Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Egypte-Sénégal : Acte II

Karim Farouk , Mercredi, 23 mars 2022

L’Egypte affronte le Sénégal dans le cadre des matchs de barrage du Mondial ce vendredi 25 mars au Caire, puis le 29 mars à Dakar. Après leur défaite en finale de la CAN face au Sénégal, les Pharaons entendent prendre leur revanche.

Egypte-Sénégal : Acte II

Ce vendredi, toute l’Egypte retiendra son souffle. L’affiche, c’est Egypte-Sénégal en match de barrage de la Coupe du monde 2022 au Stade du Caire. C’est sûrement le plus grand choc du continent, mais aussi l’un des plus grands duels du monde dans cette phase de qualification. Le face-à-face Salah-Mané, ces deux amis à Liverpool, qui seront dans des côtés opposés pendant 180 minutes (le 25 au Caire et le 29 à Dakar), enflamme les médias. C’est un remake de la finale de la Coupe d’Afrique qui s’est jouée le 6 février dernier à la capitale camerounaise, Yaoundé, où les Lions de la Téranga ont étés sacrés champions d’Afrique pour la première fois de leur histoire (0-0. 4-2 sur t.a.b.). Mais là, ce n’est pas une histoire de rivalité personnelle ni de vengeance, car l’enjeu est grandiose, la participation au plus prestigieux événement de la planète foot. « Il faut privatiser nos buts et rêves, rien n’est impossible. Il ne faut jamais douter qu’une équipe pleine de joueurs braves, dédiés et talentueux puisse changer le futur », a dit le sélectionneur d’Egypte, Carlos Queiroz, sur son compte Twitter. Sur papier, le Sénégal semble favori.

La bande de Sadio Mané est la bête noire de l’Afrique actuellement avec un effectif pléthorique qui comprend des atouts dans tous les compartiments. Dans les buts, il y a Edouard Mendy, le meilleur gardien du monde en 2021, selon le sondage de la Fifa. La défense est organisée autour du solide défenseur Kalidou Koulibaly (Napoli, Italie) et le latéral droit de Bayern Munich (Allemagne) Bouna Sarr.

Au milieu, il y a le milieu du PSG (France) Idrissa Gana Gueye, Cheikhou Kouyate (Crystal Palace, Angleterre) et Nampalys Mendy (Leicester City, Angleterre), tandis que l’attaque est emmenée par l’ailier virevoltant de Watford Ismaïla Sarr et le capitaine Mané. « Ce n’est pas uniquement de la technique ni des individualités. Nous nous sommes qualifiés à la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) alors qu’on n’a marqué que 4 buts tout au long du parcours. Queiroz a pu reconstruire l’esprit du groupe, les joueurs sont très motivés et il y a une grande mobilisation derrière l’équipe. De nombreux joueurs de cette génération ont déjà participé à la Coupe du monde en 2018 et ont savouré la gloire de se trouver parmi l’élite mondiale. Ils ne veulent sûrement pas laisser passer cette occasion et le public n’est pas prêt d’attendre 20 ou 30 ans, comme c’était auparavant, pour revivre cette expérience », a dit Ahmad Hassan, l’ancien capitaine des Pharaons.

4 nouvelles figures

Mohamad Salah, l’un des meilleurs joueurs du monde, est le visage de cette équipe d’Egypte. Mais le groupe ne compte pas autant de nombreux joueurs éparpillés dans des grands clubs européens. Queiroz a convoqué une liste de 23 joueurs pour cette double confrontation. Le technicien portugais est resté fidèle à la bande qui l’a accompagné lors de la CAN avec juste 4 changements pour compenser des absences.

Le meneur d’Ahli, Mohamad Magdi « Afcha », en grande forme actuellement, a été convoqué de nouveau dans le groupe pour remplacer le milieu de Pyramids FC Abdallah Al-Saïd, qui a annoncé sa retraite internationale après la CAN. Le latéral droit Omar Gaber servira comme doublure à Omar Kamal suite à la grave blessure d’Akram Tawfiq au ligament croisé du genou lors de la CAN. Dans la charnière défensive, Yasser Ibrahim remplacera le solide défenseur d’Ittihad Djeddah (Arabie saoudite) Ahmad Hégazi, absent pour blessure aussi, tandis que le milieu moteur Nabil Emad a été convoqué à la place de Mohamad Lachine (Talaïe Al- Gueich) en baisse de forme.

Le grand absent est l’attaquant d’Ahli Mohamad Chérif, qui est en grande forme récemment ayant marqué 5 buts lors des 5 derniers matchs. Apparemment, Queiroz a une préférence pour un classique numéro 9, imposant physiquement et dominant dans le jeu aérien, dans son schéma tactique de 4-3- 3. Ainsi, Moustapha Mohamad et Marwan Hamdi ont été préférés à Chérif bien qu’ils n’aient pas fait grand impact jusqu’à présent. Cela peut changer face au Sénégal.

Ce sont 180 minutes pour se qualifier, 180 minutes où tout peut arriver. Lors de la dernière confrontation, Mané, victorieux, est allé consoler son ami Salah en larmes. Peutêtre que cette fois-ci, Mo aura la chance de lui rendre une faveur le 29 mars.

Carlos Queiroz

Remplaçants :

Mohamad Abou- Gabal, Mohamad Sobhi, Omar Gaber, Mahmoud Alaa, Yasser Ibrahim, Ayman Achraf, Nabil Emad, Mohamad Magdi Afcha, Emam Achour, Ahmad Zizo Al-Sayed, Marwan Hamdi, Mahmoud Trézéguet.

Aliou Cissé

Remplaçants :

Alioune Faty, Bingourou Kamara, Pape Abou Cissé, Youssouf Sabaly, Abdoulaye Seck, Fode Toure, Pape Matar Sarr, Pape Gueye, Moustapha Name, Mamadou Loum (Deportivo Alaves, Esp), Bamba Dieng, Keita Balde, Habib Diallo, Boulaye Dia, Mame Thiam.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique