Vendredi, 19 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Livres >

Les Goncourt du printemps

Mercredi, 12 juin 2024

L’écrivain haïtien Louis-Philippe Dalembert a récemment reçu le prix Goncourt de la poésie pour l’ensemble de son oeuvre.

Les Goncourt du printemps

L’auteur de Milwaukee Blues, roman qui faisait partie des quatre finalistes du prix Goncourt 2021, est l’auteur d’une dizaine de recueils de poèmes. Le dernier en date, édité également cette année-là, s’appelle Ces îles de plein sel et autres poèmes (éditions Point).

Né dans un quartier populaire de Port-au-Prince en 1962, enfant et adolescent passionné de livres, Louis-Philippe Dalembert est diplômé en journalisme et docteur en littérature comparée en France. Il a reçu le Prix de la langue française en 2019, remis par un jury qui mêle membres de l’Académie française et de l’Académie Goncourt.

L’Académie Goncourt a également décerné trois autres prix, en mai dernier. Le Goncourt du premier roman est allé à Eve Guerra pour Rapatriement, paru en janvier aux éditions Grasset. Le récit des difficultés du rapatriement en France du corps du père de la narratrice, tué dans un accident de travail au Cameroun, est l’occasion d’une réflexion sur son histoire familiale. Le Goncourt de la nouvelle a consacré un recueil de Véronique Ovaldé, A nos vies imparfaites, publié en avril aux éditions Flammarion. Enfin, pour le Goncourt de la biographie, le choix du jury s’est porté sur celle de Madame de Sévigné, célèbre épistolière du XVIIe siècle, par Geneviève Haroche-Bouzinac, professeure à l’Université d’Orléans. Les prix Goncourt dits « de printemps » sont attribués par le même jury que le célèbre prix Goncourt, plus prestigieuses des récompenses littéraires françaises, décernées fin octobre ou début novembre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique