Al-Ahram Hebdo, Egypte | Le parti veut soigner son image
  Président Salah Al-Ghamry
 
Rédacteur en chef Mohamed Salmawy
Nos Archives

 

 Semaine du 16 au 22 août 2006, numéro 623

 

Contactez-nous Version imprimable

  Une

  Evénement

  Enquête

  Dossier

  Nulle part ailleurs

  Invité

  Egypte

  Economie

  Monde Arabe

  Afrique

  Monde

  Opinion

  Kiosque

  Société

  Arts

  Idées

  Livres

  Littérature

  Visages

  Environnement

  Voyages

  Sports

  Loisirs

  Vie mondaine

  Echangez, écrivez



  AGENDA


Publicité
Abonnement
 
Egypte

PND. La direction du Parti National Démocrate (PND, au pouvoir) tient une série de réunions en préparation de son congrès annuel du 19 au 21 septembre.

Le parti veut soigner son image

Les préparatifs vont bon train au Parti National Démocrate (PND, au pouvoir) à quelques semaines de son quatrième congrès annuel, prévu du 19 au 21 septembre. La direction du parti tient une série de réunions visant à établir l’ordre du jour du congrès. « Ce quatrième congrès a une importance particulière, car il intervient un an après la réélection du président Hosni Moubarak. Pour nous, il s’agira de dresser le bilan de cette année passée et de voir ce qui a été réalisé et ce qui reste à réaliser dans le programme électoral du chef de l’Etat », explique Mohamad Kamal, député du parti et responsable du comité de la sensibilisation politique. Mais il s’agira avant tout pour le PND de régler un certain nombre de questions liées au fonctionnement interne du parti. « La première de ces choses est de créer une sorte d’harmonie entre le gouvernement et le parti », souligne une source au sein du PND ayant requis l’anonymat. En effet, au cours des derniers mois, la grogne a gagné les rangs des députés du parti dans les gouvernorats qui accusent le gouvernement de ne pas accorder suffisamment d’intérêt à leurs régions. Certains de ces députés étaient allés jusqu’à manifester publiquement leur mécontentement et avaient même exprimé des réserves sur le programme de politique générale du gouvernement.

Pour apaiser ces tensions, plusieurs rencontres ont été tenues entre le président Moubarak, en sa qualité de chef du parti, et les députés des différents gouvernorats. « Je crois que nous aurons besoin au cours de la prochaine période de renforcer la coordination entre les députés et le gouvernement, surtout que de nombreux projets ont été proposés par le parti et n’ont pas encore vu le jour », explique Mohamad Kamal qui nie toutefois que des différends existent entre le gouvernement et les députés du parti.

Réformer jusqu’où ?

Outre la coordination entre le gouvernement et les députés, les réformes constitutionnelles seront l’autre grand thème de discussion lors de ce quatrième congrès. En février 2005, le président Moubarak avait requis l’amendement de l’article 76 de la Constitution permettant d’élire le président de la République au suffrage direct parmi plusieurs candidats. Cet amendement a été considéré comme une « mise en scène » par l’opposition qui réclame des réformes supplémentaires, notamment une réduction des pouvoirs du président de la République. Le chef de l’Etat avait promis lors de sa campagne électorale de mettre en place de telles réformes dont les contours restent à définir. L’ampleur de ces réformes est au centre d’un débat agité au sein du PND entre la nouvelle génération et l’ancienne garde du parti. « Nous avons eu maintes discussions sur la question et nous avons pu dégager quelques grandes lignes sur cette réforme. La première proposition est de donner des pouvoirs plus vastes au pouvoir législatif représenté par le Parlement, qui aura le droit de retirer la confiance au gouvernement », explique Magdi Allam, membre du puissant comité des politiques du PND. Certains membres du courant libéral réclamaient la suppression de la règle des 50 % d’ouvriers et de paysans au sein du Parlement, mais cette proposition a été rejetée. « De même, l’article de la Constitution stipulant que la charia est la source de législation ne sera pas modifié », ajoute Mohamad Kamal.

Depuis quelques années, le PND est témoin de l’avènement d’une nouvelle génération, emmenée par Gamal Moubarak, fils du président de la République. Cette génération, formée de libéraux, se présente comme un groupe de réformateurs prônant un renforcement des libertés.

Le troisième grand thème en discussion au cours du congrès sera l’amélioration de l’image du parti. En effet, la conférence intervient presque un an après les élections législatives de 2005 au cours desquelles l’image du PND a été ternie en raison d’un score nettement en deçà des espérances. Le parti n’a pu remporter la majorité qu’en ralliant les députés indépendants issus de ses propres rangs. « L’une des questions que nous avons examinée est comment améliorer l’image du parti et augmenter sa popularité », déclare Magdi Allam. « Nous avons proposé de tenir des conférences populaires afin d’expliquer la position du parti et sa politique, et de prendre connaissance des priorités des citoyens », ajoute-t-il. C’est dans ce contexte d’ailleurs que Gamal Moubarak s’est rendu récemment à Kafr Al-Cheikh, à la cité du 10 de Ramadan et à Minya, en Haute-Egypte. C’est dans ce contexte également que le PND vient de publier un nouveau journal, organe d’expression, Al-Watani Al-Yom. Un journal qui se veut plus « libre » et plus « démocratique ». Le parti projette aussi de créer une radio sur Internet afin d’« exposer ses idées de manière objective et attractive », selon Alieddine Hilal, secrétaire à l’information au PND. « Le but de cette initiative sera également de connaître les aspirations du peuple. Cette radio sur le web sera lancée le 19 septembre, c’est-à-dire le premier jour du congrès », ajoute-t-il, affirmant que le parti y invitera des responsables de partis étrangers.

Or, cette opération lifting risque au-delà du congrès de demeurer superficielle si le parti ne s’engage pas réellement dans un réel processus de réforme.

Héba Nasreddine

Retour au sommaire

 




Equipe du journal électronique:
Equipe éditoriale: Névine Kamel- Howaïda Salah - Chourouq Chimy
Assistants techniques: Karim Farouk - Dalia Gabr
Webmaster: Samah Ziad

Droits de reproduction et de diffusion réservés. © AL-AHRAM Hebdo
Usage strictement personnel.
L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la Licence

de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.