Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Economie >

Coopération franco-égyptienne

Mardi, 25 juin 2024

Le premier ministre, Mostafa Madbouly, s’est entretenu lundi 24 juin avec des représentants de la Chambre de commerce et d’industrie française, ainsi qu’une délégation de présidents et de chefs d’entreprises françaises opérant en Egypte dans les secteurs des télécommunications, des banques, de l’électricité, de l’énergie, de la construction, de l’externalisation, de l’aviation, des transports, de la santé, des médicaments, des vêtements et de la navigation.

Coopération franco-égyptienne

Au cours de la réunion ont été examinés les projets réalisés par ces entreprises en Egypte, leurs plans futurs et leurs propositions pour développer leurs investissements en Egypte. Le premier ministre a entamé la réunion en soulignant l’importance des relations historiques et stratégiques qui unissent l’Egypte et la France dans les différents domaines, politique, économique et culturel, notant que Le Caire et Paris jouissent d’une longue histoire de relations distinguées. Concernant les investissements français en Egypte, Madbouly a indiqué que la France est l’un des principaux pays investisseurs en Egypte dans divers secteurs, avec des investissements atteignant environ 7,2 milliards de dollars à travers 940 entreprises françaises opérant en Egypte dans les domaines des infrastructures, des banques, des assurances, de l’énergie, des transports, des télécommunications, entre autres. Il a par ailleurs exprimé son souhait de voir les entreprises françaises investir davantage en Egypte, d’autant plus que l’Egypte possède de nombreux secteurs prometteurs, tels que celui des transports. Le premier ministre a également exprimé son aspiration à collaborer avec les entreprises françaises dans le domaine de la localisation de l’industrie automobile, en particulier les voitures électriques, qui constituent une industrie future importante. Un certain nombre d’entreprises françaises ont annoncé leur participation à la Conférence égypto-européenne sur l’investissement que Le Caire accueillera les 29 et 30 juin. Au cours de la réunion, le représentant de Saint-Gobain Glass Egypt a annoncé que la société envisageait d’investir 300 millions d’euros en Egypte au cours des trois prochaines années et que 200 millions d’euros avaient déjà été approuvés. Avec une proposition au ministère de l’Industrie pour construire sa propre usine dans la ville de Sadate avec des investissements étrangers directs s’élevant à 40 millions d’euros.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique