Samedi, 15 juin 2024
Culture > Arts >

A Cannes, le film égyptien Les filles du Nil primé par le jury de l'Œil d'or

AFP , Vendredi, 24 mai 2024

.Des documentaires sur l'Afrique du Sud et l'Egypte sont récompensés à Cannes.

l'Egypte
Photo : Nada Riadh Official facebook account

Le documentaire du Haïtien Raoul Peck sur un photographe sud-africain pendant l'apartheid et "Les Filles du Nil" sur un groupe de jeunes filles formant une troupe de théâtre de rue, ont été récompensés vendredi par le jury de l'Œil d'or, à Cannes.

Les deux films ont été sacrés ex-aequo par le jury présidé du réalisateur français Nicolas Philibert, à 24 heures de la Palme d'or et du palmarès cannois.

Après avoir fait redécouvrir James Baldwin dans "I'm not your negro", Raoul Peck s'est penché sur le photographe Ernest Cole qui a documenté les horreurs de l'apartheid. Ce qui lui vaudra une vie en exil, aux Etats-Unis et en Europe.

Il mourra prématurément à 49 ans, huit jours après la libération de Nelson Mandela.

"Ce destin tragique et la façon dont il nous est conté avec les images et les propres mots d'Ernest Cole, nous a bouleversés", a souligné le jury de l'Oeil d'or, qui récompense chaque année à Cannes les documentaires.

Autre film récompensé vendredi: "Les Filles du Nil" de Nada Riyadh et Ayman El Amir, présenté à la Semaine de la critique, sur des jeunes filles dans un village conservatoire du sud de l'Égypte.

"Un film à la fois simple et lumineux, un film presque +mine de rien+, qui nous donne à voir dans sa complexité le combat qu'elles mènent pour conquérir leur liberté et les remous que provoquent ce combat autour d'elles".

Le film "est délibérément féministe à tous égards, mais je pense qu'il a également été dicté par ce que ce groupe inspirant de femmes faisait déjà", a déclaré à l'AFP la coréalisatrice Nada Riyadh.

L'Oeil d'or a été créé en 2015 par le Festival de Cannes et la Scam. Il est doté de 5.000 euros.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique