Dimanche, 19 mai 2024
Sports > Sports >

Pour Macron, la cérémonie d'ouverture des JO sur la Seine reste le "scénario privilégié"

AFP , Jeudi, 04 avril 2024

s
Le président français Emmanuel Macron en visite des établissements sportifs. Photo : AP

Emmanuel Macron a assuré jeudi que l'organisation de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques sur la Seine restait "le scénario privilégié" malgré les menaces d'attentats, balayant au passage les critiques de l'extrême droite sur la possible présence à ces festivités de la chanteuse Aya Nakamura.

Le président de la République inaugurait jeudi le centre aquatique olympique de Saint-Denis, qui accueillera les épreuves de natation synchronisée, de plongeon et de water-polo des Jeux de Paris, avant de lancer une "revue de chantier" générale à un peu plus de cent jours du rendez-vous planétaire qui débutera le 26 juillet.

"Le scénario privilégié, celui que nous préparons, celui que nous assumons, celui que nous voulons, c'est évidemment celui qui a été prévu avec l'ensemble des organisateurs et dont les détails seront dévoilés en temps et en heure", a-t-il dit aux journalistes qui l'interrogeaient sur la cérémonie d'ouverture, alors que le plan Vigipirate vient d'être relevé à son niveau maximum après l'attentat de Moscou du 22 mars, revendiqué par le groupe État islamique.

Concédant que la France était depuis "plusieurs années sous la menace terroriste", il a cependant ajouté que les autorités françaises préparaient des "scénarios de repli".

Pour la première fois, Paris prévoit une cérémonie d'ouverture en dehors d'un stade, donc très difficile à sécuriser. Les athlètes doivent prendre place dans des péniches qui descendront la Seine dans le décor mythique des monuments parisiens.

- JO cibles de la Russie -

Au chapitre des menaces, Emmanuel Macron s'est également dit certain que la Russie ciblait l'organisation des Jeux Olympiques, notamment "en termes informationnels", en laissant entendre que la France ne serait pas prête pour l'événement.

Car à un peu plus de 100 jours de l'ouverture, les préparatifs s'accélèrent.

Le 17 avril, "nous serons à J-100 jours du début des Jeux olympiques. Donc à partir de la semaine prochaine, le président a demandé à ses ministres d'être sur le terrain" pour "faire des revues de chantier", "s'assurer que tout est bien conforme" au calendrier, a annoncé son entourage.

En visitant le centre aquatique de Saint-Denis, il a loué les caractéristiques d'un "lieu totalement nouveau et qui a été pensé avec audace, construit de manière inédite" et exemplaire du point de vue environnemental".

Avec "la plus grande charpente concave de bois au monde", cette "vitrine du savoir-faire français" permet "de réduire de 30% les consommations d'énergie du bâtiment", a expliqué à la presse un conseiller du chef de l'État.

Le chef de l'État a souligné que ce site, le seul pérenne construit pour les JO de l'été prochain - auquel on peut ajouter l'Arena Porte de la Chapelle, vieux projet financé grâce aux Jeux - "permettra d'apprendre à nager", un "défi" car "il y a encore beaucoup d'injustice en la matière".

Il s'agira donc d'un "héritage" important pour la Seine-Saint-Denis, département le plus pauvre de France où un élève sur deux ne sait pas nager à l'entrée en sixième, selon les pouvoirs publics.

-Chanson d'Édith Piaf-

Mais le centre nautique de Saint-Denis, livré un mois en avance et qui a coûté 188 millions d'euros, ne sera pas utilisé pour les épreuves de natation en ligne, un des trois sports rois des Jeux, avec l'athlétisme et la gymnastique. Ces dernières se dérouleront en effet à l'Arena La Défense, à Nanterre, avec la mise en place de deux bassins provisoires.

Emmanuel Macron a aussi profité de ce déplacement olympique pour s'exprimer pour la première fois directement sur la possible présence lors de la cérémonie d'ouverture de la chanteuse francophone la plus écoutée au monde, la Franco-malienne Aya Nakamura, qui serait pressentie pour chanter une chanson d'Édith Piaf.

"Elle parle à bon nombre de nos compatriotes et je pense qu'elle a tout à fait sa place dans une cérémonie d'ouverture ou de clôture des Jeux", a-t-il déclaré. "Je ne dévoilerai pas ici les détails, mais si elle fait partie avec d'autres artistes de cette cérémonie, je pense que c'est une bonne chose", a-t-il insisté, en confiant cependant que la décision reviendrait directeur artistique des cérémonies d'ouverture et de clôture, Thomas Jolly.

L'extrême droite s'était élevée contre la participation de la chanteuse aux cérémonies, y voyant une volonté de "diviser" et d'"humilier" les Français et critiquant le langage qu'elle emploie dans ses chansons. "Elle ne chante pas français, elle ne chante d'ailleurs pas +étranger+ non plus, elle chante on ne sait pas quoi", avait lancé Marine Le Pen.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique