Vendredi, 23 février 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : La traversée palestinienne

Mercredi, 18 octobre 2023

Ce qui s’est passé à l’aube du 7 octobre est une traversée palestinienne au sens propre du terme, comme celle effectuée par les forces armées égyptiennes le 6 Octobre 1973, en traversant vers le territoire occupé du Sinaï. Dans les 2 cas, une immense barrière a été traversée.

En Octobre 1973, c’est la ligne Bar Lev qui a été traversée et « le déluge d’Al-Aqsa » a réussi à traverser le mur de fer de 60 km de longueur tout au long des frontières israéliennes avec la bande de Gaza. Israël avait construit un mur sous terre fait de béton armé, pour empêcher les Palestiniens de creuser des tunnels souterrains sous les frontières, et un mur en fer sur terre équipé de fortifications et de caméras de surveillance. La construction de ce mur que les Israéliens pensaient infranchissable comme la ligne de Bar Lev avait coûté plus d’un milliard de dollars. Mais les Palestiniens ont réussi à le transpercer grâce à une force terrestre formée de 1 000 combattants palestiniens et une autre force aérienne qui a employé des planeurs dans lesquels un seul soldat peut monter, accompagné du pilote.

En même temps, des soldats-nageurs avançaient vers les côtes israéliennes. L’attaque était donc par terre, par air et par mer. Les Palestiniens ont réussi à attaquer 22 sites derrière les frontières dont certains se situent à une profondeur de 25 km à l’intérieur d’Israël, qui n’a jamais connu une chose pareille.

Les Palestiniens ont atteint des objectifs sans précédent, sans compter l’élément de surprise qui a permis la réussite de l’attaque. L’échec des services de renseignement à prévoir le déluge d’Al-Aqsa, comme ils avaient échoué à prévoir la guerre d’Octobre, est humiliant, que ce soit pour le Mossad (le service chargé de la sécurité extérieure) ou pour l’AMAN (le service militaire de renseignement).

Parmi les objectifs importants que l’attaque a atteints, c’est la réussite à transférer le conflit arabo-israélien à l’intérieur d’Israël. Jamais les Palestiniens n’ont réussi à faire de telles réalisations. La traversée palestinienne réussira-t-elle à faire pression sur Israël pour mettre fin à l’occupation comme en Octobre 1973, de façon à permettre l’instauration de l’Etat palestinien souhaité ?

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique