Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Mode de vie >

Mots croisés : Le plaisir du jeu et de la découverte

Hanaa Al-Mekkawi , Mercredi, 15 mai 2024

Apparus aux Etats-Unis en 1913, les mots croisés attirent aujourd’hui de nombreux adeptes. Sur papier ou en ligne, ce jeu de l’esprit reste un moyen amusant et stimulant d’exercer le cerveau et d’enrichir sa culture.

Mots croisés : Le plaisir du jeu et de la découverte
(Photo : Hoda Ghali)

Chaque jour, après avoir terminé ses occupations, Karima, dentiste à la retraite, se plonge dans son activité favorite : les mots croisés. Une passion qu’elle cultive depuis 60 ans, sans jamais s’en lasser. Face aux cases vides, elle se concentre, puisant dans sa mémoire à la recherche des noms des présidents, des capitales, des animaux, des athlètes, des artistes et bien d’autres connaissances générales.

Bien que la satisfaction de trouver tous les mots soit immense, il arrive parfois que, malgré sa longue expérience, elle se heurte à des grilles particulièrement ardues. Dans ces cas-là, elle attend patiemment le journal du lendemain pour découvrir la solution.

« Je ne peux pas me passer des mots croisés, c’est un excellent moyen d’enrichir mon vocabulaire et de cultiver ma mémoire. C’est même pour ça que je continue à acheter le journal tous les jours », confie Karima, âgée de 85 ans.

Un jeu aux origines fascinantes

Les mots croisés se composent de mots qui s’entrecroisent, leurs lettres sont disposées de manière à pouvoir être lues horizontalement et verticalement. Ils prennent généralement la forme d’un carré ou d’un rectangle divisé en cases, certaines ombrées en noir et d’autres laissées blanches.

Ce loisir, qui a captivé des millions de personnes à travers le monde, possède une histoire fascinante remontant au début du XXe siècle. Il a été inventé en 1913par le journaliste britannique émigré aux Etats-Unis Arthur Wynne. Il a créé une grille de mots où les lecteurs devaient remplir les cases blanches avec des mots croisés horizontalement et verticalement, donnant ainsi naissance à un nouveau divertissement.

Dès sa création, ce jeu à la fois amusant et stimulant a conquis le coeur des lecteurs et a été rapidement adopté par des dizaines de journaux américains. Par la suite, il s’est répandu dans la plupart des journaux et magazines du monde, y compris en Egypte.

Au fil du temps, les mots croisés sont devenus bien plus qu’un simple jeu. Ils se sont transformés en un véritable mode de vie pour de nombreuses personnes. Des adeptes passionnés consacrent des heures à résoudre des grilles complexes, à aiguiser leur vocabulaire et à stimuler leur esprit.

L’invention des mots croisés a même donné lieu à des compétitions et des tournois, affirme Essam Nabil, un enseignant de 42 ans. Passionné de mots croisés depuis l’école primaire, il se souvient des soirées familiales consacrées à ce jeu, où ses parents contactaient parfois des cousins ou des amis pour obtenir de l’aide face à un mot récalcitrant. Il a également vu son professeur préféré s’adonner à ce même rituel, crayon et journal à la main. Son propre passe-temps est devenu la résolution des mots croisés des journaux Al-Ahram et Al-Gomhouriya.


(Photo : Hoda Ghali)

A l’université, lui et ses amis organisaient des compétitions entre passionnés. Après l’obtention de son diplôme, il a perpétué la tradition avec ses amis, se réunissant dans des cafés pour relever ensemble les défis des grilles. « J’attendais toujours le journal du vendredi avec impatience car l’espace dédié aux mots croisés y était plus grand, offrant un défi encore plus stimulant », se remémore Nabil.

Mohamed Radwan, 35 ans, associé dans une entreprise de vêtements, joue aux mots croisés en français et en arabe depuis l’âge de 11 ans environ. « C’est comme entrer dans un monde à part, un monde doté d’un charme particulier, où des fils s’entrecroisent et se lient pour aboutir à un résultat final », explique Radwan. Il se souvient des livres dédiés à ce jeu, des informations glanées dans les vieux journaux et de l’entraide entre amis pour trouver les solutions.

Aujourd’hui, Radwan ne joue plus régulièrement, mais il conserve des journaux pour s’adonner à ce plaisir de temps en temps, lors de ses moments libres. Il dit qu’il n’arrêtera jamais, d’autant plus que les études ont prouvé que les mots croisés et autres jeux d’esprit aident à prévenir le déclin de la mémoire et à maintenir la vivacité de l’esprit.

C’est pourquoi il a encouragé ses parents à partager sa passion. Radwan est également membre de plusieurs groupes dédiés aux mots croisés sur les réseaux sociaux, afin d’interagir avec d’autres fans du jeu. Avec l’évolution des appareils électroniques et de l’Internet, le rôle du journalisme en papier a diminué.

Les mots croisés ont bercé l’enfance et l’esprit de générations entières. Ils continuent à séduire malgré l’évolution des temps et des technologies. Ce jeu, adapté au monde numérique, rassemble aujourd’hui les petits comme les grands.

Le papier et le numérique

En Egypte, les mots croisés ont fait leur apparition dans les journaux et magazines à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Michel Samaan, figure emblématique du genre, a marqué les lecteurs du quotidien Al-Ahram pendant près de quatre décennies avec ses énigmes ingénieuses. Armé de son crayon, de sa gomme et d’une passion insatiable pour la culture, il a transformé les mots croisés en un rituel quotidien pour des milliers de personnes.

L’avènement d’Internet et des appareils électroniques a indéniablement influencé le monde des mots croisés. De nos jours, des centaines de jeux en ligne proposent des grilles interactives, accessibles à tous et à tout moment. Cette évolution a permis de démocratiser l’accès à ce loisir et d’attirer de nouvelles générations de cruciverbistes.

Awad Al-Henawi, responsable de la composition des mots croisés à Al-Ahram depuis plus de 35 ans, perpétue la tradition avec une ferveur intacte. Chaque jour, il s’attelle à la tâche, entouré de ses encyclopédies et de ses livres, pour élaborer une nouvelle énigme qui stimulera l’esprit de ses lecteurs. Malgré la baisse du lectorat des journaux en papier, il trouve toujours du plaisir à partager sa passion et à tisser des liens avec son public à travers les mots.

Si les mots croisés papier continuent de séduire les générations les plus âgées, les jeunes générations semblent davantage tournées vers les applications mobiles et les jeux numériques. Le sudoku, par exemple, connaît un franc succès auprès des jeunes, offrant une alternative stimulante aux mots croisés traditionnels.

Loin d’être une menace, l’évolution numérique des mots croisés pourrait bien se révéler comme une occasion de rapprocher les générations. Imaginons la scène : un grand-père plongé dans son journal papier, crayon à la main, et son petit-fils, concentré sur son application mobile, résolvant tous deux les mots croisés du jour. Un tableau symbolique d’une passion partagée, qui traverse le temps et les supports, pour unir les esprits autour du plaisir du jeu et de la découverte.

Les mots croisés, sous leur forme papier ou numérique, continuent d’exercer leur pouvoir d’attraction, rassemblant petits et grands autour d’un défi intellectuel et ludique. La capacité de ce jeu à s’adapter aux nouvelles technologies tout en préservant son essence fait de lui un loisir intemporel, garant de longues heures de réflexion et de satisfaction.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique