Vendredi, 14 juin 2024
Héritage > Archéologie >

Photos : Le temple de Kom Ombo à Assouan réamenagé pour la réception des touristes

Dira Maurice , Jeudi, 11 janvier 2024

Le centre d'accueil du temple de Kom Ombo est le deuxième à être développé après celui du temple d'Edfou à Assouan pour offrir aux visiteurs une expérience exceptionnelle.

s
Le temple de Kom Ombo. Photo : Page du ministère du Tourisme et des Antiquités

Le centre d’accueil des visiteurs du temple de Kom Ombo dans le gouvernorat d'Assouan a été inauguré jeudi 11 janvier après son aménagement pour donner une meilleure expérience aux touristes.

Selon un communiqué du ministère du Tourisme et des Antiquités, ce projet fait partie de la stratégie nationale de développement du tourisme en Egypte, lancée par le ministère en novembre dernier.

« L’inauguration de ce centre s'inscrit dans le cadre d’une série de projets entrepris par le ministère pour développer les centres d'accueil des visiteurs et les mécanismes de vente des billets électroniques dans les sites archéologiques et les musées les plus visités », explique Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités.

Le centre d'accueil du temple de Kom Ombo est le deuxième à être développé, après celui du temple d'Edfou à Assouan aménagé et inauguré en septembre dernier.

Le projet d'agrandissement des centres d'accueil des visiteurs dans les temples égyptiens vise à augmenter leur capacité à accueillir un plus grand nombre de visiteurs et à rendre leur accès de plus en plus facile.

Situé à une quarantaine de kilomètres au nord d’Assouan, au bord du Nil, le merveilleux temple de Kom Ombo a été bâti, dans son état actuel, sous le règne de Ptolémée VI pour le naos jusqu’à l’époque romaine pour la cour et le couloir péribole extérieur.

Il est séparé en deux parties parfaitement symétriques : l’une dédiée à Haroeris (le dieu faucon), et l’autre dédiée à Sobek (le dieu crocodile), le premier au nord, et le second au sud.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique