Mercredi, 21 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Egypte >

FMJ : Un message pour la paix

Nasma Réda , Mercredi, 06 décembre 2023

Tenue exceptionnellement du 3 au 5 décembre à Charm Al-Cheikh, la 5e édition du Forum Mondial de la Jeunesse (FMJ) s’est penchée sur les valeurs de tolérance et le soutien aux victimes des guerres et des conflits. Explications.

FMJ : Un message pour la paix

« Une jeunesse pour raviver l’humanité », c’est le thème de la 5e édition du Forum Mondial de la Jeunesse (FMJ), tenue à Charm Al-Cheikh du 3 au 5 décembre. Cette édition exceptionnelle du FMJ intervient dans le contexte de l’escalade continue des conflits dans le monde. La guerre à Gaza s’est imposée comme thème central de cette édition. L’initiative « Une jeunesse pour raviver l’humanité » incarne la grande importance que le FMJ attache au rôle de la jeunesse dans le soutien de la paix mondiale et à la nécessité de donner à la paix la place qui lui revient et de mettre fin aux guerres. L’initiative consiste à faire converger les efforts humanitaires, politiques, économiques et sociaux pour renforcer la paix et protéger les civils dans les zones de conflit.

Tout comme les quatre éditions précédentes, le FMJ vise à rassembler des jeunes du monde entier, leur permettant de s’engager dans des discussions sur des questions ayant trait au développement et d’envoyer un message de paix au monde. « Mettre fin aux guerres, sauver des vies » et « Unis contre la déportation des populations » sont parmi les thèmes discutés cette année.

Pendant trois jours, des activistes et des influenceurs du monde entier, des représentants d’Etat et des chefs d’organisations internationales, ainsi que des ONG ont pris part à l’initiative « Une jeunesse pour raviver l’humanité ». « L’objectif principal est de promouvoir les valeurs de tolérance et de soutenir les victimes des guerres et des conflits », selon un communiqué officiel du Forum.

Lors de la séance d’ouverture du forum, Sara Badr, coordinatrice générale du FMJ, a déclaré : « Le principal objectif de cette initiative est d’illustrer notre volonté de promouvoir la culture de la paix, de la tolérance et de l’entente parmi les jeunes du monde ». Elle a ajouté : « La guerre à Gaza, qui a fait un grand nombre de morts et de blessés civils, nous a obligés, nous les jeunes, à agir afin d’aider les gouvernements à stopper immédiatement les guerres à l’échelle mondiale, à éradiquer la haine et à raviver le sens de l’humanité ».

En février 2023, la direction avait annoncé l’annulation du forum en raison de la crise économique. Mais en raison des troubles régionaux et de la guerre contre la population de Gaza, il fut décidé d’organiser cette édition exceptionnelle. « Le FMJ vise à trouver des solutions pour promouvoir la paix, la tolérance et le dialogue entre les jeunes du monde, et à discuter de la protection des populations civiles dans les zones de conflit et de guerre », souligne Rasha Ragheb, cheffe exécutive du FMJ et de l’Académie nationale de formation. « Les jeunes ont l’opportunité aujourd’hui d’avoir en main la technologie moderne qui leur permet de se mettre en contact et de discuter entre eux. Il faut en profiter. Il faut mettre à profit l’énergie des jeunes et protéger les victimes des guerres et des conflits à travers le monde. Et ce, sans aucune distinction basée sur la race, le sexe ou la religion et jusqu’à ce que la paix et la justice soient instaurées dans tous les pays du monde », a déclaré Ragheb qui a salué la présence d’un grand nombre d’écoliers égyptiens et étrangers pour la 1re fois au forum.

Activités et ateliers divers

L’initiative a organisé, durant les trois jours, une série d’activités dont des visites et des dialogues interactifs sur la paix, le développement et la créativité, ouverts à tous les participants.

Un atelier intitulé « De la guerre à la croissance économique » a été notamment consacré aux effets de la guerre sur le développement économique et ses conséquences en termes de perte immédiate de vies humaines et de biens, d’instabilité et d’entrave à la croissance économique à long terme. L’atelier visait à sensibiliser les jeunes aux effets négatifs des guerres sur la croissance économique, ainsi qu’à les encourager à réfléchir de manière critique et à dialoguer sur les stratégies de promouvoir la paix et le développement économique. Il visait également à les inciter à devenir actifs dans le changement, à défendre la paix et à contribuer au développement économique durable dans leurs communautés.

Les activités ont été positivement accueillies par les jeunes et les participants au FMJ.

Depuis son lancement en 2017, le FMJ, hébergé par l’Egypte, cherche à diffuser un message mondial de paix. Il a discuté de diverses questions mondiales, émis des recommandations et mis en oeuvre des initiatives importantes. Le FMJ a été reconnu en février 2021 par l’Onu comme étant « une plateforme internationale de dialogue pour les jeunes ».

Un soutien important

Pour Saïd Shehata, secrétaire général du parti Misr Baladi et membre de la Coordination jeunesse des partis et des hommes politiques, cette initiative intervient à un moment où les civils sont pris pour cible et où les règles du droit international humanitaire ne sont pas respectées, ce qui appelle à une véritable pause pour diffuser la culture de la paix et rejeter les guerres.

De même, pour Mahmoud Hussein, président de la commission de la jeunesse et du sport au Conseil des députés, la tenue de cette édition relève d’une grande importance car non seulement elle transmet un message aux jeunes sur l’importance de promouvoir les notions de paix et de tolérance, mais aussi car elle leur permet de transmettre un message au monde entier. Ces jeunes représentent l’avenir des nations et sont le meilleur intermédiaire pour diffuser ces principes. « Cette édition est en accord avec la politique de l’Egypte qui appelle au règlement pacifique des conflits et à une paix durable. L’objectif de cette initiative est de fournir des aides humanitaires supplémentaires qui s’ajoutent aux efforts politiques, économiques et sociaux afin de renforcer la paix mondiale et de garantir la sécurité des civils dans les zones de conflit », conclut-il.

 Les principaux axes de la 5e édition du FMJ

La promotion de la paix mondiale : Encourager le dialogue et l’entente entre les différentes cultures pour affirmer que le dialogue est la seule arme qui apporte la paix.

Le soutien aux victimes des conflits : Offrir une assistance aux personnes touchées par les guerres et les conflits, quelles que soient leurs origines.

L’Autonomisation des jeunes pour le leadership : Développer les compétences des jeunes et mettre l’accent sur les valeurs humanitaires et la culture du dialogue pour résoudre les conflits et soutenir la paix.

L’amélioration de la coopération internationale : Faciliter les partenariats entre les jeunes et les organismes internationaux.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique