Lundi, 24 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Courtiser les touristes de l’Amérique latine

Dalia Farouq , Samedi, 15 juillet 2023

Le ministère du Tourisme et des Antiquités lance une campagne de promotion du tourisme égyptien auprès des marchés de l’Amérique latine, en commençant par le Brésil.

Courtiser les touristes de l’Amérique latine

Près de 40 000 touristes brésiliens ont voyagé en Egypte en 2022. Un chiffre modeste et insatisfaisant pour un pays qui compte près de 220 milliards d’habitants et dont 40 millions voyagent chaque année de par le monde. Ainsi, dans le but d’attirer ce marché prometteur, le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités a lancé une campagne de promotion en Amérique latine en commençant par le Brésil lors de sa participation au WTM de l’Amérique latine, tenu dernièrement à Sao Paolo, au Brésil, profitant d’une présence médiatique intense qui accompagne la plus grande foire touristique en Amérique latine. « On a eu plusieurs réunions avec les responsables du tourisme au Brésil, ainsi qu’avec les plus grands tour-opérateurs de toute l’Amérique latine. Ces réunions avaient pour but de mieux comprendre les avis des tour-opérateurs et des experts en marketing sur leur perception de l’Egypte, surtout avec la croissance de la demande de ce marché sur les voyages en Egypte », explique Ahmed Ali, directeur des bureaux de la promotion du tourisme en Egypte à l’étranger. Il ajoute que les responsables ont convenu avec leurs partenaires au Brésil de mettre en oeuvre des campagnes promotionnelles conjointes avec un certain nombre de voyagistes, en plus d’organiser une visite de connaissance, « Fam Trip », pour les représentants des médias et les influenceurs brésiliens, notamment à la lumière des indicateurs positifs du nombre de touristes en provenance du Brésil en Egypte. En fait, les chiffres ne sont pas les seuls indicateurs que l’Egypte a gagné en force parmi les Brésiliens ces derniers mois. Hamdi Zaki, ancien conseiller touristique égyptien en Amérique latine, indique que l’Egypte est classée au deuxième rang parmi les 10 premières destinations touristiques préférées des Brésiliens pour l’année 2022, après la Thaïlande. Selon un dernier sondage publié sur le site Internet brésilien spécialisé dans le tourisme « melhoresdestinos.com », 15 000 lecteurs ont été interrogés lors de ce sondage sur les destinations qu’ils ont visitées à l’étranger, et ils ont été invités à indiquer des notes de 1 à 10 sur trois aspects : attractions, coût-efficacité et évaluation globale des destinations afin de pouvoir classer les pays.

D’après le site, les Brésiliens perçoivent l’Egypte comme « un pays excitant autant que différent pour ceux qui veulent explorer une nouvelle culture. Elle combine des plages paradisiaques, une culture riche, des temples incroyables, des prix intéressants et des habitants hospitaliers ». D’après l’ancien conseiller touristique au Brésil, les Brésiliens sont fans du tourisme religieux chrétien, notamment le trajet de la Sainte famille, ainsi que de la civilisation pharaonique. « Lors de nos plans de promotion sur les marchés de l’Amérique latine, on doit mettre toujours l’accent sur l’Histoire, le patrimoine et la culture qui attirent de plus en plus ces touristes » indique Zaki.

Or, le transport demeure le grand problème qui entrave la promotion du tourisme égyptien dans ces marchés émergents lointains : les vols réguliers sont rares et les charters risquent d’être peu rentables si le nombre de touristes est modeste. « L’obstacle majeur avec ces pays lointains reste la distance qui les sépare de l’Egypte et l’absence de vols directs. D’où la décision du ministre du Tourisme et des Antiquités et celui de l’Aviation civile de coopérer avec les compagnies aériennes qui desservent ces pays, comme Master Flight qui est une des plus grandes compagnies aériennes opérant sur le marché espagnol et celui de l’Amérique latine », explique Zaki. En fait, la compagnie aérienne nationale Egyptair s’est convenue avec Master Flight pour mettre en oeuvre des vols charters directs à partir de Sao Paolo à destination de l’Egypte. Selon lui, d’après cette convention, d’autres vols directs auront lieu avec d’autres destinations de l’Amérique latine, notamment l’Argentine et le Mexique. « Il existe déjà deux vols réguliers de la compagnie Egyptair vers Sao Paolo. En outre, Egyptair devrait avoir dans quelques semaines d’autres vols réguliers pour le Brésil. Si les moyens de transport seront plus accessibles, on s’attend à plus de 100 000 touristes brésiliens dans deux ou trois ans au plus », estime Zaki. L’initiative de Master Flight devrait encourager d’autres compagnies aériennes à les suivre et programmer des voyages en Egypte, ce qui va booster énormément le mouvement du tourisme en provenance du Brésil, voire de l’Amérique latine à destination de l’Egypte.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique