Samedi, 15 juin 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : Le dévouement de l’Egypte

Mercredi, 01 mai 2024

Le dévouement de l’Egypte envers la Palestine n’a jamais cessé depuis que le héros égyptien Ahmed Abdel-Aziz a dirigé les volontaires arabes dans la guerre de 1948 jusqu’au rôle politique assumé par l’Egypte au niveau des instances internationales pour défendre la cause palestinienne et qui dure depuis 75 ans.

Aujourd’hui, le président Abdel Fattah Al-Sissi appelle le monde à ne plus se contenter de réclamer la solution à deux Etats et à reconnaître l’Etat palestinien.

Au moment où la diplomatie égyptienne s’active pour mobiliser la communauté internationale afin de mettre fin au génocide perpétré par l’Etat sioniste à Gaza et tandis que les Egyptiens boycottent les produits couverts du sang palestinien, en solidarité avec leurs frères à Gaza, une équipe de médecins et de secouristes égyptiens est présente aux frontières. Ces secouristes travaillent nuit et jour à l’hôpital de campagne d’Al-Arich pour sauver la vie des Palestiniens (hommes, femmes et enfants) visés par les tirs des forces sionistes d’occupation.

Parmi les membres de l’équipe de médecins, il y a le célèbre chirurgien orthopédiste Ahmed Abdel-Aziz qui présente à ses étudiants à la faculté de médecine de l’Université du Caire un modèle rare de dévouement et de patriotisme.

Il a quitté son travail au Caire et fermé sa clinique privée pour répondre à l’appel de la nation en travaillant à l’hôpital de campagne installé par les forces armées égyptiennes à Al-Arich afin d’être au service des Palestiniens grièvement blessés.

Le docteur Ahmed Abdel-Aziz a amené avec lui une équipe de médecins professionnels et a réussi dans les premières 48 heures qui ont suivi son arrivée à effectuer 21 opérations chirurgicales extrêmement complexes, sauvant la vie de nombreux blessés.

Cela fait trois mois que Abdel-Aziz est loin de sa famille et de sa maison au Caire. Il n’est certainement pas l’unique médecin égyptien à travailler à Al-Arich pour sauver les vies des Palestiniens, il y en a des dizaines d’autres. Mais je le cite parce que les nouvelles venant de Gaza disent que notre chirurgien âgé de 75 ans se trouve actuellement à l’intérieur des territoires palestiniens et qu’il se dirige vers le nord de Gaza où il y a un manque important de personnel médical. Et ce, alors qu’Israël vise et tue les équipes de secours internationales. On ne peut qu’exprimer notre estime et notre respect envers ce médecin et ses collègues.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique