Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Bouddha découvert en mer Rouge

Nasma Réda , Mercredi, 10 mai 2023

Une statuette de Bouddha datant de l’époque romaine a été découverte en mer Rouge, révélant les liens commerciaux importants entre l’Empire romain et l’Inde.

Bouddha découvert en mer Rouge

A Bérénice, en mer Rouge, une statuette de Bouddha, datant du IIe siècle, a été mise au jour par une mission archéologique conjointe américano-polonaise. De 71 cm, cette statuette datant de l’ère romaine (30 av. J.-C. à 641) représente Bouddha en robe, dont il tient une partie avec sa main gauche, avec un halo entourant sa tête en référence aux rayons du soleil et une fleur de lotus à côté de lui. La découverte révèle les importants liens commerciaux entre l’Empire romain et l’Inde. « L’Egypte se trouvait alors au coeur de la route commerciale reliant l’Empire romain à de nombreuses régions du monde antique », a indiqué Moustafa Waziri, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités (CSA).

Il est à noter que la ville portuaire antique de Bérénice, située au sud-est du pays, a été bâtie vers 260 avant notre ère par Ptolémée II (Philadelphe) qui la nomma ainsi en hommage à sa mère Bérénice Ire. « Cet ancien port maritime égyptien accueillit des navires qui arrivaient notamment d’Inde, chargés d’épices, de bijoux, de textiles ou d’ivoire », a expliqué Waziri.

Pour sa part, Marius Goyazda, chef de la mission du côté polonais, a noté que la statuette était faite en pierre qui pourrait provenir d’une région située au sud d’Istanbul. Une théorie suggérant, selon lui, que des commerçants venus d’Inde l’avaient sculptée sur place. Il a affirmé que la mission archéologique, opérant sur le site depuis 1994, a découvert lors des fouilles cette saison de nombreux signes importants de l’existence de liens commerciaux entre l’Egypte et l’Inde à l’époque romaine. « Les marchandises venant au port seraient ensuite transportées à travers le désert jusqu’au Nil sur les dos de chameaux. C’est là où les navires les transportent à Alexandrie et de là au reste de l’Empire romain », suggère Goyazda.

Stephen Sidbotham, chef de la mission du côté américain, a déclaré que la mission avait également réussi à découvrir près du temple situé à côté du port une inscription en langue hindi (sanskrit) datant de l’empereur romain Philippe (Marcus Julius Phelps) (244-249 après J.-C.), et il semble que cette inscription ne soit pas de la même date que la statue, qui est probablement beaucoup plus ancienne, car d’autres inscriptions dans le même temple étaient en grec, datant du début du Ier siècle après J.-C. « On a également trouvé deux pièces de monnaie remontant au IIe siècle du royaume moyen indien de Satavahana », conclut Sidbotham.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique