Dimanche, 03 mars 2024
Opinion > Dernier Mot >

Dernier mot : Si vous n’avez pas honte

Jeudi, 02 mars 2023

J’ai du mal à croire qu’Israël, au beau milieu de la souffrance de la Syrie sous l’effet de la catastrophe du tremblement de terre, mène une attaque perfide contre l’un des quartiers de Damas.

 Il a ajouté ainsi au bilan des morts de la secousse terrestre de nouvelles victimes parmi des habitants innocents. Je me suis alors remémoré l’adage qui dit « Si vous n’avez pas honte, faites ce que vous voulez ». Selon toute vraisemblance, Israël ne trouve aucune raison d’avoir honte. Il est l’unique Etat au monde qui continue d’occuper les territoires d’autrui. En plus, elle persiste dans l’annexion de certains territoires, en violation du droit international, mais avec la reconnaissance et l’encouragement des Etats-Unis. Tel-Aviv pratique également une politique raciste et agressive contre les habitants de ces territoires, les expulsant de leurs maisons et leur confisquant les biens. Tout ceci se fait en toute impunité. Plus encore, il profite de la protection de ceux qui utilisent leur droit de veto afin d’interdire toute résolution dénonçant ses agissements, qui sont des crimes contre l’humanité, selon les organisations internationales des droits de l’homme. Il n’était donc pas étonnant de voir des avions de combat israéliens bombarder Damas et semant la mort, au même moment où des avions de secours de différents pays du monde atterrissaient dans le sud de la Syrie transportant des aides humanitaires pour les victimes du séisme.

Comme le tremblement de terre a surpris à l’aube les habitants du sud syrien, alors qu’ils dormaient, les avions israéliens ont fait de même. Les habitants de Kafr Soussa, au sud-ouest de Damas, ont été frappés à l’aube alors qu’ils sombraient encore dans leur sommeil ; faisant un lourd bilan de 15 morts, parmi lesquels 2 femmes et un enfant, ainsi que 28 blessés. C’était le bilan le plus lourd de toutes les frappes israéliennes qui avaient ciblé la capitale syrienne. L’agression a démoli nombre de maisons dans ce quartier résidentiel de la capitale, où habitent certains hauts responsables. L’attaque a causé des dégâts dans les quartiers voisins. L’agence de presse syrienne a diffusé une vidéo montrant un grand cratère devant l’un des immeubles du quartier composé de 10 étages, des parties de sa façade fissurée et des gravats à l’entrée du bâtiment empêchant les habitants de le quitter. Cette attaque survient un mois après qu’une précédente attaque israélienne a visé l’aéroport international de Damas, faisant 4 morts, dont 2 soldats travaillant à l’aéroport.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique