Vendredi, 12 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Monde Arabe >

Factions palestiniennes : De la résistance à l’action politique

Maha Salem , Mercredi, 21 février 2024

Depuis le début de la guerre contre la bande de Gaza, il est question presque uniquement du Hamas. Mais qu’en est-il des autres factions palestiniennes présentes à Gaza ? Quel est leur rôle actuel et leur rôle futur ? Eléments de réponse.

Factions palestiniennes : De la résistance à l’action politique

« Ce qu’on ne dit pas souvent, c’est qu’une coordination a eu lieu entre les factions palestiniennes avant le 7 octobre pour participer à l'opération Déluge d'Al-Aqsa. Le Hamas, malgré sa force, ne peut pas frapper seul. Il est soutenu par les autres. Auparavant, le Hamas était la seule faction bien armée, mais avec le temps, les autres groupes ont gagné en puissance et ont réussi à s’armer. Et ce, d’autant plus qu’ils sont soutenus par certains pays comme l’Iran et le Qatar », explique Dr Tarek Fahmy, professeur de sciences politiques à l'Université du Caire et à l'Université américaine du Caire, qui ajoute que ces groupes jouent un rôle essentiel dans la résistance. « Leurs branches armées sont bien organisées, bien équipées et bien financées », dit-il.

Mais comment sont nés ces groupes et pourquoi sont-ils nombreux ? « Une quinzaine de factions existent à Gaza et en Cisjordanie. La plupart ont une branche armée. En effet, l’idée de former un mouvement politique et une branche armée est née à la suite de la défaite de 1967. A cette époque, les leaders palestiniens ont réalisé qu’ils ne pouvaient plus compter sur les armées arabes régulières, mais sur une résistance armée interne. C’est à partir de ce moment que les factions palestiniennes ont commencé à s’armer », dit Fahmy.

Outre le Hamas donc, les factions palestiniennes, et en particulier leurs branches armées, constituent une carte de pression sur Israël qui, selon les analystes, doit revoir ses comptes et trouver des compromis pour coexister avec elles. « Le rôle essentiel de ces factions sera après la fin de la guerre, car elles constitueront la base essentielle d'une éventuelle future armée palestinienne. Ces groupes peuvent aussi être intégrés dans les institutions sécuritaires palestiniennes », estime Fahmy. Actuellement, explique-t-il, les Forces de sécurité nationales palestiniennes sont des forces de sécurité militaires régulières affiliées à l'Autorité nationale palestinienne. Elles ont été créées après les accords d'Oslo dans les territoires palestiniens pour devenir une alternative à l'Armée de libération de la Palestine.

Mais après Oslo, certains groupes palestiniens ont continué à prôner la lutte armée. D’ailleurs, la multiplication des factions a affaibli leur influence. « Celles de Cisjordanie sont moins armées que celles de Gaza. Elles peuvent devenir des partis politiques et s'intégrer dans les institutions d’un futur Etat palestinien », estime Dr Mona Soliman, professeure de sciences politiques à l'Université du Caire.

Or, quand bien même un Etat Palestinien serait créé, l'unification de ces groupes sera une tâche difficile, car chaque faction a sa propre idéologie et ses propres intérêts. Certaines prônent une application totale de la religion et la charia islamique pour diriger les territoires palestiniens. D'autres refusent cette idée et veulent un régime laïc.

Mais la question la plus épineuse reste la relation avec Israël. Alors que la préoccupation première est la création d’un Etat palestinien, certaines factions continuent de refuser de reconnaître l’Etat hébreu. Ce sont celles-là qui continuent de prôner la résistance armée contre Israël comme seul moyen d’obtenir leurs droits.

Les factions palestiniennes et leurs branches armées présentes à Gaza

Hamas/Brigades Al-Qassam

Les Brigades Ezz Al-Din Al-Qassam sont l'aile militaire du mouvement Hamas. Elles compteraient entre 20 000 et 30 000 combattants. Aucun autre groupe n'est aussi bien implanté.

Jihad islamique palestinien/Brigades Al-Quds

Les Brigades Al-Quds sont considérées comme la deuxième force militaire de Gaza. Si, avec le Hamas, elles prônent une Palestine indépendante dans laquelle l'islam jouerait un rôle important, la version du Jihad est plus intransigeante.

Brigades Al-Nasser Salah Al-Deen

Fondées à l'origine en 2000, elles auraient déjà participé à des attaques conjointes avec le Hamas. Il s'agit de la troisième faction de Gaza et d'un allié du Hamas.

Brigades des martyrs d'Al-Aqsa

Groupe militant associé au mouvement Fatah, sans être directement soutenu par lui. Il a été chassé de Gaza par le Hamas en 2007.

Brigades des moudjahidines

Egalement issu du Fatah, il est lié au Jihad islamique et à une idéologie religieuse extrême.

Front populaire de libération de la Palestine/Brigades Abu Ali Mustafa

Autrefois connues sous le nom de Forces de résistance populaire, les Brigades Abu Ali Mustafa sont la branche militaire du Front populaire de la libération de la Palestine, un groupe marxiste-léniniste.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique