Mardi, 25 juin 2024

 Les articles de Dalia Chams

L’artiste-plasticienne Farida Darwish continue à raconter par la peinture les détails qui l’attirent dans la vie quotidienne, mais aussi dans des univers fantastiques comme le cirque ou les rites des fêtes locales très colorés.

Le journaliste et écrivain égyptien Mohamed Salmawy propose à travers son nouveau roman OEdipe fil Taëra (OEdipe à bord de l’avion) une réflexion sur le pouvoir, en faisant référence à la mythologie grecque.

Tantôt c’est Al-Sett, la Dame, la Diva (avec majuscule) que l’on met sur un piédestal.

Nous republions ici un article sur le musée Oum Kalsoum, annexé au Palais d’Al-Ménesterli à Manial. Une visite qui nous permet de plonger dans son univers.

Au cours de la sixième édition du Festival international du film d’El Gouna, les malheurs du Moyen-Orient étaient surtout racontés par des voix féminines, à travers des oeuvres mouvantes, en lien avec l’esprit du temps.

Filmer, raconter et produire sont de vrais défis pour les cinéastes palestiniens. Focus

Dix films palestiniens, parmi les productions les plus récentes, sont en programmation.

Prévue initialement pour octobre, la sixième édition du Festival du film d'El-Gouna débutera jeudi 14 décembre.

La onzième édition du festival littéraire et artistique Ecrire la Méditerranée s’est achevée la semaine dernière à Alexandrie, après avoir donné lieu à des débats, des concerts et une exposition, faisant valoir les paradoxes identitaires de cette région.

Le Festival international du film d’Al-Gouna, du 27 octobre au 2 novembre, donne à découvrir et à redécouvrir des oeuvres références du septième art, mais aussi tant de nouveautés, dans un contexte de rivalité régionale.

L’Hebdo vous propose les synopsis d’une sélection de films programmés durant le Festival d’Al-Gouna.

La fondation Sawiris pour le développement social a célébré, le 14 février, la fin de la première résidence artistique qu’elle a offerte à 4 jeunes créateurs, lesquels ont passé plus de deux mois au centre des arts au Fayoum. Plus précisément, au village de Tunis, célèbre pour ses poteries. Reportage.

La Foire internationale du livre du Caire, qui se tient du 26 janvier au 6 février au Terrain des expositions de Tagammoe, avec la participation de 1 047 éditeurs de 53 pays, a choisi le célèbre Salah Jahine comme personnalité de cette 54e édition. Un intellectuel dont les paroles s’avèrent toujours aussi consolatrices que prenantes.

Mohamed Mahdy, photographe égyptien de 26 ans, nous plonge dans la réalité des dévotions populaires. Son exposition visuelle multimédia à la galerie Shelter ressuscite la légende du saint musulman Abou Al-Hassan Al-Chazli.

Bahaa Taher, l’un des plus éminents écrivains égyptiens, s’est éteint jeudi à l’âge de 87 ans. L’Hebdo lui rend hommage et republie un extrait de son roman L’amour en exil.

Le philosophe techno-critique Eric Sadin est l’un des penseurs français majeurs de l’ère numérique. Il fait l’anatomie des dernières décennies marquées par des désillusions successives et par l’isolement collectif. Entretien.

La designer Mahinaz El-Messiry puise dans la caisse magique du patrimoine pour créer. Elle vient d’exposer sa nouvelle collection, inspirée de l’Egypte Ancienne, dans la maison Wissa Wassef, à proximité des pyramides.

La dixième édition des rencontres littéraires Ecrire la Méditerranée s’est déroulée du 17 au 19 mai, à Alexandrie, sous le titre de « Odyssées 2.0 ». Un titre assez révélateur quant à la visée de cet événement annuel, organisé par l’Institut Français d’Egypte (IFE).

Les dessins et textes de Mohammed Gohar, ainsi que les photos de Léon Dubois, exposés dans le hall de l’Institut français d’Alexandrie, constituent une autre manière d’Ecrire la Méditerranée.

Le graveur, dessinateur et caricaturiste syrien Youssef Abdelké expose à la galerie Mashrabia des oeuvres inspirées des quatrains du fameux poète égyptien Salah Jahine. Tant de points communs les réunissent.

1 2