Samedi, 20 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Abdelmoneim Elhusseiny : Vu le haut niveau de cette édition, je suis totalement satisfait de nos trois médailles

Doaa Badr , Mercredi, 13 avril 2022

3 questions à Abdelmoneim Elhusseiny, président de la Fédération égyptienne d’escrime.

Abdelmoneim Elhusseiny, président de la Fédération égyptienne d’escrime.

Al-Ahram Hebdo : Comment évaluez-vous la performance  égyptienne aux Mondiaux juniors ?

Abdelmoneim Elhusseiny : Je suis très fier de mes escrimeurs, ils  ont prouvé la stabilité de leur niveau et du niveau d’escrime égyptien  qui devient l’une des grandes nations de la discipline. La concurrence  à cette édition des Mondiaux juniors était très dure. Ces Mondiaux ont  été d’un niveau beaucoup plus élevé que la dernière édition qui avait été  organisée en Egypte et qui avait témoigné d’un exploit égyptien avec 5  médailles, dont une d’or, une d’argent et 3 de bronze. Donc, vu le haut  niveau de cette édition de Dubaï, je suis totalement satisfait de notre  performance avec 3 médailles, dont une d’or, une d’argent et une de  bronze. Je remercie tous ceux qui ont contribué à cette performance :  le ministère de la Jeunesse et du Sport présidé par Dr Ashraf Sobhy, le  Comité olympique égyptien présidé par Hisham Hatab, les parents de  nos athlètes, les clubs, les médias et surtout la Fédération égyptienne  d’escrime avec tous ses employés et ses entraîneurs.

— Comment l’escrime égyptienne est-elle arrivée à ce niveau  mondial ? 

— L’excellente performance des jeunes escrimeurs égyptiens est le  fruit d’un long travail. Depuis 2013, nous avons accordé plus d’intérêt  aux jeunes athlètes pour former une nouvelle génération d’escrimeurs  capables de monter sur les podiums mondiaux et olympiques. Il faut  savoir que nous avons travaillé à la base. Aujourd’hui, l’Egypte possède  une forte équipe dans deux épreuves, dont l’épée et le sabre. Mais  notre point faible se trouve dans l’épreuve de fleuret. Bien sûr l’équipe  senior de fleuret reste fort avec la présence de Alaaeldine Aboulkassem,  médaillé d’argent aux Jeux Olympiques (JO) de Londres 2012 et 6e aux  JO de Tokyo 2020, et Mohamed Hamza, 6e aux JO de Tokyo, mais les  jeunes fleuristes sont encore très loin du niveau international. Donc,  nous devrons travailler pour améliorer cette épreuve.

— Quel est votre prochain objectif ?

— Notre but principal est une médaille olympique. Aux JO de  Tokyo, nous étions très proches de notre but en réalisant une 6e place  par Alaaeldine Aboulkassem et Mohamed Hamza en fleuret. Aux JO  de Paris 2024, nos athlètes seront prêts pour monter sur le podium  olympique dans plusieurs épreuves. Mais notre prochain objectif est  de remporter des médailles aux Mondiaux seniors qui auront lieu en  juillet prochain en Egypte, pour réaliser une première dans l’histoire de  l’escrime égyptienne, tout en prouvant une autre fois que nous sommes  sur la bonne voie

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique