Jeudi, 23 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Jeux Africains : nouveau record pour l’Egypte

Doaa Badr , Mercredi, 27 mars 2024

Avec 102 médailles d’or, l’Egypte a terminé en tête du classement de la 13e édition des Jeux Africains (JA) qui se sont déroulés du 8 au 23 mars à Accra (Ghana). Bilan.

Nouveau record pour l’Egypte

Après 16 jours de compétition, la 13e édition des Jeux Africains (JA) s’est clôturée samedi 23 mars dans la capitale ghanéenne, Accra, avec une très belle cérémonie de clôture. Quelque 5 000 athlètes représentant 50 pays ont participé à 30 sports, comprenant 23 disciplines répertoriées au tableau des médailles et sept sports de démonstration.

Pour la 3e fois consécutive, l’Egypte a dominé le tableau des médailles des JA avec 102 médailles d’or, 47 médailles d’argent et 43 médailles de bronze (192 au total), suivie du Nigeria (47 médailles d’or) et de l’Afrique du Sud (32 médailles d’or). L’Egypte demeure la nation la plus titrée du continent africain avec huit titres remportés lors des éditions de Brazzaville 1965 (sous le nom de la République arabe unie), Lagos 1973, Nairobi 1987, Le Caire 1991, Alger 2007, Brazzaville 2015, Rabat 2019 et Accra 2023. L’Afrique du Sud a remporté trois titres aux JA, tandis que la Tunisie et le Nigeria en ont chacun remporté un.

L’Egypte a pris part aux JA d’Accra avec une délégation de 240 athlètes participant à 20 sports, incluant une discipline de démonstration. Malgré cette délégation moins nombreuse que lors des précédentes éditions, l’Egypte a établi un nouveau record de médailles d’or remportées avec 102, contre 94 obtenues lors des JA de Rabat 2019.

Lors de cette compétition, la performance égyptienne s’est illustrée par l’émergence de certaines disciplines, comme l’haltérophilie, la natation, le bras de fer, la lutte, le karaté et le tennis de table, tandis que d’autres disciplines ont moins brillé. « Nous avons décidé d’envoyer aux JA les athlètes capables de remporter des médailles, notamment des médailles d’or », a déclaré Sharif El-Erian, secrétaire général du Comité olympique égyptien.

Résultats marquants dans l’haltérophilie et la natation

L’haltérophilie et la natation se sont distinguées comme les disciplines égyptiennes les plus médaillées. En haltérophilie, l’Egypte a remporté 27 médailles d’or, 5 d’argent et 4 de bronze (36 au total), se plaçant en tête du classement de la discipline aux JA, prenant de l’avance significative sur le Nigeria, deuxième avec 16 médailles d’or. Les haltérophiles égyptiens ont réalisé à Accra une performance supérieure à celle des JA de Rabat 2019, où ils avaient récolté 23 médailles d’or. La natation égyptienne a également brillé à Accra, les nageurs égyptiens remportant 16 médailles d’or, se classant ainsi deuxièmes derrière l’Afrique du Sud et avec seulement une médaille d’or de différence. Lors des derniers JA, la natation avait remporté 14 médailles d’or.

Le bras de fer, surprise de la compétition

La sélection de bras de fer a été une révélation de la délégation égyptienne. Cette discipline, présente pour la première fois aux JA, témoigne de la domination de l’Egypte qui, avec seulement 10 athlètes, s’est classée en tête du tableau de la discipline avec 14 médailles d’or, 4 d’argent et une de bronze (19 au total).

La lutte et le karaté ont également réalisé de grandes performances en remportant chacun 10 médailles d’or, un résultat supérieur à l’édition précédente. La lutte avait remporté 5 médailles d’or à Rabat, tandis que le karaté n’en avait obtenu que 2. La même tendance s’est présentée pour le tennis de table (6 médailles d’or) et le taekwondo (5 médailles d’or). Ces différentes disciplines ont réalisé de bonnes performances contribuant ainsi à l’établissement d’un record de médailles pour l’Egypte.

La victoire des sports collectifs

Quasiment tous les sports collectifs égyptiens ayant participé aux JA ont remporté le titre, tels que le handball, le volleyball (hommes et femmes), le beach-volley et le hockey. Seul le basket-ball 3x3 n’a pas réussi à monter sur le podium.

Quelques revers

Certains sports égyptiens ont connu un recul lors de cette édition des JA. Les deux disciplines qui n’ont pas remporté de médailles sont le basket-ball 3x3 et le cyclisme, terminant tous deux les JA avec zéro médaille. Le judo égyptien a réalisé des performances plus modestes par rapport à l’édition passée, les judokas égyptiens remportant une seule médaille d’or contre 5 à Rabat. La boxe, tout comme l’athlétisme, a échoué à atteindre les plus hautes marches du podium en remportant seulement 2 médailles d’argent et 2 de bronze. A la fin des JA, une évaluation de la performance de chaque fédération sera effectuée, conclut El-Erian.

 L’Egypte organise les prochains JA

 Le ministre égyptien de la Jeunesse et du Sport, Ashraf Sobhy, a reçu le drapeau des JA des mains de Mustapha Ussif, ministre de la Jeunesse et du Sport au Ghana, et de Cessouma Minata Samate, diplomate burkinabé, commissaire aux affaires politiques de la commission de l’UA, lors de la cérémonie de clôture des JA. Les regards se tournent désormais vers la prochaine édition qui se déroulera en 2027 au Caire. « L’Egypte est prête à organiser une édition exceptionnelle des JA, d’autant que le pays n’a organisé la compétition qu’une seule fois en 1991 », a déclaré Sobhy.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique