Hebdomadaire égyptien en langue française en ligne chaque mercredi

L'Egypte


La Une
L'événement
Le dossier
L'enquête
Nulle part ailleurs
L'invité
L'Egypte
Affaires
Finances
Le monde en bref
Points de vue
Commentaire
d'Ibrahim Nafie

Carrefour
de Mohamed Salmawy

Idées
Portrait
Littérature
Livres
Arts
Femmes
Société
Sport
Environnement
Patrimoine
Loisirs
Echangez, écrivez
La vie mondaine
Hommage. La presse égyptienne a perdu vendredi l’une de ses plus grandes figures, l’écrivain et journaliste Saïd Sonbol, ex-rédacteur en chef du quotidien Al-Akhbar et ancien PDG d’Akhbar Al-Yom.
Saïd Sonbol n’est plus

C’est à la suite d’une maladie cardiaque qui a duré de longues années que Saïd Sonbol est décédé, à l’hôpital Dar Al-Fouad, à l’âge de 75 ans.

Sonbol est né dans le gouvernorat d’Assiout en 1929 et a passé plus de 50 ans de sa vie dans le monde de la presse. Il a fait ses premiers pas dans ce domaine alors qu’il étudiait à la faculté des sciences de l’Université du Caire, et a fait preuve d’un talent exceptionnel dans plusieurs journaux. Ses études terminées, il a commencé sa carrière véritable en 1950 au journal Al-Masri qu’il a quitté en 1952 pour Akhbar Al-Yom, où les deux plus célèbres magnats de la presse égyptienne, les frères jumeaux Moustapha et Ali Amin, l’ont chargé de participer au lancement du nouveau quotidien Al-Akhbar qui faisait partie du groupe de presse Akhbar Al-Yom. Il a débuté en tant que correspondant du quotidien au ministère des Finances et de l’Economie et présentait à ses lecteurs les informations économiques les plus compliquées d’une manière très simple. C’est ainsi qu’il a été l’un des pionniers de la presse économique en créant en 1957 et en dirigeant la page économique à Akhbar Al-Yom.

En 1961, il a occupé le poste de directeur adjoint de la rédaction d’Akhbar Al-Yom, puis celui du directeur de la rédaction en 1964. En 1985, il devient rédacteur en chef du quotidien Al-Akhbar et PDG d’Akhbar Al-Yom en 1989. Pendant cette période, Sonbol a laissé un impact indéniable sur la presse égyptienne. Parmi les nombreux entretiens qu’il a obtenus avec des personnalités connues, figure notamment celui effectué avec le leader cubain Fidel Castro, et c’est lors de cet entretien qu’il a pu faire un scoop en annonçant que les Etats-Unis se préparaient pour l’invasion de Cuba, une nouvelle qui a été reprise par toutes les agences de presse mondiale. Il fut le premier à créer un journal spécialisé dans le domaine des sports, Akhbar Al-Riyada, en 1989. En 1991, à l’âge de 62 ans, il quitte ses fonctions et se consacre uniquement à la rédaction de sa colonne quotidienne « Sabah Al-Kheir » à Al-Akhbar, et de plusieurs autres articles dans diverses publications. Il termine sa carrière en tant que vice-président de la société d’investissement du groupe Al-Akhbar et préside l’une de ses institutions culturelles, l’Académie d’Akhbar Al-Yom.

Sonbol a obtenu plusieurs prix, dont le prestigieux Ordre du Mérite du premier degré qui lui a été attribué en 1991 par le président Moubarak, le Prix d’estime du Syndicat des journalistes en 2003, et celui de la Conférence internationale sur la population et le développement attribué par les Nations-Unies.

Ibrahim Nafie, président du conseil d’administration et rédacteur en chef d’Al-Ahram, annonce dans son édito : « Saïd Sonbol n’était pas seulement un ami et un compagnon de route, mais un journaliste à la fois compétent et humble, et surtout un exemple à suivre. Il avait une plume honnête qui ne fléchissait point ».

Sabah Sabet

Retour au Sommaire

 

Pour les problèmes techniques contactez le webmaster

Adresse postale: Journal Al-Ahram Hebdo
Rue Al-Gaala, Le Caire - Egypte
Tél: (+202) 57 86 100
Fax: (+202) 57 82 631