Dimanche, 19 mai 2024
Culture > Arts >

A ne pas rater : Troupe « El Masryyeen » à l’espace Room et films de la fête d'Al-Fitr au cinéma

Névine Lameï, Samedi, 06 avril 2024

Du 6 au 13 avril, spectacles de danse, soirées musicales, expositions d'art plastique et films sont prévus, des manifestations culturelles pour tous les goûts à découvrir au Caire et à Alexandrie.

s

 

Musique:

« Massar Egbari »

Le 6 avril, à 20h
Parc Hyde Out. Le Nouveau Caire.

La troupe égyptienne « Massar Egbari » regroupe cinq musiciens alexandrins, lesquels ont fondé ce projet musical en 2004, en adoptant un langage sarcastique. Leurs chansons se jouent sur un fond de musique rock, jazz, blues et mélodies orientales.

Chant soufi

Le 6 avril, à 21h
Room Art Space. 10, rue Etihad Al-Mohamin, Garden City.

Le chanteur soufi Mostafa Mohalal présentera une sélection de chansons de son répertoire classique qui combine des chants et des poèmes soufis traditionnels mémorisés en éloge au Prophète Mohamed. Mostafa Mohalal captive son public, avec son rare talent de raconter les anciens textes épiques, sans interruption. 

« Ishrini Choir »

Le 7 avril, à 20h
All saint’s Cathedral. 5, rue Michael Lotfallah, Zamalek.

« Ishrini » formée des anciens élèves de l'Université de Cambridge, est un chœur innovant, réputé pour ses collaborations internationales et son répertoire varié, toujours adapté au temps et au lieu. Lors de tournées en Ethiopie, au Népal, en Inde et en Tanzanie, ainsi que lors de concerts au Royaume-Uni et en Europe, « Ishirini » a été très apprécié pour la qualité de son chant et la variété de son répertoire.

« Andy Wly Zabadi Khalat »  

                              

Le 10 avril, à 21h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

« Zabadi Khalat » est un Dj qui revisite de façon électronique les standards de la Planète Groove des années 1970 et jusqu'à nos jours. Le groove, à la tête du jeu de scène de « Zabadi Khalat », est influencé par les rythmes africains, joués à leur tour sur la dynamique et les infimes variations. Une soirée qui fait vibrer avec des sons groovy et jazzy.

« Egyptian Project »

Le 11 avril, à 21h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

Faisant constamment salle comble, le groupe « Egyptian Project » mérite le succès qu’il remporte. Sa musique, qui est une fusion de rythmes européens et d’instruments traditionnels égyptiens, conquit un public sans cesse croissant. Les sons des percussions, du rebab (instrument à deux cordes), de l’argoul (double clarinette égyptienne) et de la darbouka (percussions) se fondent en une symbiose réussie avec les violons, entre autres instruments. Le tout est accompagné de quelques légères sonorités occidentales, de hip-hop et de trip-hop.

« Cairopathix »

Le 11 avril, à 21h
Room Art Space. 10, rue Etihad Al-Mohamin, Garden City.

La troupe égyptienne « Cairopathix » qui joue du hard et du heavy rock à la saveur orientale, est caractérisée par une utilisation lourde de la distorsion des guitares, de la basse, du clavier et de la batterie.

Amr Hassan

Le 12 avril, à 15h30 et à 19h
Sakiet El-Sawy, rue 26 juillet, Zamalek.

Les poèmes musicaux du chanteur et parolier Amr Hassan, chantent en arabe l’amour courtois. Ses chansons qui célèbrent le sentiment amoureux avec mysticisme et exaltation de l’âme, mêlent poésie classique et influences modernes.

 

« A.Waleed, Zai &Huss-in »

Le 12 avril à 21h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza.

« A.Waleed, Zai & Huss-in » est un groupe de DJ égyptien connu pour ses rythmes électrisants et son approche novatrice de la production musicale. Avec un mélange unique de turntablism (art de créer de la musique avec des platines à vinyles et des disques vinyles en musique de variétés), d'échantillonnage en direct et de musique électronique, le groupe captive ses auditers.

« El Masryyeen »

Le 12 avril, à 21h
Room Art Space. The Spot Mall. Le Nouveau Caire.

Après des années d'absence de la scène artistique, la troupe égyptienne « Al Masryyeen » fait un grand retour tout en choisissant le nom « Al Masryyeen : The Tale is Back ». Créée et dirigée par le musicien égyptien Hani Chénouda, la troupe revient sous une nouvelle forme beaucoup plus juvénile afin de revivifier les plus belles chansons que la troupe avait interprétées dans les années 1980. Al Masryyeen aime partager un moment collectif chantant les poésies des grands Morsi Al-Sayed, Omar Baticha, Salah Jahnine et bien d’autres.

« El Mena High Dam »

Le 13 avril, à 21h
Cairo Jazz Club. 197 a, rue 26 juillet, Agouza
.

Le groupe « El Mena High Dam » propose de la musique contemporaine avec des musiciens égypto nubiens. Elle invite son auditeur à un voyage groovy incrusté de mélodies joyeuses et festives.

«  Drum Circle »

Le 13 avril, à 20h
All saint’s Cathedral. 5, rue Michael Lotfallah, Zamalek.

Le festival « Drum Circle » (un cercle de tambours) est un rassemblement informel de percussionnistes et de danseurs qui se réunissent dans le but de jouer du tambour et de danser. Les percussionnistes de « Drum Circle » se rassemblent en cercle avec une musique improvisée et jouée à l’instant en interaction avec le public. D’ailleurs, les valeurs du cercle de tambours incluent l’égalité, l’autonomie, l’inclusivité et la liberté d’expression.

 

« Hilarity Heights Vol4 »

Le 13 avril, à 21h
Room Art Space. 10, rue Etihad Al-Mohamin, Garden City.

Trios humoristes se produiront au cours de la soirée de comédie « Hilarity Heights Vol 4 ». Une soirée qui vise à fournir un tremplin aux talents émergents et à mettre en valeur leurs compétences, laissant ainsi le public en ébullition. Une soirée qui offre une rampe de lancement aux comédiens prometteurs. 

Le Rebético

Le 15 avril, à 19h
Théâtre Al-Goumhouriya, centre ville.

Le Rebético est la musique populaire urbaine des Grecs. Ce genre de musique hybride est né d’une rencontre de deux populations : les pauvres paysans venus chercher une vie meilleure dans la ville et les Grecs chassés de Turquie à la fin de la guerre greco-turque en 1922. Le Rebético intègre dans son bagage musical tous les codes de la musique orientale. Les instruments du rebétiko sont le bouzouki, le baglama (instrument de musique turc à cordes pincées), la guitare, le violon, le santour (instrument de musique iranien), le qanoun, l’accordéon, les castagnettes, etc.

Cinéma :

« She'o »

Dans les salles de cinéma, à partir du premier jour de la fête d’Al-Fitr, prévu le 10 avril.

« Shekko » est un film d'action/thriller de Karim El-Sobky, avec Yousra, Amr Youssef, Mohamed Mamdouh, Amina Khalil et Dina El-Sherbiny. Le film est inspiré du roman « Prince of Thieves » de Chuck Hogan. Il s’agit d'un groupe d'amis hors-la-loi qui se livrent à des activités criminelles et suspectes, ce qui les conduit à des crises majeures.

 

« Fasel Men El Lahzat El Laziza »

Dans les salles de cinéma, à partir du premier jour de la fête d’Al-Fitr, prévu le 10 avril.

« Fasel Men El Lahzat El Laziza » (Intervalle de beaux moments), d’Ahmed El-Gendy est l’histoire d’un couple qui rencontre de nombreux problèmes, jusqu'à ce qu'un événement bouleverse sa vie. A suivre avec Hesham Maged, Hannah El-Zahed, Mohamed Tharwat et Jan Ramez.

« Aal Mashi »

Dans les salles de cinéma, à partir du premier jour de la fête d’Al-Fitr, prévu le 10 avril.

« Al Mashi » (prêt à partir) est un film de Mohamed El-Khebeiry, avec Ali Rabie, Karim Afifi, Salah Abdallah, Aya Samaha... C’est l'histoire de Hadi, un jeune paresseux dans la trentaine. Il vit un changement important dans sa vie lorsqu'il se rend compte qu'il est atteint d'une maladie rare.  

Théâtre :

« Oum Kalsoum est de retour »

Le 11 avril, à 18h
Sakiet El Sawy, rue 26 juillet, Zamalek.

« Oum Kalsoum est de retour » est un spectacle de marionnettes qui revivifie, avec 20 marionnettes, les plus belles soirées de la diva Oum Kalsoum. Le spectacle de marionnettes, animé par le marionnettiste Mohamed Bakkar, fait vivre le spectateur dans les inoubliables prestations scéniques d’Oum Kalsoum seule sur le devant de la scène et accompagnée de son takht.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique