Lundi, 15 avril 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : Protestation d’un jeune Américain

Mercredi, 06 mars 2024

Un membre des forces armées américaines, nommé Aaron Bushnell (25 ans), a décidé de protester de façon horrible contre le recours des Etats-Unis pour la troisième fois au droit de veto contre une résolution du Conseil de sécurité appelant à un cessez-le-feu à Gaza.

Vêtu d’un uniforme militaire de l’armée de l’air, il s’est filmé en se dirigeant vers l’ambassade israélienne à Washington. Il a expliqué qu’il allait mettre fin à ses jours pour ne plus être complice d’un génocide. Il annonce aux internautes qui l’observent qu’il s’apprête à faire « un acte de protestation extrême. Mais, comparé à ce que subissent les Palestiniens entre les mains des colonisateurs, mon acte n’est pas extrême du tout ».

Devant la porte de l’ambassade, Aaron s’est aspergé de kérosène et s’est immolé par le feu en criant à trois reprises, malgré sa douleur, « Liberté à la Palestine ». Il a été transporté à l’hôpital et a succombé à ses blessures quelques heures après. La chaîne CNN a diffusé une partie de la vidéo. Une personne a écrit un commentaire sarcastique sur le site électronique de la chaîne, disant : « J’ai enfin entendu sur la chaîne CNN : Liberté à la Palestine ». Bien que la vidéo ait causé un choc psychique chez ceux qui l’ont regardée, les médias américains se sont concentrés sur les contraventions commises par le jeune soldat américain, en expliquant que la loi interdit aux soldats et aux membres de l’armée d’exprimer leurs positions politiques et aussi de participer à un acte de nature partisane ou politique en portant l’uniforme militaire.

Cet acte choquant de protestation n’est pas le premier de son genre depuis le déclenchement de la guerre israélienne féroce contre Gaza. En décembre dernier, un jeune homme habitant dans l’Etat de Géorgie s’est aussi immolé pour protester contre le soutien américain à Israël. Combien de jeunes Américains doivent-ils s’immoler pour que l’Administration américaine comprenne l’ampleur du crime qu’elle commet en soutenant la guerre de génocide menée par Israël contre le peuple palestinien ?

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique