Samedi, 20 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

PERSPECTIVES 2023 : Abdelmoneim El-Husseiny : Réduire le nombre de compétitions affecterait l’avenir de la discipline

Doaa Badr , Mercredi, 21 décembre 2022

3 question à Abdelmoneim El-Husseiny, président de la Fédération égyptienne d’escrime.

Abdelmoneim El-Husseiny

Al-Ahram Hebdo : La Fédération égyptienne d’escrime prépare les équipes nationales dans les 3 épreuves: le fleuret, l’épée et le sabre, hommes et dames, seniors, juniors et cadets. La dévaluation de la livre égyptienne affecte-t-elle la préparation des athlètes ?

Abdelmoneim El-Husseiny: Nous nous trouvons dans une situation très difficile. L’escrime est un sport d’expérience et non pas un sport de records. Donc, les athlètes doivent disputer un grand nombre de compétitions d’un certain niveau pour acquérir cette expérience. Depuis des années, nous travaillons au sein de la Fédération égyptienne d’escrime à construire des équipes nationales compétitives à l’international en nous concentrant sur les jeunes talents. Et nous avons réalisé notre but en décrochant des médailles à chaque édition des Championnats du monde juniors et aux différentes Coupes du monde juniors et seniors. Arrêter notre système de travail maintenant affecterait la progression de la discipline et son avenir.

—  Avez-vous diminué ou changé les programmes des équipes nationales ?

— Jusqu’à maintenant non. Mais nous avons diminué le nombre d’athlètes envoyés en stage de préparation et en compétition. Au lieu de préparer 6 escrimeurs dans chaque épreuve et choisir les meilleurs d’entre eux, nous concentrons notre préparation sur les meilleurs athlètes. Pour les dames, nous avons décidé de ne pas perdre de temps à essayer de qualifier une équipe entière et nous nous concentrons sur les filles qui sont les plus prometteuses pour une qualification individuelle. Il faut savoir que cette année est critique, puisque c’est l’année qualificative pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

— Avez-vous d’autres mesures pour surmonter les difficultés économiques ?

— Bien sûr il faut avoir un peu de créativité durant cette situation critique. D’un côté, il faut essayer d’économiser de l’argent durant chaque voyage. Par exemple, nous achetons les billets d’avion de chaque voyage très tôt, afin de les acheter à des prix raisonnables et économiser de l’argent. De l’autre, nous essayons d’organiser des compétitions internationales et des stages de préparation en Egypte. Cela nous permet de gagner des dollars et de continuer à offrir à nos athlètes de l’expérience.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique