Samedi, 15 juin 2024

 Les articles de Mohamed Salmawy

Depuis sa fondation, l’Etat sioniste a toujours suivi une politique qui consiste à semer la discorde entre les Arabes.

Est-ce vrai ce qui est rapporté sur les réseaux sociaux à propos de la plainte déposée par McDonald’s auprès du premier ministre, Mostafa Madbouly, après le boycott par les Egyptiens de ses produits en raison de l’aide, qui s’élève à des milliards de dollars, octroyée par l’entreprise américaine à Israël qui mène une guerre d’extermination contre le peuple palestinien ?

L’une des réalisations les plus importantes de la guerre actuelle contre Gaza est peut-être qu’elle a réussi pour la première fois à libérer le monde du récit médiatique imposé par Israël depuis sa création il y a 75 ans, et même avant sa création.

J’ai vu sur les réseaux sociaux une vidéo montrant un restaurant Starbucks à Londres où il n’y a aucun client à cause du boycott populaire de cette chaîne et d’un nombre de marques qui soutiennent l’Etat raciste d’occupation par des millions de dollars dans la guerre de génocide qu’il mène contre les Palestiniens.

Dans un mouvement imprévu, Israël a changé le numéro international imprimé sur ses produits, qui indique le pays d’origine, de 729 à 871.

Le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a annoncé que jamais dans l’histoire des Nations-Unies depuis sa fondation en 1945, un tel nombre de secouristes humanitaires onusiens n’a été tué comme c’était le cas par Israël dans sa guerre à Gaza au cours du mois dernier.

Le magazine culturel israélien Meikovet a publié pour la première fois un document confidentiel du ministère israélien du Renseignement détaillant le plan d’Israël pour évacuer totalement la bande de Gaza et expulser tous ses habitants de façon définitive vers une ville de camps qui serait installée dans le nord du Sinaï, en Egypte.

L’objectif affiché de la guerre sanglante qu’Israël mène actuellement à Gaza, par les voies aérienne, maritime et terrestre, est d’éliminer le Hamas en tant qu’organisation terroriste qui vise à exterminer à son tour Israël.

Les conflits à l’ère des réseaux sociaux ne dépendent pas seulement des armes sur le champ de bataille mais aussi de la guerre médiatique.

Je salue le grand éditeur Mohamed Rachad pour sa décision courageuse en tant que président de l’Union des éditeurs arabes de boycotter la Foire du livre de Francfort à cause de « sa position alignée et injuste envers les événements catastrophiques que vit la région, où le peuple palestinien vit sous la plus longue occupation dans l’Histoire moderne ».

Ce qui s’est passé à l’aube du 7 octobre est une traversée palestinienne au sens propre du terme, comme celle effectuée par les forces armées égyptiennes le 6 Octobre 1973, en traversant vers le territoire occupé du Sinaï. Dans les 2 cas, une immense barrière a été traversée.

C’est le nom du grand festival littéraire et artistique qui se tient actuellement dans la ville côtière d’Izmir, en Turquie, auquel j’ai été invité à participer à travers la lecture d’extraits de certains de mes écrits qu’on a traduits.

Un jeune journaliste m’a demandé : Qu’est-ce qui a permis à Mohamad Hassanein Heikal, dont nous célébrons le centenaire ces jours-ci, d’accéder à la position unique qu’il avait atteinte ?

Yasser abbas (62 ans), le fils du président palestinien Mahmoud Abbas, a assisté à la réunion tripartite dernièrement tenue à Riyad entre les 3 délégations palestinienne, américaine et saoudienne, visant à examiner les préparatifs d’une normalisation des relations entre l’Arabie saoudite et Israël, y compris la réalisation d’une évolution au niveau du règlement palestino-israélien.

D’habitude, les services secrets assurent la protection de leurs agents. Et lorsqu’ils sont arrêtés, ou bien condamnés à l’emprisonnement ou à la peine de mort, ils tentent toujours de les libérer par le biais d’accords d’échange contre des prisonniers de l’autre Etat.

L’ancien premier ministre italien Giuliano Amato a fait des déclarations retentissantes qui ont ébranlé les relations entre l’Italie et la France.

Le défunt poète anglais Ted Hughes, qui portait le surnom de prince des poètes de la Grande-Bretagne, m’a une fois dit qu’il admirait le contenu poétique présent dans les romans de notre grand écrivain Naguib Mahfouz, décédé le 30 août 2006.

Je voudrais louer le livre récemment publié par l’ancien ministre Mohamad Fayek, intitulé Démarche de libération.

Le journal israélien Haaretz a publié un article important du grand écrivain Benjamin Pogrund (90 ans).

L’organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a publié un rapport effrayant sur la situation au Soudan à l’occasion des premiers 100 jours du conflit entre l’armée soudanaise et les Forces de Soutien Rapide (FSR).

 1 2 3 4 5