Mardi, 16 avril 2024
Héritage > Voyages >

Le Caire accueille en mars une conférence internationale pour la promotion du tourisme médical

Maha Salem , Samedi, 17 février 2024

Le gouvernement égyptien vise à multiplier ses revenus du tourisme médical et de la santé. Pour réaliser cet objectif, Le Caire organise les 2 et 3 mars une conférence sur les moyens de promouvoir ce secteur.

Siwa
Le lac salé dans l’oasis de siwa du désert occidental d’Egypte. Photo : AFP

Afin de développer le secteur touristique, notamment le tourisme médical, l’Egypte organisera La Conférence internationale sur le tourisme de la santé en Egypte les 2 et 3 mars 2024, dans la Nouvelle Capitale administrative, selon un communiqué publié sur le site du ministère de l’Emigration samedi 17 février.

Les opportunités des investissements touristiques dans ce domaine en Egypte et les informations nécessaires pour augmenter les revenus de ce secteur sont parmi les thèmes à aborder lors de cette conférence.

A cette occasion, la ministre de l'Emigration et des Affaires des Egyptiens à l'étranger, Soha Gendi, a invité les médecins égyptiens à l'étranger à participer à cette conférence.

L’échange des visions sur les capacités de l’Egypte dans ce secteur, en prenant en considération ses aspects hospitaliers et thérapeutiques, aura également lieu.

La conférence accueillera de grandes personnalités internationales dans le domaine de l'assurance médicale et du tourisme de la santé.

Ce qui sera une opportunité pour discuter des programmes des institutions médicales dans le secteur du tourisme médical et afficher les capacités de l’Egypte en matière de santé dans les secteurs gouvernemental et privé.

Un grand potentiel en matière de tourisme médical

D'après un rapport élaboré par l'Association mondiale du tourisme médical (MTA) et publié par CNN fin 2023, l'Egypte occupe la 14ème place sur 46 destinations mondiales dans le tourisme médical et la 4ème place dans le monde arabe après Dubaï, Abu-Dhabi et Oman.

De son côté, le président de l'Autorité des soins médicales, dépendant du ministère égyptien de la Santé et de la Population, avait déclaré dans une conférence de presse samedi 17 février que les revenus du tourisme médical en 2023 ont augmenté sept fois de plus que la même période de l’année dernière.

L’Egypte a lancé le 8 janvier 2024 la première station de tourisme médical dans le pays au village d’Al-Saf au gouvernorat de Guiza. Le projet, à hauteur de 1,5 milliard de livres, s’étale sur une superficie de 16,8 hectares et assure plus de 4 500 emplois.

L'Egypte est l'un des pays ayant un grand potentiel en matière de tourisme médical. Elle comprend 1450 sources d’eau minérale et des puits naturels répartis sur son territoire, ainsi que des bains d'eau sulfureuse et de sable chaud.

Le pays dispose de 16 sites territoriaux et côtiers propices au tourisme médical, où des remèdes naturels sont disponibles comme le sable noir qui a la capacité de guérir certaines maladies de la peau.

Principaux pôles d’attraction pour les activités thérapeutiques

Oasis de Siwa : elle renferme plus de 230 sources d'eau naturelles et 1 000 puits d'eau douce. Leur température s’élève à 67 degrés.

Mont Dakrour : Situé dans le désert occidental, au sud-est de l'oasis de Siwa, il traite les rhumatismes, les maladies de la peau et les maladies de l'estomac.

Oasis de Kharga : elle est située dans le désert occidental, au sud d’Assiout. Elle abrite des puits pour traiter les maladies de peau et de l’appareil digestif.

Aïn Sokhna : Elle renferme de nombreuses sources d’eau chaude de soufre. Son sable contient trois matières radioactives (uranium, thorium et potassium).

Le Sinaï : ce gouvernorat est devenu le lieu le plus réputé du tourisme médical en Egypte grâce aux bains de Pharaon, aux bains de Moïse, de Wadi Al-Maghara et de Deir Al-Sabaa Banat.

Oasis de Oyoun Bahariya : il existe 400 sources d'eau minérale et soufrée chaude et froide servant au traitement des maladies rhumatismales, rhumatoïdes et cutanées.

Assouan : il comprend deux centres de traitement du sable et de l'eau utilisés dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde en utilisant le sel de l'eau de mer et les rayons ultraviolets en plus du sable noir naturel.

Safaga : ville située au sud d’Hurghada sur la mer Rouge, son sable contient des sels d'or et ses radioactifs. La durée de la physiothérapie peut durer entre deux et quatre semaines, à raison de deux séances par jour.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique