Lundi, 04 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Santé >

Lutte antitabac : Des progrès tangibles mais encore insuffisants

Dimanche, 20 août 2023

Grâce aux mesures antitabac préconisées par l’OMS, le taux mondial de tabagisme a reculé, passant de 22,8 % en 2007 à 17 % en 2021. Cependant, beaucoup reste à faire.

Lutte antitabac : Des progrès tangibles mais encore insuffisants

« De plus en plus de personnes sont protégées contre les méfaits du tabac », a déclaré le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. En 15 ans, le taux mondial de tabagisme est descendu de 22,8 % en 2007 à 17 % en 2021.

Dans un rapport publié le 31 juillet, l’OMS met en avant le fait que 5,6 milliards de personnes — 71 % de la population mondiale — sont désormais protégées par au moins une mesure de lutte antitabac, soit 5 fois plus qu’en 2007. L’OMS a mis en place en 2008 son programme MPOWER, un ensemble de mesures pour aider les pays à réduire la demande de tabac, autour de 6 politiques : protéger la population contre la fumée du tabac, augmenter les taxes, surveiller la consommation, offrir une aide à ceux qui veulent arrêter, mettre en garde contre les dangers et faire respecter l’interdiction de publicité en faveur du tabac.

Selon l’OMS, près de 40 % des pays prévoient désormais des lieux publics clos totalement nonfumeurs. Certains pays vont même plus loin : en décembre, la Nouvelle-Zélande a mis en place une interdiction quasi totale et progressive du tabac en instaurant un relèvement annuel de l’âge légal pour fumer.

25 pays, dont l’Australie, ont ainsi rendu illégal le fait de fumer dans une voiture transportant des enfants. Ils seront bientôt rejoints par l’Allemagne dont le ministre de la Santé, Karl Lauterbach, fait pression pour une interdiction de fumer dans les voitures transportant des mineurs ou des femmes enceintes, a rapporté vendredi le groupe de médias allemand RND. Alors qu’au Canada, dans une première mondiale, les cigarettes et les petits cigares en vente porteront bientôt un avertissement imprimé sur chaque unité. Situés à la base de la cigarette, au niveau du filtre, ces avertissements « seront pratiquement inévitables et constitueront un rappel saisissant des conséquences du tabagisme sur la santé », avait déclaré en mai Carolyn Bennett, alors ministre des Dépendances. Le gouvernement canadien dit avoir constaté que certains jeunes, particulièrement sujets à une dépendance au tabac, commencent à fumer après avoir reçu une seule cigarette plutôt qu’un paquet comportant des avertissements sanitaires.

L’OMS estime que sans les mesures prises par les pays, il y aurait 300 millions de fumeurs en plus dans le monde aujourd’hui. « Ce ne sont pas que des chiffres. Ces mesures ont littéralement changé nos vies », a relevé le directeur du département de la promotion de la santé à l’OMS, Dr Ruediger Krech. « L’industrie du tabac est une industrie puissante et pleine de ressources qui, aujourd’hui encore, continue de croître en termes de profits et d’influence. Mais nous pouvons riposter », a-t-il assuré.

Cependant, 2,3 milliards de personnes dans 44 pays ne sont toujours protégées par aucune des mesures préconisées par l’OMS, et seuls 4 pays (Brésil, Turquie, Île Maurice et Pays-Bas) sont arrivés au niveau des meilleures pratiques en ce qui concerne la lutte antitabac en adoptant l’ensemble des mesures recommandées.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique