Hebdomadaire égyptien en langue française en ligne chaque mercredi

Patrimoine

La Une
L'événement
Le dossier
L'enquête
Nulle part ailleurs
L'invité
L'Egypte
Affaires
Finances
Le monde en bref
Points de vue
Commentaire
d'Ibrahim Nafie

Carrefour
de Mohamed Salmawy

Idées
Portrait
Littérature
Livres
Arts
société
Sport
Environnement
Patrimoine
Loisirs
Echangez, écrivez
La vie mondaine
Festivités . A l’occasion du premier anniversaire du Viaduc de Millau (France), la mairie de cette ville organise une série de manifestations, lui donnant une dimension égyptienne.

Deux grands travaux qui rapprochent les hommes

Le 16 décembre 2005, la France, et plus précisément la ville de Millau, célèbre en grande pompe le premier anniversaire du Viaduc de Millau.

Ce chef-d’œuvre du génie français s’inscrit dans une longue tradition de grands travaux établis en France depuis Napoléon Ier. Ce même Napoléon qui a décidé, n’étant encore que le Bonaparte de l’armée de l’Orient, de percer le Canal de Suez dans le but de relayer les deux mers et au-delà les deux mondes.

C’est ainsi que M. Jacques Godfrain, ancien ministre et député maire de la ville de Millau, et moi-même ont souhaité donner une dimension égyptienne aux festivités du premier anniversaire du Viaduc. En effet, le Canal et le Viaduc sont des voies qui abolissent les distances et rapprochent les peuples et les civilisations.

La mairie de Millau m’a honoré en me désignant commissaire général des manifestations prévues le 16 décembre dans la ville. C’est ainsi que j’ai pensé au Canal de Suez comme point commun rapprochant nos deux peuples. L’Association du souvenir du Canal de Suez et de Ferdinand de Lesseps et son président, Jean-Paul Calon, ont bien voulu prêter main forte à cette manifestation. Des conférences de presse organisées à Paris et à Alexandrie ont bien montré l’intérêt que portent les médias dans les deux pays à la manifestation « Millau-Suez », le Viaduc célèbre son premier anniversaire. Cette manifestation se décline en plusieurs volets : expositions, conférences, opéra et cinéma.

Parallèlement, deux grandes expositions sur le canal et sur le Viaduc illustrent la grande aventure du génie civil français à Suez et à Millau. Des chefs-d’œuvre de la peinture française inspirés de l’épopée du Canal de Suez sont exposés dans la belle chapelle de l’Hôtel-Dieu. Des objets personnels de Ferdinand de Lesseps, quelques plans et cartes, viennent étayer cette belle exposition dans un esprit éclectique et universalisant. Une autre exposition de quelques rares photos du chantier du Viaduc révèle parallèlement au canal la ténacité des hommes à défier la nature et leur volonté d’abréger presque obsessionnellement le temps et l’espace.

Deux grandes conférences tournant autour du même thème, le canal et le Viaduc, ouvrent l’appétit du visiteur à en savoir plus sur les dessous de ces deux chefs-d’œuvre : la première conférence donnée par M. Jean-Paul Calon sur l’histoire du Canal de Suez hier et aujourd’hui, et la deuxième donnée par Jacques Godfrain, non en sa qualité de député maire, mais de romancier passionné d’histoires de ponts dans la mémoire collective de l’humanité. En effet, Jacques Godfrain nous brosse une superbe fresque du Viaduc de Millau et nous raconte l’enchevêtrement des ponts mythiques dont la légende dit que le premier qui traverse le pont est tué. Cette condamnation à mort dictée par le diable oblige, nous raconte Jacques Godfrain dans son roman Les Ponts, le diable et le viaduc (éditions Le Jardin des livres, Paris, 2003), les collaborateurs, le président de la République, à chercher d’abord une explication puis une parade en verdict du diable qui pourrait sauver le président de la République au moment où il inaugure le Viaduc de Millau.

Ce délicieux roman est bourré d’informations sur les viaducs en général et celui de Millau en particulier. Il révèle en public un Jacques Godfrain passionnant et passionné de mythologies et de cultures.

Ensuite, des récitals et des projections de films viennent compléter, par la magie du cinéma, cet assortiment d’images et d’idées.

Les grands travaux rapprochent ainsi les hommes. Cette manifestation en est la grande preuve. « Le poète, dit Jean Cocteau dans une de ses célèbres paraboles, se souvient de l’avenir ». Le Canal de Suez n’avait-il pas ainsi anticipé la magnifique création de l’avenir qu’est le Viaduc de Millau ?

Ahmed Youssef
Commissaire général de la manifestation

Retour au sommaire
 

Pour les problèmes techniques contactez le webmaster

Adresse postale: Journal Al-Ahram Hebdo
Rue Al-Gaala, Le Caire - Egypte
Tél: (+202) 57 86 100
Fax: (+202) 57 82 631