Samedi, 25 mai 2024
Culture > Arts >

Quatre nouveaux films en salle à l’occasion de la fête d’Al-Fitr, « She’o » rapporte les recettes les plus élevées au box-office.

Névine Lameï, Mercredi, 10 avril 2024

Au premier jour de la fête, Ahraminfo vous donne un aperçu des quatre films en salles de cinéma.

A ne pas rater
Quatre films égyptiens projetés à la fête d’Al-Fitr.

En tête du palmarès des films projetés à l'occasion d'Al-Aïd arrive « She’o » avec près 1,2 millions de livres égyptiennes de recettes rien que le premier jour de la fête. Le film, du genre action/thriller, est réalisé par Karim El-Sobky avec Yousra, Amr Youssef, Mohamed Mamdouh, Amina Khalil et Dina El-Sherbiny. Le film est inspiré du roman « Prince of Thieves » (le prince des braqueurs) de Chuck Hogan. Il s’agit d'un groupe d'amis hors-la-loi qui se livrent à des activités criminelles et suspectes, ce qui les conduit à une série d’ennuis. Sur les réseaux sociaux, le film s’avère satisfaisant avec ses moments d’action et de suspens.

« Fasel Men El-Lahzat El-Laziza » (Intervalle de beaux moments) est arrivé deuxième avec près de 620 milles livres de recettes au premier jour de sa projection, d’après son distributeur Mahmoud Al-Dafrawy. Ce film du réalisateur Ahmed El-Gendy raconte l’histoire d’un couple qui rencontre de nombreux problèmes, jusqu'à ce qu'un événement vienne bouleverser sa vie. Le comédien Hisham Majed qui incarne le personnage d'un architecte, est marié à Hana Al Zahid dans une comédie sociale avec une dose de fantastique, juste les ingrédients qui conviennent « aux films de la fête ». Le couple avec leur fils, mènent une vie malheureuse. Un inventeur leur apprend qu'il existe d'autres versions d'eux dans un univers parallèle, ce qui les fait repenser leur relation.

« A’al Mashi » (de manière passagère) est un film de Mohamed El-Khebeiry, avec Ali Rabie, Karim Afifi, Salah Abdallah, et Aya Samaha. C’est l'histoire de Hadi, un homme paresseux dans la trentaine, qui voit sa vie basculer en apprenant qu’il est atteint d'une maladie rare.  Le film a enregistré de faibles rentrées dans son premier jour de projection avec des recettes modestes de 134 000 livres égyptiennes. Et ce, malgré la présence à l’affiche d’Ali Rabie, l’un des comédiens égyptiens les plus populaires.

« Eswed Melawen » (noir panaché) dont la sortie a été plusieurs fois reportée depuis février dernier, est un film centré sur un organisateur de mariage qui sollicite l'aide d'un psy spécialisé dans les relations amoureuses.  Le film est réalisé par Hassan Bellassi, avec les comédiens Ahmed Fathy, Bayoumi Fouad et Rana Raeis. Les revenus du film n'ont pas encore été annoncées.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique