Jeudi, 23 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Escales >

Donner une seconde vie à ses vêtements

Hanaa Al-Mekkawi , Lundi, 20 mars 2023

Faire le tri dans son placard est souvent synonyme de se débarrasser d’une partie de sa garde-robe. Or, par souci d’économie et par conscience environnementale, prolonger la durée de vie de nos vêtements devient une nécessité. Quelques astuces peuvent nous aider.

Donner une seconde vie à ses vêtements

Selon le Programme des Nations-Unies pour l’environnement, l’industrie de la mode est le deuxième plus grand consommateur d’eau et est responsable de 8 à 10 % des émissions totales de dioxyde de carbone dans le monde, contribuant de manière significative au réchauffement climatique. Selon les statistiques de l’Onu, une paire de jeans nécessite un kilogramme de coton, et un kilogramme de coton nécessite entre 7 500 et 10 000 litres d’eau pour pousser. Cette industrie contribue donc à environ 10 % des émissions totales de gaz à effet de serre dans le monde, produit environ 20 % des eaux usées mondiales et consomme plus d’énergie que l’aviation et le transport maritime réunis. Il ne fait aucun doute que la plupart des biens de consommation ont un impact négatif sur l’environnement, mais l’industrie de la mode cause de nombreux dommages environnementaux en raison du rythme rapide auquel la mode change de saison en saison, ce qui incite les consommateurs à acheter pour suivre le rythme.

Nayera Asaad, enseignante au département d’économie domestique de la faculté d’éducation spécifique, estime que l’un des moyens les plus faciles de réduire l’impact de la mode sur l’environnement, c’est d’acheter moins de pièces, de les préserver et de les porter à nouveau pendant de longues périodes encore. Les recherches montrent que prolonger la durée de vie d’une pièce de seulement 9 mois peut réduire son impact environnemental de 10 %.

Plusieurs facteurs contribuent à prolonger la durée de vie des vêtements, notamment l’achat de vêtements de bonne qualité, la préparation psychologique à porter le même article encore et encore, et voici plusieurs étapes qui aident à prendre soin des vêtements et à leur donner une vie plus longue.

 Jeter n’est pas une option

Le vêtement déchiré peut être recousu, et si la coupe est grande ou dans un endroit visible, nous pouvons le cacher en plaçant un morceau de cuir ou un dessin prêt à l’emploi dans des magazines de mercerie. Des vêtements simples peuvent être ornés de dessins, de broderies ou de perles et d’accessoires. Il est possible de teindre des vêtements qui ont des couleurs délavées par la même couleur ou même par une nouvelle couleur. Au cas où l’état du vêtement ne permet pas de le porter à nouveau sous quelque forme que ce soit, il peut être recyclé avec un peu d’imagination pour se transformer en de nouveaux articles, un sac, un porte-pot de plantes ou un coussin. Comme dernière option, ils peuvent se transformer en chiffons pour le ménage. On peut aussi échanger des habits avec des amis, ce qui peut ajouter de la diversité au placard et ajouter une nouvelle dimension humaine à l’amitié.

Si on n’en veut plus du tout, on n’a plus qu’à offrir nos anciens vêtements à des organismes de bienfaisance qui les redistribuent aux personnes en difficulté. Cela nous permet de faire d’une pierre deux coups : un acte de bienfaisance et redonner vie aux habits.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique