Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Escrime : Excellente performance à Lagos et bonne organisation en Egypte

Doaa Badr , Mercredi, 02 mars 2022

Les jeunes escrimeurs égyptiens ont dominé les Championnats d’Afrique juniors, alors que les seniors ont terminé 6e de la Coupe du monde de fleuret organisée en Egypte du 25 au 27 février. Bilan.

Escrime : Excellente performance   Lagos et bonne organisation en Egypte
L Egypte a r alis une bonne performance en comp tition par quipe la Coupe du monde de fleuret.

La grande salle couverte du Stade du Caire a accueilli avec succès la Coupe du monde de fleuret hommes qui s’est déroulée du 25 au 27 février. Cette compétition, organisée chaque année par l’Egypte, a témoigné, malgré l’épidémie de Covid-19, d’une grande participation des meilleures nations du monde. 33 nations ont disputé cette Coupe du monde : 179 athlètes en individuel et 22 par équipe. « L’organisation égyptienne de la Coupe du monde avec la présence de ce grand nombre de participants reflète la compétence de notre pays et donne une bonne image pour l’Egypte qui possède toutes les capacités d’organiser n’importe quel événement », a déclaré Ashraf Sobhy, ministre de la Jeunesse et du Sport.

L’Egypte a disputé l’événement avec 8 athlètes, dont Alaaeldine Aboulkassem, Mohamed Hamza, Mohamed Hassan, Mohamed Essam, Saleh Mohamed Abdelrahman Hafour, Mazen Elmikaty et Tamer Zein. Ils sont conduits par les entraîneurs Ashraf Mossad, Anas Mahmoud, Mostafa Nehad et Alaa Nabil, superviseur général.


Les jeunes escrimeurs ont dominé les Championnats d’Afrique avec 16 médailles d’or.

En fait, le résultat égyptien en individuel était médiocre malgré la présence des meilleurs fleuristes égyptiens, dont Alaaeldine Aboulkassem, médaillé d’argent aux Jeux olympiques de Londres 2012, et 12e mondial, et Mohamed Hamza, qui occupe la 15e place mondiale. Aucun fleuriste égyptien n’a dépassé le tour de 64. En compétition par équipe, la performance était meilleure, puisque l’équipe égyptienne s’est classée à la 6e place après un parcours exceptionnel. L’équipe égyptienne a commencé son parcours en battant le Canada en 8es de finale sur le score de 45-44 avant de perdre son match contre les Etats-Unis (24-45) qui ont remporté le titre de la Coupe du monde. Ensuite, en match de classement, les Egyptiens ont battu Hong Kong sur le score de 45-37 avant de perdre contre la France, championne olympique, 38-45, pour réaliser la 6e place. « Je suis totalement satisfait de l’organisation égyptienne pour cette Coupe du monde, considérée comme un test avant les Championnats du monde qui auront lieu en Egypte en juillet prochain, mais je ne suis pas content du niveau technique de nos athlètes. Nous devrons évaluer le niveau de nos fleuristes afin de l’améliorer », souligne Abdelmoneim Elhusseiny, président de la Fédération égyptienne d’escrime.

Suprématie africaine

Au même moment où se tenait la Coupe du monde de fleuret, les jeunes Egyptiens ont totalement dominé les Championnats d’Afrique juniors qui ont eu lieu à Lagos, au Nigeria, dans toutes les épreuves : fleuret, épée et sabre (hommes et dames).

A Lagos, la délégation égyptienne est composée de 45 personnes, dont 36 athlètes, 6 entraîneurs, 2 médecins, 2 arbitres, en plus d’un administratif, et Mervat Hassanein, présidente de la délégation. Cette forte équipe a dominé sans concurrence les Championnats d’Afrique juniors. Avec 16 médailles d’or, 10 d’argent et 15 de bronze (41 médailles au total), l’Egypte a obtenu la première place du tableau de médailles sans concurrence. Sa proche rivale était l’Algérie qui s’est classée 2e avec 2 médailles d’or, 7 d’argent et 9 de bronze (18 au total). La Libye a occupé la 3e place avec une médaille d’argent et une de bronze (2 médailles au total). Ainsi, les Pharaons n’ont laissé échapper que 2 médailles d’or seulement. Ils ont décroché 16 médailles d’or des 18 médailles possibles ; 10 médailles d’argent des 18 possibles ; 15 médailles de bronze des 30 possibles et 41 médailles au total des 66 médailles possibles. « La domination égyptienne des Championnats d’Afrique ne représente pas de surprise pour nous, nos escrimeurs sont les meilleurs Africains, mais il faut savoir que les compétitions africaines ne sont pas notre but. Aujourd’hui, le niveau des jeunes escrimeurs est mondial, notre objectif est toujours les compétitions mondiales », souligne Elhusseiny. Et de conclure : « Cette année, nous avons 2 compétitions majeures, dont les Championnats du monde juniors qui auront lieu en avril prochain aux Emirats arabes unis et les Championnats du monde seniors qui auront lieu en juillet prochain en Egypte. Aux Mondiaux juniors, nous visons à rééditer notre exploit de la dernière édition en décrochant plusieurs médailles. Aux Mondiaux seniors, nous espérons réaliser un exploit en remportant la première médaille égyptienne pour affirmer que nous sommes sur la bonne voie ».

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique