Lundi, 17 juin 2024
Culture > Arts >

La Tunisie gagne le prix du meilleur long métrage à la 8e édition du Festival international du film des femmes d’Assouan

Rim Darwich , Vendredi, 26 avril 2024

Le long métrage tunisien « Les Filles d’Olfa », de Kaouther Ben Henia, a remporté trois prix à la clôture de la 8e édition du Festival international du film des femmes d’Assouan, tenu du 20 au 25 avril.

Hend Sabry
L’actrice tunisienne Hend Sabry pose avec un prix honorifique lors de l’ouverture de la huitième édition du Festival international du film féminin d’Assouan, dans la ville d’Assouan, au sud de l’Égypte. Photo : AFP

Le film tnisien "Les Filles d’Olfa" a remporté le prix « Assia Dagher » du meilleur film de long-métrage, le prix « Latifa al-Zayyat » du meilleur scénario et le prix de l’Union européenne du meilleur film euro-méditerranéen traitant des questions de la femme en ex aequo avec le film égyptien « Lettres de Cheikh Draz » de Maggie Morgan. Le film est joué par la star tunisienne, Hend Sabri.

76 films de plus de 30 pays ont été projetés au Festival du film d’Assouan cette année, dont la Tunisie, invitée d’honneur de l’édition 2024. C’est la première fois qu’un pays est désigné comme invité d’honneur du Festival d’Assouan. La Tunisie a été également représentée par « Backstage » de Atef Ben Mahmoud et Khalil Benkirane.

La célèbre monteuse tunisienne Kahena Attia a été également choisie pour présider le jury de la compétition des longs métrages pour cette huitième édition.

Le jury a décerné son prix spécial au film égyptien « Lettres de Cheikh Draz » tandis que Sarah Soma a remporté le prix de la meilleure réalisatrice pour le film « Artur et Diana » (Allemagne).

Le prix de la meilleure actrice a été décerné à Bianca Delbravo et Delphine Asaad pour leurs rôles dans le film suédois « Heaven Burns ».

Dans la compétition du film égyptien, le lauréat a été « Journey 404 », réalisé par Hani Khalifa, avec Mona Zaki, Mohamed Farrag et Mohamed Mamdouh.

Le film « Maqsoum » (destinée), réalisé par Kawthar Mokhtar Younes et joué par les célèbres actrices égyptiennes Laila Elwi et Sherine Reda, a remporté le prix du meilleur film de promotion du tourisme en Egypte.

La compétition « Films influents » a été remportée par le film « Qoltelek » (je te l’ai dit » de l'Egyptienne Malak Al-Sayad, et le jury a décerné son prix au film « Nour Aïni », réalisé par l'Egyptien Mohannad Diab.

« The Envoy of Heaven » (l’envoyée du ciel), réalisé par Amina Mamani Abdoulaye, a remporté le prix de la compétition courts métrages. Le film est une coproduction entre le Niger, le Burkina Faso et le Rwanda tandis que le prix de la mise en scène est allé à la Franco-libanaise Dalia Nimlic pour « You Remember » (tu te rappelles).

L'éminent réalisateur palestinien Rashid Mashharawi a participé au festival en tant que président du jury de la compétition du film égyptien. Mashharawi est le propriétaire du projet « Films à Zero Distance », qui soutient les talents cinématographiques palestiniens.

5 courts métrages soudanais ont participé à la 8e édition du Festival d’Assouan en plus de la présence de l'actrice soudanaise Iman Youssef, l'héroïne du film « Goodbye Julia » (adieu Julia), qui raconte la crise de séparation entre le Soudan et le Soudan du Sud et qui a remporté un prix au Festival du film africain de Louxor en Egypte.

Depuis 2017, cette ville splendide de la Haute-Egypte accueille le Festival international du film des femmes d’Assouan qui est le premier festival annuel du film égyptien mettant l’accent sur des œuvres cinématographiques représentant les problèmes des femmes, célébrant leurs réussites et soutenant les réalisatrices, en particulier en Egypte et dans la région MENA.

 

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique