Jeudi, 25 avril 2024
Héritage > Archéologie >

Inauguration des tours Al-Ramla et Al-Haddad à la Citadelle du Caire

Nasma Réda, Dimanche, 18 février 2024

300 millions de livres égyptiennes ont été allouées au développement de la Citadelle ayyoubide de Saladin au cours de l’année fiscale 2023-2024, selon le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, dimanche 18 février.

s
Vue générale des tours Borg Al-Ramla et Borg Al-Haddad à la Citadelle du Caire. Photos : Ahmed Agami

Le ministère du Tourisme et des Antiquités a inauguré, dimanche 18 février, deux tours remontant à l’époque ayyoubide, à la Citadelle du Caire. Il s’agit de Borg Al-Ramla et Borg Al-Haddad, situés au nord-est du rempart de cette forteresse.

« Les travaux de restauration et de réhabilitation ont duré cinq mois et ont été financés par la compagnie privée El-Shaboury », indique Mostafa Waziry, secrétaire général du Conseil Suprême des antiquités, ajoutant que les travaux consistent à la restauration, le nettoyage du site et la réparation de quelques pierres, en remplaçant celles usées et l’installation des grilles pour protéger les visiteurs.

La compagnie d’El-Shaboury est chargée également de fonder des centres de visites et des cafés à la Citadelle, commençant par Mahka Al-Qalaa (le parloir de la Citadelle), où se situent les deux tours.

Selon le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, Ahmed Issa, ces deux tours viennent s’ajouter aux sites de visite dans l’enceinte ayyoubide. « Avec l’inauguration de ces deux tours, ayant un rôle défensif à l’époque, de la mosquée de Sariyat Al-Gabal et la réhabilitation des mosquées au sein de la Citadelle, le ministère cherche à augmenter le temps de visite à la forteresse afin de passer une journée au Caire historique », indique Issa.

La construction des deux tours a commencé à l’époque de Salah Al-Dine Al-Ayyoubi où les travaux ont été surveillés par Bahaa Al-Din Qaraqoch et terminés en 1184.

En quart de cercle, ces deux tours comptent trois niveaux pour une hauteur de 20 m et un diamètre de plus de 14 m. Burg Al-Haddad est le plus grand des 11 tours de la Citadelle, jusqu’à lors fermés.

Il se distingue d’Al-Ramla par la présence de quatre saqatats (ouvertures dans les murailles soutenues par des bassins en pierre) qui permettent aux défenseurs de jeter des substances enflammées ou de l'huile bouillante sur les attaquants.

Les sultans mamelouks utilisaient les tours de la Citadelle et ses alentours pour loger leurs soldats.

« Les travaux se poursuivent au sein de la citadelle cairote afin d’y inaugurer plus de sites dans le cadre de la mise en œuvre des projets de préservation du patrimoine archéologique égyptien, notamment au Caire, et augmenter les nuitées touristiques », assure le ministre du Tourisme et des Antiquités.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique