaient en pleine ascension avant qu’elles ne décident de fuir le regroupement de la sélection en juillet dernier en protestation aux médiocres revenus. Après de grandes tentatives de leur faire marche arrière, la décision semblait être inévitable. « On ne pouvait rien leur faire de plus. On a essayé de trouver un compromis, mais il était clair qu’elles ne voulaient pas et ainsi donc, on a pris la décision de les suspendre à vie », avait annoncé Fathi Zéree, secrétaire général de la Fédération d’haltérophilie. Les joueuses avaient menacé d’aller porter les couleurs du Qatar, mais leurs tentatives se sont terminées en échec, de même que leur retour est impossible.

Un bilan assez mitigé et qui a porté des coups lourds aux gros calibres de l’Egypte.

Par contre, l’année 2008 s’annonce très chaude avec la Coupe d’Afrique des nations le 20 janvier, les Jeux olympiques en été, sans compter les nombreux championnats du monde. Des probables exploits capables d’essuyer le gâchis de l’année 2007 qui s’éclipse.

Karim Farouk

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistant technique: Karim Farouk
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.