Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Mission difficile pour les Rouges à Casablanca

Mohamad Mosselhi , Dimanche, 11 juin 2023

Ahli a battu le Wydad de Casablanca 2-1 en match aller de la finale de la Ligue des champions au Caire. Un résultat insuffisant pour les Rouges qui ont désormais un match retour difficile au Maroc.

Mission difficile pour les Rouges à Casablanca

Ahli a raté l’occasion de prendre une grande option pour le titre de la Ligue des champions d’Afrique après s’être contenté d’une victoire de 2-1 contre le Wydad de Casablanca au match aller de la finale de la Ligue des champions d’Afrique, qui a eu lieu dimanche au Stade du Caire. Ce résultat rend la mission des Rouges au match retour, dimanche 11 juin au Maroc, assez difficile, surtout qu’une simple victoire de 1-0 à domicile suffira pour que les Marocains conservent leur titre.

Epaulés par plus de 50 000 supporters, les Rouges ont réalisé un bon départ en enchaînant une série d’attaques et en ouvrant le score, mais le manque d’imagination des attaquants d’Ahli a empêché l’équipe de prendre l’avantage. Les visiteurs ont failli surprendre Ahli à la 40e minute quand le milieu Aymane Al-Hassouni a raté une occasion en or pour son équipe, le gardien d’Ahli, Moustapha Choubeir, ayant arrêté son tir. Choubeir, qui a joué la rencontre en raison de la blessure du gardien international Mohamad Al-Chennawi et celle de son remplaçant Ali Loutfi, a fourni une performance satisfaisante malgré son manque d’expérience.

Alors que tout le monde attendait la fin de la première mi-temps sur un nul vierge, l’ailier sud-africain d’Ahli Percy Tau a ouvert le score pour les Rouges grâce à un bon coup de tête. L’équipe est allée aux vestiaires avec beaucoup de confiance. Le début de la deuxième mi-temps a témoigné d’une certaine audace de la part des Marocains, qui ont menacé les filets d’Ahli à plusieurs reprises et semblaient sur le point d’égaliser le score. Mais une grave erreur de la part du gardien de but du Wydad, Youssef Al-Motie, a donné l’occasion à Hussein Al-Chahhat de faire un bon centre à Mahmoud Abdel-Moneim, dit Kahraba, qui a marqué le second but dans les filets vides du Wydad.

Grâce à cet avantage confortable de 2-0, Ahli a pris confiance. Ce résultat facilitait en effet la mission des Rouges à Casablanca. Mais les Marocains ont rapidement réagi et le défenseur international du Wydad Yahia Attiyat Allah a été malchanceux. Son tir a été refusé par le poteau. Quelques minutes après, Kahraba a raté la chance de marquer le troisième but pour son équipe et de se rapprocher du titre, mais son tir a été stoppé par le gardien marocain.

Conscient de la situation critique de son équipe, l’entraîneur belge du Wydad, Sven Vandenbroucke, a effectué un double remplacement au sein de son équipe afin d’améliorer l’attaque.

Le Wydad ravive ses espoirs

Entré sur le terrain à la 82e minute, le milieu Saif Edin Bouhara a marqué l’unique but de son équipe 3 minutes plus tard pour raviver les espoirs des Marocains. « C’est un bon résultat pour nous. Nous avons encore nos chances de défendre notre titre. Je suis très content de ce résultat positif », a déclaré Sven Vandenbroucke à l’issue de la rencontre. « Le match retour va être très difficile pour les deux équipes, surtout qu’Ahli est une grande équipe qui a présenté une performance satisfaisante au niveau technique et physique. Mais lorsque on jouera à domicile et devant nos supporters, la situation sera différente », ajoute l’entraîneur belge. Pour sa part, Marcel Koller, directeur technique d’Ahli, a essayé de redresser la barre de son équipe après le but marocain, mais ses interventions n’ont pas porté leurs fruits. « Nous avons concédé un but à cause de nos erreurs et non pas parce que mes interventions étaient tardives. Les joueurs ont présenté une performance satisfaisante sur le terrain et je n’avais pas besoin d’effectuer beaucoup de remplacements. On a raté une large victoire sur notre terrain », a déclaré Koller lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre. « Le match retour va être très difficile pour les deux équipes. Nous avons maintenant deux équipes qui jouent la finale d’Afrique, c’est-à-dire les deux meilleures équipes du continent, et personne ne peut prévoir le résultat de cette rencontre. Pour moi, l’arbitre de la rencontre était très mauvais, et j’espère que celui du match retour sera à la hauteur de la rencontre », conclut le directeur technique d’Ahli.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique