Lundi, 15 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Livres >

Foire du livre : S’ouvrir aux cultures du monde

May Sélim, Mercredi, 24 janvier 2024

La 55e édition de la Foire internationale du livre du Caire se tient du 24 janvier au 6 février, avec la participation de 1 200 maisons d’édition de 70 pays. La Norvège est l’invitée d’honneur et la personnalité de l’année est l’égyptologue de renom Sélim Hassan (1887-1961).

Foire du livre : S’ouvrir aux cultures du monde
La ministre égyptienne de la Culture, Névine Al-Kilani, durant la conférence de presse

Cette 55e édition qui vient d’ouvrir ses portes au public au Terrain des expositions et des conférences à Al-Tagammoe, tous les jours jusqu’au 6 février de 10h à 20h, cherche apparemment à transmettre deux messages. D’une part, elle insiste sur l’affiliation de plus en plus accrue à l’Egypte Ancienne, en rendant hommage au grand maître de l’égyptologie Sélim Hassan, et d’autre part, sur l’ouverture du pays à toutes les cultures, y compris celle de la Norvège, l’invitée d’honneur, qui occupe la partie occidentale de la péninsule scandinave.

« Le comité de sélection a choisi Sélim Hassan comme la personnalité de l’année afin de saluer son rôle majeur dans le domaine de l’égyptologie », justifie Ahmed BaheyEddine, directeur de l’Organisme général du livre et directeur de la Foire internationale du livre du Caire.

Après des études en France et en Autriche, Sélim Hassan a renoncé à son poste universitaire afin de se consacrer à ses fouilles archéologiques et ses ouvrages portant sur l’histoire de l’Egypte depuis la préhistoire jusqu’à l’ère ptolémaïque. Il a été le premier à effectuer des fouilles sous la supervision d’organisations nationales, loin de la férule des missions étrangères. Après dix ans passés sur le terrain, il s’est livré à l’écriture jusqu’à sa mort. Ainsi, il nous a légué une encyclopédie en 16 volumes sur l’Egypte Ancienne, un ouvrage sur la littérature de l’Egypte Ancienne en deux volumes et plusieurs autres livres rédigés en anglais et en français.


Le Nobel norvégien de littérature Jon Fosse.

D’ailleurs, quelques-uns de ces ouvrages sont disponibles sur la plateforme de livres numériques Hindawi. « Sélim Hassan constitue une référence de base pour les chercheurs en Histoire et en archéologie. Son encyclopédie est pratiquement l’unique référence complète en la matière, disponible en arabe classique. Elle est rédigée dans un langage très sophistiqué. D’autres ouvrages sont plus accessibles aux lecteurs non spécialisés. Nous pouvons compter 150 211 téléchargements de ses livres sur notre site. L’histoire de l’Egypte depuis la conquête ottomane jusqu’à présent est le titre le plus consulté, selon nos statistiques », avance Ahmed Dessouky, éditeur à la plateforme Hindawi.

Pour l’occasion, l’Organisme général du livre a réédité ses titres les plus importants, qui seront en vente durant la foire, à savoir sa traduction arabe de L’Aube de conscience de James Henry Breasted, son livre écrit en anglais et traduit vers l’arabe par Gamal Eddine Salem Le Sphinx, Sections géographiques de l’Egypte à l’ère pharaonique, son Encyclopédie de l’Egypte Ancienne et celle de la littérature de l’Egypte Ancienne.

La Norvège à l’honneur

La Norvège étant l’invitée d’honneur de cette édition, son ambassade propose une série de rencontres-débat au pavillon 3 B35, qui s’étendent sur 13 jours afin de mieux faire découvrir sa culture. « C’est une belle occasion de mettre en lumière les oeuvres du prix Nobel de littérature 2023, le Norvégien Jon Fosse, qui ont été traduites vers l’arabe. Ce dernier est une figure marquante de la littérature contemporaine et l’un des dramaturges les plus joués au monde aujourd’hui », a déclaré l’ambassadrice de la Norvège, Hilde Klemetsdal, lors de la conférence de presse de la Foire du livre.

Fosse, qui écrit en nynorsk, ou néo-norvégien (une variation du norvégien propre aux régions rurales du pays), ne sera pas présent au Caire en personne, mais il pourra entrer en contact avec le public de la foire grâce à la technique de vidéoconférence.


Sélim Hassan, grand maître de l’égyptologie.

Une soirée musicale animée par le joueur de Jazz Mohamed Abou Zikri sera consacrée à la poésie de Fosse, récitée en arabe et en norvégien. Le programme consacré à la culture norvégienne se divise en deux parties. La première, du 26 au 31 janvier, est soutenue par le projet de la littérature norvégienne à l’étranger NORLA. Et la deuxième s’adresse aux enfants et aux jeunes, avec l’aide de l’Institut norvégien des livres pour enfants (NBI).

Par ailleurs seront organisées des rencontres avec les romanciers norvégiens Jostein Gaarder, Alice Lima de Faria, Bar Stenvik, Bjorn Sortland, Eldrid Johansen, Endre Lund Eriksen, Hanne Orstavik, Hege Gundersen, Jorn Lier Horst, Jostein Gaarder, Karen Anne Buljo, Linn Stalsberg, Liv Marit Weberg, Marit Alette Utsi, Mohamad El-Mofty, Nina Marie Evensen, Nisrin Maktabi-Barkouki, Nora Dåsnes, Siri Tidemann Naalsund, Steffen R. M. Sorum et Terje Tvedt. Leurs ouvrages traduits vers l’arabe seront disponibles au stand de la librairie Diwan.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique