Vendredi, 21 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde >

Le chef de l’AIEA en Iran

Mardi, 07 mai 2024

Le chef de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Rafael Grossi, s’est entretenu lundi à Téhéran avec le chef de la diplomatie iranienne, Hossein Amir-Abdollahian, et dit avoir proposé des « mesures concrètes » pour « rétablir la confiance » sur le programme nucléaire iranien.

Le chef de l’AIEA en Iran

M. Grossi, à la tête d’une délégation, est arrivé en Iran dans une visite de deux jours pour participer à une conférence sur le nucléaire et négocier « avec les plus hauts responsables politiques et du nucléaire du pays », ont indiqué les agences de presse iraniennes Mehr et Isna. Le chef de l’Organisation Iranienne de l’Energie Atomique (OIEA), Mohammad Eslami, avait déclaré, la semaine dernière, que M. Grossi aurait « des réunions » avec des responsables iraniens, sans fournir plus de détails.

Lundi dans l’après-midi, M. Grossi a rencontré dans la capitale iranienne Hossein Amir-Abdollahian. Le responsable onusien a indiqué plus tard sur son compte X qu’il avait proposé un ensemble de mesures pratiques concrètes visant à « rétablir le processus de renforcement de la confiance » et à « accroître la transparence ».

L’AIEA est chargée de vérifier le caractère pacifique du programme nucléaire iranien. Or, depuis 2021, les inspections sont fortement réduites, les caméras de surveillance débranchées et l’accréditation d’un groupe d’experts a été retirée.

La conférence aura lieu jusqu’à mercredi dans la province d’Ispahan. C’est dans cette région que se trouve l’usine d’enrichissement d’uranium de Natanz. M. Eslami a indiqué lors de la conférence, que la coopération avec l’agence dans le cadre du TNP (Traité de Non-Prolifération des armes nucléaires de l’ONU) était « au premier plan des politiques » de Téhéran.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique