Lundi, 15 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Livres >

Un avant-goût de la Foire du livre

May Sélim, Mercredi, 24 janvier 2024

Différentes librairies privées accueillent des hommes de lettres et proposent au public des offres spéciales sur les livres.

Un avant-goût de la Foire du livre
Les écrivains Saoud Al-Sanoussi (Koweït) et Hamour Ziada (Soudan) à la librairie Tanmia.

Loin des locaux de la Foire internationale du livre et de son arène officielle au Terrain des expositions, deux maisons d’édition en particulier ont tenu à organiser des événements en parallèle. Elles tirent profit de la présence de certains auteurs au Caire, pour assister à cette grande messe intellectuelle, et proposent une série de débats, ainsi que des réductions intéressantes sur les ventes sans avoir à se déplacer jusqu’à Al-Tagammoe où se déroulent les activités prévues par le ministère de la Culture.

La librairie et maison d’édition Tanmia, absente cette année de la foire, a lancé le 13 janvier une programmation spéciale, La Saison de Tanmia, dans sa branche de Maadi. Un programme varié qui crée presque une petite foire au sein des branches de la librairie à Maadi. Le coup d’envoi de cette saison a été donné par une soirée réservée à l’écrivain koweïtien Saoud Al-Sanoussi et au lancement de son nouveau roman Asfar Madinat Al-Tine (les voyages de la cité d’argile). Celui-ci a été débattu par l’auteur soudanais Hamour Ziada.

Ensuite, une autre soirée a été dédiée au recueil de poésie d’Amin Haddad Amtar Khafifa ila Motawassetta (pluies légères à moyennes), le 16 janvier dernier, regroupant pas mal de ses fans. La saison de Tanmia se poursuit jusqu’au 8 février, promettant plus de rencontres surprises avec d’autres écrivains.

Par ailleurs, la librairie et maison d’édition Diwan, qui tient un stand régulier à la foire, tient ses rendez-vous mensuels. Le 25 janvier, elle a prévu une rencontre au cinéma Radio, au centre-ville du Caire, à 18h, autour du nouveau roman de l’Egyptien Ayman Al-Sémeiri Charée Ben Yahoudha (la rue Ben Yahouza). Et enfin, Dar Al-Balsam, située sur la corniche de Doqqi, qui s’intéresse à la littérature des jeunes, tient le 27 janvier dans ses locaux une rencontre avec l’auteure de livres pour enfants Rania Hussein Amin et l’illustratrice Sahar Abdallah autour du sujet de l’immigration.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique