Jeudi, 13 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Zamalek au seuil d’une nouvelle gloire africaine

Karim Farouk , Mercredi, 08 mai 2024

Zamalek affrontera le RS Berkane en finale aller de la Coupe de la Confédération de football dimanche 12 mai. Les Blancs avaient remporté leur unique titre de la compétition en 2019.

Zamalek au seuil d’une nouvelle gloire africaine

La finale de la Coupe de la Confédération 2024 entre Zamalek et la formation marocaine du RS Berkane est un remake de leur confrontation de 2019. A l’époque, les Blancs, emmenés par le technicien suisse Christian Gross, avaient remporté leur premier titre de la compétition à l’issue d’une session de tirs au but après un nul de 1-1 sur l’ensemble des deux matchs. Ce dimanche 12 mai, c’est la même affiche qui revient, mais avec des équipes et dans des circonstances très différentes.

C’est la première fois que Zamalek dispute une finale africaine depuis la « finale du siècle » contre Ahly en 2020 lors de laquelle il s’était incliné 2-1. Depuis, le quintuple champion d’Afrique s’est éclipsé au niveau continental. Il espère redorer son blason dans cette Coupe de la Confédération.

Par ailleurs, le RS Berkane est une équipe « rodée » de la compétition. Après sa défaite en finale en 2019, l’équipe marocaine est revenue l’année suivante et a remporté le titre, et elle a récidivé en 2022 remportant son deuxième titre continental. Elle dispute cette année sa quatrième finale en six éditions.

Bien que Zamalek connaisse une saison compliquée en championnat (12e avec 24 points après 14 matchs), il a toutes les raisons de croire au titre africain. Après leur défaite surprenante contre l’Arta Solar en début de parcours, les Blancs ont fait part d’une solide performance avec 8 victoires et 3 nuls seulement. L’entraîneur José Gomes, engagé en février dernier, a rétabli l’équilibre au sein de l’équipe, et celle-ci semble sur une pente ascendante. Zamalek a, pour la première fois de la saison, enchaîné une série de trois victoires consécutives en championnat avant de concéder une défaite contre Smouha 1-0 dimanche, lorsque Gomes a décidé de faire tourner son équipe avant la finale.

Le titre de la Coupe de la Confédération semble le grand objectif de la saison pour Gomes, vu que ses chances en championnat sont réduites, même si le parcours est encore long. « Nous avons beaucoup travaillé au cours de la dernière période et nous avons mérité notre qualification pour la finale. Notre objectif est de remporter le titre », avait dit le technicien portugais de Zamalek après la qualification pour la finale.

Gomes sera privé de trois atouts importants pour l’aller en raison de blessures, notamment de l’ailier Mostafa Shalaby, du capitaine de l’équipe Mahmoud Abdel-Razeq (Chikabala) et du défenseur Mostafa Al-Zennari. Des absences notables, notamment dans le compartiment offensif, qui souffre déjà d’un manque de joueurs. A part Ahmad Al-Sayed Zizo, Gomes n’aura à sa disposition aucun ailier de qualité et devra alors compter sur le Sénégalais Ibrahima Ndiaye ou sur le jeune attaquant ougandais Travis Mutyaba (18 ans). Les deux n’ont pas convaincu lors des quelques minutes dont ils ont bénéficié, mais Gomes les verra en action au championnat avant la finale.

« Zamalek est une équipe très expérimentée et ces absences ne vont pas l’affecter. Nous aussi, nous avons de l’expérience et nous nous concentrerons sur nos qualités et nos points forts », a dit l’entraîneur du RS Berkane, Mouine Chaabani.

Polémique autour d’un maillot

Le technicien tunisien avait été nommé à la barre en février dernier et possède une très grande expérience dans les compétitions africaines, notamment après avoir mené l’Espérance de Tunis au doublé en 2018 et 2019. Il connaît bien le football égyptien et Zamalek, ayant passé deux ans en Egypte en tant qu’entraîneur de Masri, puis de Ceramica Cleopatra entre 2021 et 2023.

Le RS Berkane s’était qualifié pour la finale aux dépens du tenant du titre l’USM d’Alger après deux rencontres qui n’ont pas eu lieu. Les deux matchs ont été annulés en raison d’un différend entre les deux équipes sur le maillot du RS Berkane sur lequel figurait une carte du Maroc incluant le Sahara occidental. Le vaste territoire du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, est contrôlé par le Maroc, mais revendiqué par les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l’Algérie. Cette dernière a rompu ses relations diplomatiques avec son voisin en 2021 en raison de ce différend. La Confédération Africaine de Football (CAF) avait donné raison au RS Berkane et a déclaré l’équipe algérienne forfait. « Nous sommes au repos depuis presque 20 jours en raison de ces incidents. Nous devons rejouer et retrouver notre rythme avant la finale. Nous allons beaucoup travailler afin d’être prêts pour Zamalek », a déclaré Chaabani.

180 minutes séparent les deux équipes du titre avec un aller au stade de la municipalité de Berkane ce dimanche dans un contexte difficile, mais c’est le retour au Caire, une semaine plus tard, qui sera décisif.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique