Jeudi, 18 juillet 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : La Khaïma arabe

Mercredi, 12 juin 2024

Dans le patrimoine arabe, Al-Khaïma (la tente) signifie l’abri, le lieu sûr, le foyer et le moyen de se protéger contre les vents et les tempêtes de sable.

Chez les Arabes, voir une tente dans ses rêves signifiait que la personne qui en a rêvé occuperait une position prestigieuse, tandis que voir une tente se renverser signifiait que de grands problèmes et soucis auraient lieu. Après de longues recherches sur la signification des khaïmas incendiées et des corps brûlés à l’intérieur de ces tentes comme l’a fait Israël dans les camps installés à Rafah par les Palestiniens pour fuir l’enfer des bombardements à Gaza, je n’ai rien trouvé de tels dans les rêves des Arabes. La tente est un symbole du patrimoine arabe, caractérisant les habitants du désert. C’est le foyer fixe ou mobile, selon les circonstances, comme le pâturage, l’eau et la sécurité.

Le leader libyen Mouammar Kadhafi utilisait une khaïma comme foyer et un lieu pour accueillir ses invités, car il tenait à cet ancien symbole arabe. A l’ère contemporaine, et depuis la Nakba de Palestine en1948, alors qu’Israël a expulsé environ 750 000 Arabes de leurs terres, des tentes ont été installées en Jordanie, en Syrie et au Liban pour abriter les Palestiniens, tandis que d’autres se sont déplacées à Gaza. Au fil des années, et avec la difficulté de réaliser le rêve du retour, de plus en plus de tentes ont été plantées dans les camps de réfugiés pour se transformer pendant trois quarts de siècle en un symbole d’expatriation et de déplacement d’un peuple loin de sa patrie violée, pour errer dans le désert sauvage. Des années et des décennies passent et voilà qu’enfin, la conscience humaine découvre la vérité et s’éveille. Les fausses prétentions sionistes sont dévoilées et les étudiants dans les universités du plus grand allié d’Israël décident de protester contre la politique injuste de leur pays. Ils installent alors des tentes pour leur sit-in et les cours des universités américaines se transforment en camp de protestation, à tel point que les responsables s’interrogent : d’où viennent ces tentes ? Les responsables américains ont parlé d’un complot derrière ces protestations et que des parties cachées fourniraient les tentes aux étudiants. Effectivement, des milliers de citoyens soutiennent les étudiants dans leur protestation, leur préparent des repas et leur fournissent des tentes. C’est ainsi que la tente s’est transformée en symbole de protestation, de refus de l’injustice et de revendication de justice, de liberté et des droits.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique