Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Nouvelles mesures pour booster le tourisme

Dalia Farouq , Mercredi, 11 mai 2022

Pour relancer l’activité touristique, le ministère du Tourisme et des Antiquités a adopté un plan basé sur la recherche de marchés alternatifs, une promotion active et des facilités pour l’octroi des visas.

Nouvelles mesures pour booster le tourisme
La demande sur les destinations touristiques en Egypte ne cesse de croitre.

Le tourisme a commencé à reprendre des couleurs ces deux derniers mois après un recul engendré par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. En fait, l’Egypte vient d’adopter un plan visant à compenser les pertes et à relancer le secteur du tourisme, surtout que la Russie et l’Ukraine représentent entre 30 et 40% du tourisme égyptien. Le plan repose sur la promotion du tourisme auprès de marchés alternatifs qu’il s’agisse de marchés traditionnels, notamment européens ou arabes, ou bien de nouveaux marchés en Asie et en Amérique latine. En ce qui concerne les marchés traditionnels, le ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled El-Enany, vient d’achever une visite officielle en Allemagne et en Angleterre. Et avant, il était en France et en Italie où il s’est entretenu avec les responsables du secteur, ainsi qu’avec les tour-opérateurs travaillant sur le marché égyptien. «  En fait, le nombre de touristes en provenance de ces marchés augmente. C’est grâce à ces marchés que nous avons réalisé en avril le même taux qu’en février, juste avant le déclenchement de la guerre entre la Russie et l’Ukraine », a expliqué Khaled El Enany lors d’une conférence de presse. Il a ajouté que dans le but d’encourager les tour-opérateurs à programmer des voyages à destination de l’Egypte, le ministère a décidé de prolonger d’un an ou de 6 mois le système de subvention accordée aux vols charters jusqu’en avril 2023, surtout avec la variation des prix des combustibles qui ont augmenté de plus de 30% au cours des dernières semaines seulement.

En ce qui concerne les nouveaux marchés, il y a une grande demande de la part des pays d’Amérique du Sud comme le Brésil ou d’Asie comme le Kazakhstan et l’Azerbaïdjan. « Dans ces pays d’Amérique latine ou d’Asie centrale il y a une hausse du nombre de touristes qui optent pour l’Egypte afin de passer leurs vacances, et on s’attend à ce que les chiffres augmentent encore, surtout après l’établissement de lignes aériennes directes vers les stations touristiques égyptiennes, surtout Charm Al-Cheikh », indique Abdel-Razeq Chahine, membre de la Chambre du tourisme. Il ajoute qu’il a perçu une demande croissante de la part de ces marchés lors de sa participation à la WTM, plus grande foire touristique d’Amérique du Sud, tenue à Sao Paolo, au Brésil, en avril dernier. Selon lui, la demande sur l’Egypte a connu aussi une hausse considérable sur les marchés arabes, notamment les pays du Golfe, avec en tête l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Et ce, grâce à la campagne de promotion du tourisme égyptien lancée sur le marché arabe pendant le mois du Ramadan afin d’encourager les touristes arabes à visiter l’Egypte pendant l’été, et à l’établissement de liaisons aériennes directes entre Charm Al-Cheikh et Hurghada et quelques capitales arabes.

Faciliter les procédures

Mais avant de promouvoir le tourisme, il faut faciliter les procédures d’octroi des visas. A cet égard, des mesures sont appliquées depuis le 1er avril pour octroyer les visas aux touristes de 180 nationalités (au lieu de 76) à leur arrivée en Egypte ou par voie électronique. En outre, les titulaires de visas valides pour le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Japon, la Nouvelle-Zélande ou les pays de l’espace Schengen pourront obtenir leur visa à la frontière égyptienne. Il y a aussi des mesures spéciales pour les touristes d’un certain nombre de nationalités en cas d’arrivée directe vers les villes de Charm Al-Cheikh et de Taba, à condition d’avoir un billet retour, une réservation, une carte de crédit ou de quoi couvrir leur séjour en Egypte.

Les campagnes de promotion touristique sont aussi un pilier important du plan du ministère du Tourisme pour relancer le mouvement du tourisme vers l’Egypte. « La campagne Follow The Sun, lancée en mars dernier par l’Organisme de la promotion touristique sur les différents plateformes et réseaux sociaux, a bien réussi. Elle est parvenue à plus de 26 millions de personnes et a été vue par 22 millions de personnes sur YouTube », explique Lamia Kamel, assistante du ministre du Tourisme et des Antiquités pour la promotion, ajoutant que cette campagne a permis d’augmenter de 102% les recherches sur les voyages en Egypte par rapport à l’année dernière. « Ces chiffres sont révélateurs et devraient se traduire par une augmentation du nombre de touristes dans les mois à venir », conclut Lamia Kamel.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique